SAINT-AUBIN GUÉRANDE FOOTBALL

Solidarité - Ambition - Générosité

Publicité

INTERVIEWS / PORTRAITS

1/ CONFINEMENT INTERVIEW 

LUCAS JANSON

En cette période de confinement, les Yellow Boys ont décidé de donner la parole à un membre de SAG - Saint Aubin Guérande Football ou un ex de la team SAG. Chaque jour retrouver sur notre page un nouvel entretien !!

Et c’est Lu’ Janson qui ouvre le bal, pur produit de la formation Guérandaise et dans la tradition des plus grands. Il nous ouvre ses portes :

Mais qui es-tu Lucas Janson ?

LJ : Attaquant de la Saint-Aubin de Guérande en U18 avec des apparitions en R2 et D2. Je suis un pur guérandais, j’ai commencé en débutants à la SAG, je suis un défenseur de formation et au retour de ma rupture des ligaments la triplette Romain Gnr / Amo’ / Emilien Houssais m’a replacé en attaquant.

Que représente la Team SAG  ?

LJ : C’est en quelque sorte ma seconde famille, c’est un endroit de pur plaisir où j’aime me retrouver avec mes frères, coéquipiers, j’ai toujours l’envie de me battre sur le terrain pour eux.
Ce sont aussi des moments de convivialité, de rigolade, de solidarité mais on garde l’ambition de toujours gagner en travaillant bien, en étant sérieux. 
💪🏻

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

En cette période de confinement, on nous oblige à rester chez nous !! Comment fais-tu pour garder la forme ?

LJ : Réveil 9h00 avec un bon smoothie banane kiwi avec un jus d’orange pressé made in Jakez et des pancakes. Ensuite le matin je révise et après l’aprèm je fais ma séance FIFA tout en réalisant les défis du père Damien Jaffré puis je fais ma séance de 30 minutes d’abdos et 30 minutes de piscine avant une partie dans la cage en terrassant Tess. Le soir c’est jeux de société en famille et je casse des reins. Et toujours mon petit yaourt avant d’aller dormir. (On avoue on a du mal à y croire, ça demande confirmation 🙈)

On sait tous qu’avant tes croisés t’étais le meilleur joueur, as-tu des regrets de ne pas avoir été sélectionné par Didier pour la Coupe du Monde 2018 ?

LJ : Beaucoup de regrets …. Je sais que j’ai un MBappé dans chaque orteil, j’avais toute la confiance de mes coachs. Je pense que le ballon d’or aurait été pour moi cette année mais hélas j’ai pas été pro, ligaments croisés tu connais ….. 😱

Penses tu être dans les 23 pour l’Euro 2021 ?

LJ : La concurrence s’intensifie à mon poste avec le replacement de mon acolyte Titou Rapet mais je pense avoir un coup d’avance sur lui s’il continue à viser les moineaux du terrain 1 et fracasser les mouettes du terrain 3. En tout cas, si Dédé a besoin de moi je suis dispo !! (FFF - Fédération Française de Football iI est là le prodige)

On connait tous tes dribbles chaloupées, t’estimes avoir cassé combien de reins ? quel est ton secret ?

LJ : Vous n’avez pas le droit (Mort de rire) !! 🤣 Selon mes estimations j’ai brisé autant de rein que Ferd’ a humilié de pauvre père de famille avec son petit pont légendaire soit une centaine de fois. Mon secret, du jardinage la veille ou un tour voir les chèvres dans ma grange.

Quelle est ta spécialité ?

LJ : J’ai 3 spécialités : la frappe de mule des 30 mètres dans la lulu, le corner ou coup-franc rentrant et le chicotage coté droit avec feinte de corps, retour intérieur et petit enroulé pied gauche dans la lucarne opposé. Simple et efficace

Jeu de tête de Guego ou exté des frères Jaffré ?

LJ : Plutôt extérieur des frérots, ils aiment trop faire ça puis t’as toujours un moment dans le match où ils bottent la terre à la place. Guegz, c’est un gitan il est injouable sur les coups de boule 🔥

Touffe de Toin’ Lainé ou crane de Mimil ?

LJ : Crane de Mimil. Antoine Lainé c’est pas possible, faut que tu fasses quelque chose … Et dans ces conditions, c’est pas demain la veille qu’on verra un homme nouveau …… 💇🏻

Pâquerettes ou synthétique ?

LJ : Pâquerettes bien sur, le synthétique c’est quoi ça ? connait pas ! …. Mais avec les pâquerettes et la salade pas toujours simple de casser des reins et beaucoup de risques de voir l’enroulé du gauche finir 15 mètres au dessus. On fait avec les moyens du bord 🙏🏻

Le plus technique ?

LJ : Les jumeaux Lainé et leur petit frère Titou, y’a pas photo !!!!

Le plus beau gosse ?

LJ : Romain Geffray, pas mannequin pour rien !!

Le boulard de la SAG ?

LJ : JP Caillard, 0 hésitation

Le plus chambreur ?

LJ : je dois être pas mal sur le sujet mais là encore je pense que c’est notre bon vieux JP qui a la palme d’or

Le meilleur joueur avec qui t’ai joué ?

LJ : Rem’ Maugain, guérandais de ma génération maintenant au Stade Brestois 29. Un super numéro 10 avec une vraie frappe de mule comme moi

La légende de la SAG avec qui t’aimerais joué ?

LJ : Mon bon vieux coach Denis Perdrieau, un homme avec un grand H et un gros coeur. J’aurais adoré lui adresser un caviar sur son fabuleux crâne

ton XI de légende de la SAG ? et l’entraineur de cette team ?

LJ : 1 : D’abbun // 2 : Jean Lainé // 3 : Sull Viaud // 4 : Antoine Lainé // 5 : Rom’ Garnier // 6 : Rayane Lannabi // 7 : Titou Rapet // 8 : Dam Jaffré // 9 : Moi-meme // 10 : Pierrot Froger // 11 : Quentin Rechard

Remplaçants de luxe (ex- team SAG ou vieux loups) : Amo Aupiais - Jojo Wakyiabu - Rem Maugain - Clem Milon - Matteo Gardie - Aymeric Guego - Emil Houssais

Coach : Fab’ Sinopoli // Denis

💬Petit mot de la fin

Merci à vous les Yellow Boys pour l’interview, grosses pensées pour mon frère Ronan, on t’aime !

#TEAMSAG #SAGFAMILY

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

2/ CONFINEMENT INTERVIEW 

REMI MAUGAIN

2eme épisode du confinement interview et aujourd’hui nous allons à la rencontre de Rémi Maugain :

Qui es tu ?

RM : Rémi Maugain, joueur au Stade Brestois 29 depuis 3 ans, numéro 10 et capitaine des U18. Je suis formé à la SAG - Saint Aubin Guérande Football où j’ai joué de U6 à U13, j’ai tout appris auprès des coachs Romain Gnr et Fabio Sinopoli , tout en ayant la chance de jouer au coté de Lu Janson pendant toutes ces longues années. Ensuite j’ai joué 2 ans au SNAF, avant de rejoindre le Stade Brestois en U16 ⚽️

Comment se passe ta saison au Stade Brestois 29 ?

RM : Personnellement ma saison se passe bien, j’ai réussi à m’imposer et à contribuer aux bonnes performances de l’équipe (1er de la 1ere phase avec 7 victoires et 1 défaite). Malheureusement avec le contexte actuel, ça complique un peu la chose.

Pendant le confinement, que fais tu ?

RM : Obligation de rentrer à Guérande car le centre est fermé. Forcément on a un programme à respecter pour garder le rythme et la forme avec de la musculation et de la course. Sinon je joue à la Play, merci de donner vos ID car Lu Janson c’est trop facile pour moi désolé 💁🏻♂️

Avec un cœur jaune et noir comme tu as, comment tu le vis de jouer en rouge et blanc ?

RM : La couleur du maillot m’importe peu, le plus important c’est de se battre pour l’équipe que tu représentes. Mais je n’oublie pas les couleurs qui m’ont formé que j’ai porté en premier 🌗

Que représentes Guérande et la Team SAG ?

RM : La SAG, c’est mon club de cœur, mes débuts de footballeur. Je reviens dès que je peux pour voir mes potes jouer puis je n’oublie pas d’où je viens, je trouve ca important
Guérande, c’est ma ville, c’est l’endroit où j’ai ma famille, mes potes. En revenant ici, ca me permet de me ressourcer 
🏡

Ton XI de légende de la SAG ?

1 : Julien Canillas // 2 : François Bouilland // 3 : Gabriel Maugain // 4 : Fabio Sinopoli // 5 : Romain Geffray // 6 : Gianni Grouard // 7 : Quentin Rechard // 8 : Amaury Aupiais // 9 : Lucas Janson // 10 : Moi-meme // 11 : Ferdinand Gavlak

Coach : Romain Garnier et son fidèle adjoint Émilien Houssais

Question bonus : tu préfères faire la Gambardella avec Guerande ou avec Brest ?

C’est salaud !! 🤣🤣 Joker🃏(rappel Brest a été éliminé au 3ème soit 1 tour avant la SAG)

Merci La pépite Rems pour cette ITW 💎

TEAM YELLOW BOYS🌗

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3/ CONFINEMENT INTERVIEW 

DAVID JOSSO

Hier 16h, via WhatsApp, nous sommes aller à la rencontre d’une légende de la team SAG - Saint Aubin Guérande Football, aujourd’hui membre du Conseil d’administration, il nous a ouvert ses portes. Devant Chaîne Public Sénat, il nous a parlé de ses états d’âme, ses blessures à répétition, ses souvenirs, d’un match de légende qu’on rêve de voir avec des dirigeants dévoués pour leur Saint-Aubin et d’un prototype de joueur qui casserait des filets.

Séquence émotion :

Qui es tu ?

DJ : Dav Joss, j’ai 37 ans je suis pacsé et j’ai 1 enfant : Lenny qui joue en U11 à la SAG. En parlant de la SAG, je suis au club depuis 32 ans, j’ai d’abord été joueur, j’ai désormais une double casquette de responsable administratif et financier au sein du CA et dirigeant des U10 avec mon fidèle collègue Vincent Ricordel. On suit nos gamins depuis U6 🤝

Tu es un pur et dur cul salé fidèle aux traditions guerandaises, que représentes pour toi la SAG ?

DJ : La Saint-Aubin Guerande : C’est mon club. Je suis fier de son histoire et de ce que le club représente à Guerande
Nos glorieux anciens m’ont transmis l’amour de ce maillot et de ces valeurs. Désormais j’ai envie de transmettre ce qu’on m’a appris aux plus jeunes avec la ferme intention de continuer à faire vivre ce monument historique de la vie associative guerandaise 
🌗

Comment occupes-tu tes journées avec le confinement ?

DJ : Tout d’abord respect à toutes les personnes qui œuvrent au quotidien et qui sont en première ligne (Santé, forces de l’ordre, grande distribution...)
Sinon pour moi c’est télétravail, devoirs pour le p’tit, entraînement de foot dans le jardin, ménage, jardinage...
Et puis gérer la cohabitation on est que 3, 4 avec le chien, mais ça peut s’avérer long 
😡 (Force et honneur Dav’ 🙏🏻)

Au vu de tes récentes blessures et de ta hanche récalcitrante, penses tu que les Jeux Paralympiques de 2024 peuvent relancer ta carrière ?

On commence par changer de ton !! Les blessures ca a été tout au long de ma carrière, Toto Benigué m’a récemment dit que j’étais un fragile, impossible à nier. Pour la hanche, ce sera la prothèse dans peu de temps comme Riton Desbois, il s’en est remis donc j’y crois dur comme fer. Sinon pour les jeux, je n’y crois plu ….. Ca sera la discipline du foot en marchant pour moi, et encore …..

Avec le transfert avorté de Fabi Fabi J à la Saint-Aubin Guerande, penses tu que le replacement de Florian Harnay en arrière droit était judicieux ?

DJ : Fabien …. je comprends toujours pas il a du sang jaune et noir qui coule dans ses veines. Mais lui aussi est fragile, c’est de famille Josso. Gerald mon autre frère a subit quelques opérations également (il y a eu des années à 4 JOSSO licenciés à la SAG la fratrie et le père). Pour Flo Harnay j’insiste c’est là qu’il doit finir sa carrière. Latéral ce n’est plus un poste ingrat et le foot moderne offre à Flo Nivet l’occasion de finir sa grande carrière en apothéose 🔥

On t’a souvent comparé à David Beckham, même si nous on estime que c’est plutôt l’inverse et que tu avais un Beckham dans chaque pied. Quel était ton style de jeu ?

DJ : Techniquement j’étais au dessus de lui, j’avais la vista, le coup d’oeil, la finesse de la passe mais pour être honnête j’ai arrêté d’être bon à 15 ans
Il est vrai que j’adore Beckham pour son style et sa bogossitude mais c’était un sacré joueur avant tout.
D’ailleurs tout lui va mais comment fait-il en période de confinement pour être toujours bien coiffé ? Et Damien Jaffré (New Beckham SAG) tu fais comment toi ? 
💁🏻♂️

XI de légende de la SAG

1- Toto Benigue (Senior) 2- Flo Nivet (Senior) 3- Vincent Ricordel (Vétéran) 4- Gwenn Mahe (Vétéran) 5- Laouen Silvus Racle (U10) 6- Damien Jaffré (Senior) 7- Gabriel Ricordel (U10) 8- Lenny Josso (U10) 9- Nolan Bouteix (U11) 10- Thomas Bourdelles (U10) 11- Sullivan Viaud (Senior)
Coach : Moi et Daniel Medard je me mets en premier pour le calmer
Dirigeant : Jean Francois Rilat et Michel Menager des personnes de l’ombre des passionnés

XI de légende des anciennes gloires

1- Ludo Touminet 2- Fabien Josso 3- Gerald Josso 4- Kevin Colin 5- titi Guillaume (décroché à l’ancienne) 6- Armel Logodin 7-Franck Leblain 8- Moi 9- Jérôme Robillard 10- Philippe Jannot 11- Johann Colin
Coach : Gugu et Mimil
Dirigeant : Thierry Saint Jalmes et Pépé Daucé
Président : Luc Boissinot (le club a la chance d’avoir cette belle personne)

Question Bonus de notre invité de demain (Ben’ Audrain) : ce qu’il aurait pensé du joueur « combo » qu’aurait formé la fusion de nos qualités respectives ? Une sorte de Laurent Blanc ou de Zlatan Ibrahimovic ? En toute modestie bien sûr...

DJ : Benoit c’est la puissance bon quand il est arrivé de US Saint-Molf, son centre de formation. Techniquement c’était pas ça mais il a progressé et est devenu un joueur complet
Avec la fusion Jossaudrain, je pense à un joueur parfait avec des chaussettes basses c’est pour Benoit ça (Selon nous : joueur beaugoss, technique, gros cul, impassable = Zlatan !!! Faites nous un gosse bordel)

💭 Mot de la fin de notre invité du jour :
Non non la saint Aubin n’est pas morte car elle gagne car elle gagne
Bon courage à tous à bientôt pensez à nos retrouvailles patience elles ne seront que plus belles

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

 

 

 4/ CONFINEMENT INTERVIEW 

BENOIT AUDRAIN

Pour cette 4ème entrevue nous rencontrons un amoureux de Guerande et de la SAG, bien occupé le DirCom de la Ville nous a accordé un peu de son temps pour parler football, postérieur, histoire. Et quel plaisir d’avoir partagé ce moment avec le légendaire Ben’ Audrain :

PS : la 4ème photo n’est pas flou, c’est ce que vous voyez quand Ben revient d’un tacle salvateur, Nnahoj Niloc vous crochète ou Ahmed Moussa dépose un coup-franc dans la lucarne. Bref quand les trentenaires nous régalent encore

Qui es tu ?

BA : Benoît Audrain. J’ai 35 ans, habite Pornichet et suis Dircom à la Ville de Guérande. J’ai commencé le foot à US Saint-Molf jusqu’à mes 15 ans. Après un intermède d’un an au basket, je débarque sans grande ambition en u18 à la SAG - Saint Aubin Guérande Football histoire de taper la balle avec les potes une ou deux saisons. Pas plus... Au final, je quitterai ce club plus de 15 ans après pour boucler la boucle et finir ma « carrière » à Saint-Molf. C’est un club familial comme la SAG. Et même au premier sens du terme pour moi puisqu’il est présidé par mon parrain et que je joue avec mes deux cousins. Enfin « je joue »... Je fais ce que je peux quoi 😅.

Guerande et la SAG ont une place à part dans ton coeur, peux tu nous en parler ?

BA : Ça c’est une évidence. Je n’aurai connu que 2 clubs au final. Et sans Guérande, je n’aurai pas pu goûter au niveau régional. D’ailleurs, j’en profite pour remercier « coach » Christophe Guyader (encore au club aujourd’hui) qui m’a tout de suite fait confiance en m’intégrant au groupe 1ère. Je pense qu’il n’y en a pas beaucoup qui l’aurait fait. Il a vraiment joué un rôle important pour moi. Dans le foot et même plus.
Du coup, au lieu de jouer avec mes potes Sly Guillas et Fab Lucas comme prévu en U18, je me suis retrouvé au contact des vieux briscards. Tu progresses plus vite avec des Franck Bertho, Ludovic Touminet, Vincent Beaupérin, Patrick Robert, Bertrand Gueno, Titi Guillaume, Fred Buleon, Jean-Vincent Bougro... J’en oublie mais ça me rappelle de super souvenirs. Nostalgie, quand tu nous tiens.
Et puis j’ai tout connu à la SAG : descente en PH malheureusement, montée en DRH, les joies de la DSR. Joueur donc mais aussi capitaine, dirigeant, entraîneur des catégories Jeunes, de la B puis de la A.
La SAG restera un club à part pour moi. Que j’apprécierai et défendrai toujours. Y’a rien qui m’agace plus que d’entendre d’anciens Guerandais critiquer ce club!

En cette période de confinement, raconte nous ton quotidien

BA : Je taffe de chez moi. En mode télétravail car Clémence est médecin et donc considérée comme « à risque ». D’ailleurs j’en profite pour remercier les soignants dans cette période compliquée mais aussi tous les autres qui travaillent sur le « terrain » : caissier.e.s, commerçant.e.s, etc.
De mon côté, y’a pas mal de taf avec cette histoire. Il faut gérer la communication interne auprès des 300 agents de la Ville, participer aux réunions de crise tous les matins en visioconférence, informer les Guérandais des décisions prises, être attentifs aux nouvelles mesures gouvernementales, etc. Un peu compliqué en ce moment.
Mais sinon, ça va. Heureusement que je n’ai pas d’enfant. Ça n’aurait pas été la même limonade 
😜. Là, je fais ce que je veux quand je veux. Apéro tous les soirs déjà. La reprise au foot va être raide.
L’avantage du confinement, c’est que mes vieux mollets se reposent.

Pour leur pré-retraite, les joueurs décident souvent de rejoindre les championnats exotiques, toi tu as fait le choix du cœur en rejoignant ton club formateur. Pour autant, la D4 ça reste un championnat exotique ?

BA : La D5 était exotique l’année dernière. Franchement c’était faible de chez faible.
La D4 mine de rien, c’est un niveau un peu plus intéressant. Tu joues contre des Mody Talla ou des Samuel Ménager par exemple. Des mecs qui ont joué en 1ère à Guérande quand même ! Et quand tu as la chance de croiser encore Bambou Deroualle, alors oui, tu peux dire que c’est exotique la D4.
Ce qui l’est moins c’est de me dire que les actuels coéquipiers jouaient en u6 ou u8 au mieux quand je commençais à jouer en seniors à Guérande !

En parlant D5, quand tu vois une attaque Cadro-Orain à la tête de la SAG. Est ce que tu ne te dis pas quand une saison, le football a évolué et qu’aujourd’hui la D5 vaut largement la D1 ?

BA : Ce serait un discours d’aigri que de dire ça. Mais je le pense 😜. Le niveau du foot amateur est moins bon qu’avant. Les mecs sont moins passionnés. Et puis y’a moins de licenciés en général. Donc moins de concurrence. Quand je suis arrivé à Guérande, on avait une « E » en séniors !
Et là, la SAG a été obligée de rappeler des gloires comme Orain, Cadro, Benigué ou Leroy en D. C’est incroyable ce niveau pour la D5. C’est une dream team. Je parie que la D tape la C d’ailleurs.
Après je pense quand même que ça va moins vite qu’avant. Ça doit jouer l’expérience à bloc et être infernal pour les adversaires. Je suis persuadé d’un autre truc aussi : ils écrasent la 1ère à la 3e mi-temps. Et on sait qu’elle est tout aussi importante que les 2 premières. Sans ça, on ne gagne pas un championnat !

A la SAG, on te retrouvait un dimanche en pointe et l’autre en charnière. As-tu enfin trouvé ton poste ?

BA : Ahah. Ça, ce fut un coup du coach Mino Trigodet, qui s’est dit un vendredi soir « Tiens on va tenter de mettre le grand devant ». Au final, je n’ai pas vraiment alterné chaque dimanche entre charnière centrale et pointe de l’attaque. C’était plus d’une saison sur l’autre.
À Saint Molf, je me suis stabilisé en 9. Mais pour ma 2e saison, je dépanne en 10 ou en 6. Je vais peut-être retrouver mon poste de prédilection en 5 si ça se trouve une fois que le championnat aura repris. Bref, toujours dans l’axe en tout cas.
Une fois, j’ai dû jouer ailier droit en PH. Un coup de Fabrice Glet contre Bouaye si mes souvenirs sont bons. Ça s’était pas mal passé. J’avais claqué un doublé... avant de prendre un rouge je crois 
😅.

Qui a le meilleur jeu de tête : Fafa Thomas ou Aymeric Guego ?

BA : J’adore Mémé mais y’a pas photo. Fabrice Thomas et de loin. Désolé pour mon Mémé mais pour sa défense, même s’il est grand, il lui manque plus de 10cm par rapport à Fafa. Et Fafa ça reste mon compère historique de charnière.

XI de légende de ta SAG

BA : Question ultra difficile tant j’ai connu de joueurs. Et des bons. Du coup, je fais le choix d’une équipe composée uniquement de joueurs ayant passé un bout de temps au club, qui ont été titulaires longtemps en équipe première et avec qui j’ai joué plusieurs années.
Au final, c’est une équipe avec qui je serai « parti à la guerre » les yeux fermés.
1. Anthony Benigué
2. Cyril Bernier
3. Alexandre Volard
4. Benoît Audrain
5. Fabrice Thomas
6. Patrick Robert
7. Jean-Baptiste Leroy
8. Cédric Michot
9. Jérôme Robillard
10. Fabrice Glet
11. Julian Heligon
Coach. Christophe Guyader
Dirigeants : Roland Drogueux et Yvon Despres
Sur le banc, et ça ne veut pas dire qu’ils sont moins bons (suffit de regarder les noms pour le comprendre 
😅) : Julien Cheron - Franck Bertho - Cédric Guillaume - Julien Martaguet - François Delanoë - Titi Ollivaud - Johann Colin

Question bonus de Dav Joss pour Benoît : Je sais que tu aimes la SAG, mais ton retour au sein de ton premier club, je peux le comprendre. Ça montre tes belles valeurs. Comment tu fais pour entretenir ton postérieur à la Éden hazard ?

BA : Ça me fait plaisir que tu me compares à Éden Hazard. Tu admets ainsi que je suis un joueur véloce. Car c’est grâce à ce boule que j’étais puissant et que je te prenais le ballon à chaque fois que tu le touchais à l’entraînement 😜. Pas d’entretien particulier. C’est que du naturel.

Le petit mot de la fin ?

BA : La Saint-Aubin était, est et restera le plus grand club du coin. Quoi qu’on en dise. Et je trouve que la dynamique actuelle est plutôt bonne avec vous les « Yellow boys », le gros taf de Damien Jaffré dit La Toul’ auprès des jeunes, l’équipe du CA menée par le super Président Luc Boissinot, etc. Bref, c’est toujours un plaisir de faire un tour à Jean Ménager !

 

Team Yellow Boys 🌗

 

 

5/ CONFINEMENT INTERVIEW 

GIANNI GROUARD

Qui dit 5eme jour de confinement, dit 5eme interview des Yellow Boys. Comme chaque dimanche nous vous proposerons de découvrir un peu plus un membre du groupe des Yellow. On commence avec le minot Gianni Grd. Il nous parle de ses premiers pas en R2, de ces légendes et de ses mamans du club

Qui es tu ?

GG : Gianni Grouard dit Giann‘. Je joue à SAG - Saint Aubin Guérande Football depuis mes 6 ans, depuis 2 ans je me charge des U11A avec Damien Jaffré et désormais je fais également parti de la Team Yellow Boys 🌗
Je suis lycéen à Grand Air à La Baule et je suis un grand passionné de sport

Tu as tout connu à la SAG, quel est pour toi l’identité propre d’un joueur jaune et noir ?

GG : C’est un mec qui répond aux 3 valeurs :
- solidaire : qui se battra pour ses frères quoi qu’il arrive et quoi qu’il se passe « esprit de famille » 
🤝
- Généreux : défendra ses fièrement avec son cœur et posera ses couilles sur le terrain 💥
- Ambitieux : ne se contentera de gagner, il voudra voir encore plus haut 🙏🏻

Tu as tout connu à la SAG, cette année à 17 ans tu as découvert la R2. Quelles sont tes impressions ?

GG : « Nouveau Monde ». Auparavant j’avais évolué qu’en District. Le fait d’avoir eu ma chance c’est vraiment top puis évoluer dans l’équipe fanion de MON club c’est une fierté, ça motive encore plus.
J’ai été bien intégré par les gars du groupe, je suis au côté de mecs qui m’ont entraîné comme Dam ou que j’ai vu évolué en senior alors que j’avais 14-15 ans (JP, Gildas, Antoine)
J’espère vite retrouver les terrains de R2 pour continuer à progresser et faire augmenter mon temps de jeu

T’es un milieu défensif pas très grand, mais pourtant tu marques beaucoup de buts notamment de la tête. Tu tiens ça de Rom Geffray ou de Aymeric Guego ?

GG : Devant le but je suis plus déterminé qu’avant, puis avec la disparition de mon frère Ronan ça me donne encore plus d’envie de me battre, de déchirer les filets, la preuve contre Oudon j’ai mis un doublé 🔥
Mais c’est vrai que je marque plus de buts de la tête que de mes pieds cette année
Beaucoup appris de Romain Geffray qui voulait toujours que je lui libère le deuxième poteau en U15 et en U18 pour qu’il aille placer son coup de boule en renard, maintenant j’ai pris son rôle car il ne joue pas beaucoup ..... 
🤣
De Gueg’s forcément un peu, c’est le coup de boule des Yellow, je peux que m’en inspirer

Vu de l’extérieur, tu es un pur prototype du trio de coach que t’as eu en U15. Peux-tu nous en dire un peu plus ?

GG : Je n’avais jamais fait attention mais totalement. Être encadré par des purs produits du club ça facilite l’apprentissage des valeurs du club, l’envie de tout donner pour la SAG.
Romain Gnr, Amo Aupiais, Emilien Houssais, c’était un trio qui se connaissait par cœur et dont les tâches étaient bien défini.
C’est avec eux que j’ai beaucoup appris on va dire, on a vécu de belles années, c’est aussi grâce à eux que j’ai pu rejoindre l’équipe fanion. Je les en remercie 
💪🏻

On dit souvent que les Yellow Boys ont 2 mamans, est-ce vrai ?

GG : Véridique on dit souvent entre nous qu’on a 2 mamans poules SAG : Stephanie Hubert et Nathalie Marloufette
Elles sont toujours là pour nous modérer, nous remettre dans le droit de chemin mais aussi pour nous encourager, nous remonter le moral. Elles sont essentielles dans la vie du club et des Yellow.

XI de légende SAG

TEAM SAG
C’est une équipe composée que de joueur avec qui j’ai pu évoluer récemment, elle est jeune mais ambitieuse je pense
1 : Anthony D’abbundo
2 : Titouan Rapet
3 : Sull Viaud
4 : Antoine Lainé
5 : Rayray Talpin
6 : Djaff
7 : Quent Rech
8 : Moi même
9 : LJanson
10 : Maël Monharoul
11 : Sam Vivien
Coach : Denis et Mimil

ex-team SAG
Là aussi j’ai mis que des joueurs que j’ai pu voir évoluer ou avec qui j’ai joué. J’ai rajouté un garçon en pré retraite : Rom Geffray ! 
🤣
Ex Team Sag
1 : Clem Millon
2 : Ju Cheron
3 : Alex Volard
4 : Romain Geffray
5 : Matteo Gardie
6 : Rémi Maugain
7 : Enzo Rétif
8 : Nico Olivaud
9 : Jo Lebrun
10 : Titi Ollivaud
11 : Joris Wakiyabu
Coach : Gugu

Question bonus par notre invite de demain : on avait une dream team en U13, quel est ton meilleur souvenir ?

GG : Assurément c’est le mini-mondial, certes on avait été contre performant mais faut le vivre. C’est vraiment un tournoi de malade à jouer avec des étoiles dans les yeux pendant 3 jours. Maintenant j’accompagne mes U11 là bas, j’éprouve toujours le même plaisir.
Je retiendrais aussi la bonne ambiance dans une bonne équipe joueuse.

Mot de la fin ?

GG : Merci à tous d’avoir suivi mon ITW
On espère vite se revoir autour des terrains pour vivre une belle fin de saison, merci à tous les suiveurs de la SAG !! Nous sommes une famille 
👨👩👧👦
Pour le moment, prenez soin de vous et de vos proches et RESTEZ CHEZ VOUS 🙏🏻 (plus vite on retrouvera notre tribune, le Mulon ...)

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

6/ CONFINEMENT INTERVIEW 

JARIS WAKIYABU

6eme épisode de Confinement Interview et direction la banlieue rennaise chez Joris Wakiyabu. Le jeune cessonais a évolué 2 saisons en terre salée avant de s’envoler vers 2 autres clubs. Nostalgique, on a parlé football, avenir, confinement. Rencontre :

Qui es tu ?

JW : Joris Wakiyabu, joueur de OC Cesson en U18 ligue je joue milieu de terrain en sentinelle ou en relayeur. Je suis passé par La Baule, SAG - Saint Aubin Guérande Football, USJA Carquefou et US Thouaré avant d’atterrir à Cesson

Tu as passé 2 saisons à la SAG, que retiens du club ?

JW : Je suis arrivé à la SAG en U13 et c’était une année spéciale avec l’entrée en accès ligue (Elite aujourd’hui) c’est cette année-là que j’ai pris goût à travailler et que j’ai connu l’importance de la vie de groupe ! 💥
C’était un groupe spécial et homogène avec une bonne ambiance de travail et de copains. Je retiens des deux saisons de la joie et un club où j’ai appris à défendre le maillot et pour qui j’étais fier de porter le maillot !
Je pense aussi que l’équipe d’entraîneur le trio Romain Amaury et Émilien m’ont beaucoup aider j’aimais jouer pour eux, je ne sais pas pourquoi mais ça m’a marqué et aider à élever mon niveau pour être là où j’en suis aujourd’hui. 
💪🏻

On est en plein confinement, comment as tu organisé tes journées ?

JW : En semaine tous les matins je fais 30 min de pliométrie et 30 min de renforcement musculaire , je travaille mes cours après de 10h30 à 13h30 puis je mange un déjeuner bien équilibré, ensuite je reste en famille
. Et tous les soirs de 18h à 19h30 je m’entraîne avec plots ballon au stade (là ça va être plus compliqué donc je vais m’entraîner seul à la maison) en rentrant je m’étire mange puis dors pas trop tard . Puis le week end c’est repos.

Depuis que tu as quitté le club, tu as pas mal voyagé. Tu es désormais à Cesson (U18 R1), comment se passe ta saison ? Ton intégration ?

JW : Oui c’est vrai j’ai appris dans différent club depuis que je suis partie je suis passé par USJA Carquefou (2 saisons) en U15 et U17 élite avant d’aller à l’US Thouaré (1 saison) en U17 R1 et avec les U19 R2. Depuis août, j’évolue à Cesson en U18 R1.
L’intégration s’est faite dès la pré saison ou j’ai pu m’imposer et gagner une place de titulaire dans le groupe en tant que milieu de terrain. En terme de niveau, je trouve qu’en Bretagne c’est plus élevé qu’en Pays de Loire. On a fait une première partie de saison mitigé en rivalisant contre les grosses équipes et en s’inclinant contre de plus petite équipe mais ça reste une bonne première partie de saison, on verra pour la 2eme partie. J’ai également eu l’occasion d’intégrer les groupes Senior R1 et R2 en disputant 1 match avec eux ce qui reste intéressant pour la progression.
Je tiens aussi à en profiter pour dire que après une semaine d’entraînement avec le groupe de N3 de Chateaubriant j’ai été pris pour la saison prochaine avec les N3 de châteaubriant donc c’est une bonne nouvelle qui est dû au travail que je fournis depuis tout ce temps. Rien ne vient par hasard, mais je continuerai à travailler car c’est le travail qui nous fait progresser 
👊🏻

Dans les vestiaires, tu étais un des animateurs avec tes pas de danses et il existait une musique de célébration qui était l’équipe à Jojo (Joe Dassin). Est ce que tu restes le trublion, l’ambianceur de vestiaires qu’on connaissait ?

JW : Oui l’équipe a Jojo !😂
Vraiment de bon souvenir que ce sois dans les vestiaires ou dans le minibus on a bien rigoler. Oui je reste l’ambianceur du groupe un peu plus réservé en ayant grandi mais oui toujours c’est important pour la vie de groupe !😂

Si on prend l’équipe de la SAG de l’époque où tu jouais, et qu’on la remet aujourd’hui, t’en penserais quoi ?

JW : Ça serait incroyable le niveau de l’équipe. Ce serait quelque chose surtout si on prend la génération 2001-2002 aujourd’hui elle jouerait en U19 R1 ! 🤝

XI de légende SAG

1- Julien Canillas 2- Titouan Rapet 3- Quentin Rechard 4 - François Bouilland 5 - Romain Geffray 6- Gianni Grouard 7- Lucas Janson 8- Moi 9- Ferdinand Gavlak 10- Rémi Maugain 11- Paul Viaud

Entraîneurs : Romain Gnr - Amaury Aupiais - Emilien Houssais

Question Giann : on connaît tous ta touffe afro, comment vas tu faire pour te coiffer pendant le confinement ?

JW : C’est assez compliqué mais je vais m’adapter. C’est un problème souvent ignoré pendant le confinement en effet. 💇🏻♂️

Mot de la fin

JW : Merci à vous pour cet entretien. Je passe le bonjour à tous mes anciens coéquipiers, entraîneurs et toute la famille de la SAG. Vous resterez mon club de cœur 🟡

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 7/ CONFINEMENT INTERVIEW 

ANTOINE LAINÉ

Première semaine de confinement faite et donc 7ème épisode de l’interview. Nous avons fait le choix de rencontrer un pur et dur cul salé Antoine Lainé, le joueur polyvalent par excellence s’est confié à nous. Comme sur le terrain, c’est une véritable pipelette qui tacle les 2 pieds décollés. Pour cet entretien, Toine nous a parlé coiffure, nostalgie, famille et nous annonce la retraite d’un jeune défenseur guérandais. Prenez les pop-corns et plongez vous dans cette entrevue décoiffante :

Qui es tu ?

AL : Antoine Lainé 24 ans habitant à Guérande étudiant en Master 2 au STAPS de Nantes avec pour projet d’être prof d'EPS
Joueur de de la SAG - Saint Aubin Guérande Football depuis toujours ! Ayant évolué dans toutes les équipes jeunes et seniors A, B, C, D, E avec Jean Lainé, mon frère jumeau, également trublion de ce club.
De plus au club pour permettre à Damien Jaffré de progresser dans son rôle de coach avec les U17 depuis cette année

Dans ta carrière tu as connu un seul maillot, un seul club. Raconte-nous ta Saint-Aubin Guérande

AL : La Saint-Aubin Guérande c’est MON club, mais aussi MA ville. Je suis fier de la représenter, d'en porter les couleurs aussi bien en tant que joueur qu'en tant que membre du club !
C'est aussi une seconde famille, l'ensemble de mes amis ont joué ou jouent encore dans ce club et je passe beaucoup de temps du vendredi soir au dimanche soir dans mon enceinte de Jean Ménager.

Pleine période de confinement, quel est ton quotidien ?

AL : On n’arrête pas le travail aussi bien physique qu'intellectuel, de plus cette période de confinement me permet de faire des choses que je fais pas d’habitude : Réviser/ Faire du sport seul
Mon programme :
• 9h/9h30 : je me lève et commence ma journée par un petit déjeuner de champion
• 10h/16h30 : révision du concours de prof des écoles, si il a lieu un jour, entrecoupé du repas du midi
• 16h30 : Gouter en fonction de la faim
• 17h : Match de ping-pong quotidien contre mon père (Monsieur Lionel Lainé) (actuellement je mène 9-8)
• 18h : Footing de 30-35' ou circuit training
• Soirée : Jeux de sociétés avec mes parents ou film
Pas le temps de s'ennuyer pour le moment

Après avoir évolué en district pendant plusieurs saisons, l’année dernière tu as déjà fait une saison pleine en R2. Cette année, tu es le 2ème joueur plus utilisé par Kali (Il a joué l’ensemble des matchs de l’équipe fanion mais a le 2ème temps de jeu derrière Sullivan Viaud pour le championnat et derrière Damien Jaffré pour l’ensemble des matchs). Comment expliques-tu ton évolution et pouvons nous dire que t’es désormais un cadre de l’équipe fanion ?

AL : Effectivement, je suis passé par tous les échelons, j’ai commencé par la E en D5 avant de faire l’ensemble des équipes pour enfin arriver en R2 avec la A. Ça peut s'expliquer par le fait qu'on ne m'a peut-être pas toujours donné ma chance et que je n’ai pas forcement fait les efforts pour qu'on me la donne.
Après j'ai toujours été très compétiteur et non un mauvais perdant comme Cédric Michot ou Damien Jaffré, ça m'a permis de continuer a progresser et toujours travailler sans relâche.
Cadre pour l'ambiance c'est une certitude, heureusement pour eux que je suis là. Sans moi ce ne serait pas drôle tous les jours …

Sinon je ne pense pas être un cadre de l'équipe fanion, j'ai encore trop de haut et de bas (pas aidé par mes chaussures malheureusement ………. ) pour dire cela.
Je pense pouvoir et devoir faire beaucoup mieux au niveau de la régularité, et je dois encore progresser

Dur sur l’homme, technique atypique, hargneux, amateur de soirées, coiffure rousse à faire pâlir Franck Provost, t’es un peu le Mauro Cetto de la Saint-Aubin. Mais qui est vraiment le joueur Antoine Laine ?

Comme tu l'as dit, je rechigne jamais à aller au duel, c'est ce que j'aime le plus : défendre, récupérer des ballons pour ensuite relancer
Je dirais que je suis un joueur de duels, j’aime compenser, aller au charbon et aider mes coéquipiers
En ce qui concerne la technique, je pense que c’est surtout une question de confiance (on m'avait surnomme le « double contact fou » à une époque)
Je dirais également que je suis un joueur polyvalent, même si je joue le + souvent en défense centrale je peux évoluer en tant que latéral avec une spécialité grand pont, ou milieu de terrain défensif avec la spécialité dépassement de fonction
Enfin je suis quelqu’un qui aime chambrer et causer à tout le monde sur le terrain

Tu es souvent un chasseur de renard de surface, un avaleur d’attaquant, donc tu t’y connais bien en buteur. Qui a le moins le sens du but : JP Caillard ou Aymeric Guego ?

AL : Franchement le duel est rude, une vraie question piège ……. Les bruits de couloirs disent que JP marque seulement sur pénalty et qu'Aymeric serait beaucoup plus complet.
Et moi je me dis que plus je vois JP frapper a la fin de l'entrainement plus je comprends pourquoi Aymeric est parti en Australie pour affronter des vraies goleadors et enfin être juger sur sa vraie valeur.
Je comparais Aymeric à Robert Lewandoski capable de tout bien faire.
Et JP davantage a Valère Germain : volontaire mais limité
A vous d'en déduire qui a le moins le sens du but (on vous laisse juger mais une doublet JP-Aymeric pourrait faire un génocide mouettes sur le terrain 3)

Tu as connu beaucoup de grands joueurs de la SAG, de légendes vivantes sur et en dehors du terrain. Mais qui est le meilleur en 3eme mi-temps ?

AL : Comme qui dirait l'autre, là il y a du monde au fût …..
aussi bien dans les anciens que les petits jeunes.
Pêle-mêle je pourrais citer Julian Heligon - « Bambou » - Florian Harnay - Mody Talla - Aymeric Guego - Damien Bersihand - Mael Monharoul - Lucas Janson
Mais pour moi le numéro 1 reste incontestablement Nathan Mottais meme si avec son arrivée en R2 (Bienvenue Copain, on va bien rigoler) il a tendance à se calmer

XI de légende

XI de légende SAG :
Dabord une petite pensée pour tous les joueurs de l’équipe C de la saison 2015-2016 ans avec une montée a la clé en D2 et pour finir une série de 7 victoires consécutives, en tant que capitaine (Nous ne croyons pas au hasard et lançons le hashtag #CaptainToine)
Dans un dispositif en 4-3-3 concocté par le staff pléthorique Mathieu Huitric (coach qui m’a lancé en R2 et a décelé mon potentiel) / Romain Gnr (néo-retraité) / Emilien Houssais / Christian Philippe
1- Leo (il reste plus que lui)
2-Jean Lainé
3- Louis Mérienne dit La Pignouf’
4- Cedric Michot dit tout en une touche
5- Antoine Lainé
6- Damien Jaffré (Capitaine)
7- JP Caillard
8- Alexis Royer
9- Alban Haumont
10- Thomas Jaffré
11- Nathan Mottais
Sur le banc : 12- Cyril Le Pevedic alias ma concu’ 13- Aymeric Guego 14- Jo Bouyre
Une belle equipe de cons, on serait injouable sur et en dehors du terrain.

XI de légende ex team SAG :
dispositif en 4-4-2 losange
1- Clement Milon
2- Julien Cheron
3- Julien Martaguet
4- Evan Beyssat
5- William Courjal
6- Nico Ollivaud
7- Fabrice Glet
8- Amaury Aupiais
9- Mody Talla
10- Titi Ollivaud
11- Jo le Brun (Bon anniversaire au passage JLB)
Sur le banc : 12- Victor Bouchard (Meilleur supersub de tout les temps à la SAG)
Banc de touche : Christophe Guyader - Pat’ Robert - Roland Drogueux

5 questions bonus par nos internautes :

Jean Lainé : Quand comptes tu te couper les cheveux ?

AL : Je suis encore en pleine réflexion, tous les jours ma mère me dit : « J’aime bien moi tes cheveux comme ça » et même si c’est la seule à me le dire, je laisse pour le moment (toujours écouter sa maman ?!)
Apres mon coiffeur attitré Aymeric Guego a été obligé de revenir de son voyage suite au coronavirus donc les choses vont peut-être s’accélérer. Le suspens reste entier

Noah Roiné : Pourquoi as tu pris les U17 avec Dam’ ?

AL : J'ai toujours beaucoup suivi les jeunes (Génération 2002 : Gianni/Lucas Ferdinand/Quentin) comme Romain et Amaury s'occupaient d'eux, ça m'a toujours plu. L'occasion s'est présentée en début d'année je n’ai pas hésité une seule seconde et je le regrette pas même si je ne peux pas toujours être présent
C’est un bon groupe et je suis là pour permettre à Damien de prendre un peu de recul et évidemment apporter une bonne ambiance de groupe.

Romain Geffray : T’es plus à l’aise en 6, en 2, en 3, en 4, on ne sait pas nous. T’es énorme partout ?

AL : Tres bonne question. Je suis avant tout un arrière central mais jouer en tant que latéral ou en tant que milieu permet également de varier les postes et d'avoir la possibilité lorsque je suis moins bien (comme c’était le cas pendant quelques matchs) d'avoir moins de pression. En tant que latéral je suis surtout concentré sur les phases défensives et en tant que milieu, plutôt un joueur de déplacement (box to box sans ballon)

Romain Garnier : Ne pas avoir évolué plus longtemps avec Romain Garnier ? Un regret ?

AL : Peut-être pas un regret mais un peu d’amertume. J'aurai bien voulu qu'il m'annonce lui-même sa fin de carrière plutôt que l'apprendre dans les journaux ….
Il aura eu une carrière fluctuante ponctuée d'absences et de rendez vous non tenus mais il reste toujours le bienvenue au sein de la SAG.

Damien Jaffré : Quelle est ta routine d’avant match ?

AL : Veille de match, si les beaux jours sont là : quelques bidules dans le museau, rien de plus efficace
Jour de match : 2-3 jonglages avec mes cons (cette année : Sam’ Vivien - Alexis Royer - Léo D’Abbundo)
Résultat : je suis prêt à jouer

Je remercie les Yellow Boys pour cette ITW et toutes les personnes qui vont la lire.
Profiter bien de vos proches pendant cette période de confinement, gardez la forme, le moral et surtout RESTEZ CHEZ VOUS. Hâte de vous revoir !
J’ai également une grosse pensée pour Ronan et sa famille. On ne vous oublie pas, on ne vous oubliera jamais

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

8/ CONFINEMENT INTERVIEW 

VALENTIN BROUDIC

🔥8ème épisode de « CONFINEMENT INTERVIEW », votre RDV quotidien. Après un tour chez Mauro Cetto, nous sommes allés rencontrer le Gaby Heinze (ou Carlos Puyol selon un ex-attaquant chambreur guérandais) des marais. Valentin Broudic, de retour après 6 mois dans ces contrées sud-américaines, nous a ouvert ses portes. Entre 2 matches de Football Manager, le défenseur guérandais nous a parlé XI de grandes légendes (admirez un peu), voyages, football et surnoms :

Qui est Valentin Broudic ?

VB : Valentin Broudic 28 ans, je navigue depuis quelques années entre les villes de Guérande, Nantes, Paris pour le travail et plusieurs pays étrangers pour des voyages de plus ou moins longues durées. Je reviens tout juste de 6 mois en Amérique du Sud, je souhaitais même aller dans la ville d’Emiliano Sala (Progreso), en Argentine, mais mon voyage a été écourté suite aux événements actuels (COVID 19 et le confinement). Dans la vie je suis caviste, cette passion pour le vin je le dois à un voyage en Afrique du Sud de 3 mois en 2016

On suit tes aventures sur les réseaux, où es tu désormais ? Peux-tu nous parler de ce projet ?

VB : Je suis en confinement à Guérande chez mes parents. Généralement on retient des enseignements après coup d’un long voyage, d’autant plus que le retour a été vraiment brutal. Je peux déjà retenir la gentillesse des sud-américains, leur amour pour le football, un sentiment de liberté inimaginable de se balader dans la Cordillère des Andes seul avec son sac à dos, des nuits fraîches et difficiles en altitude, des douches froides etc etc. Ça va être bateau comme phrase mais quand on voit la pauvreté dans le monde et notamment en Amérique du Sud, impossible de se plaindre de notre vie ici en France. Je voyage aussi pour me rendre compte de la chance que j’ai et de profiter de chaque instant du football, des amis et de la famille 🙏🏻

Te voilà de retour en France, comment vas tu occuper tes journées ?

VB : Il va falloir que je m’occupe sinon je vais déprimer à ne rien faire ! J’ai un potager à mettre en forme, je vais lire, je dois aussi revoir quelques gammes sur le vin car 6 mois sans ce merveilleux jus de raisin c’est difficile, donc on va alterner théorie et pratique 😉 Puis je viens d’acheter Football Manager, j’ai commencé une saison avec Nantes, je perds mon premier match en amical contre la réserve, ça annonce une belle saison...

La SAG - Saint Aubin Guérande Football et Guerande ont une place importante dans ta vie. Tu es guérandais, tu as été formé à la SAG avant de bourlinguer dans les centres de formation d’Angers SCOSMC | Stade Malherbe Caen avant d’aller à l’USJA Carquefou FootballFootball Club de la Chapelle des Marais puis de revenir à Jean Ménager. Tu as eu une carrière mouvement mais est ce qu’au fond on est pas mieux à la maison ?

VB : Comme dirait un chanteur engagé venant d’un des clubs cités plus haut « Après avoir fait le tour du monde tout ce que l’on veut c’est être à la maison » (Orelsan).
Il y a un peu de vrai. Aujourd’hui, j’aimerais m’installer sur Nantes ou alentours. Revenir à Guérande lors de la saison 2016-2017 a été formidable pour moi, mais un goût de trop peu d’avoir seulement fait une seule saison mais fier d’avoir battu le record du club en allant au 6eme tour de coupe de France sous la houlette de Benoit Audrain et d’avoir côtoyé une équipe de copains qui jouaient ensemble depuis plusieurs années 
💥

Longue chevelure, coup de tête ravageur, défenseur hargneux, grinta de sud-américain. On peut le dire désormais t’es parti sur les traces de tes cousins Yepes, Heinze, Fabbri et consorts, mais qui étais le joueur Valentin Broudic ?

VB : Effectivement j’ai grandi avec ses joueurs durant mon enfance. En centre de formation, le niveau technique était tel que je compensais par d’autres qualités comme le placement, la vitesse et le courage, oui.
Il est vrai que l’on se souvenait souvent de moi avec mes cheveux un peu à la Carles Puyol, d’ailleurs c’était mon surnom à Angers, surnom que m’avait donné Max’ Lelandais à l’époque ! 
😂

On sait que 1% de ton aventure était consacré au recrutement de jeunes pépites sud-américaines pour le compte du club, tu as certainement des noms mais secret défense. Mais pour toi qui a été le plus brésilien de la SAG ? Le meilleur technicien ?

VB : Les Sud-Américains ont une technique abominable il faut le savoir, on se rapproche plutôt des boiseurs comme les jumeaux Antoine Lainé et Jean Lainé ou de la génération à la Arno Civelo ou Romain Magré. Cependant, oui, le Brésil techniquement c’est quelque chose, et je dirais Victor Vrignaud pour son côté dribbleur et son touché de balle à la Rivaldo. À Guérande c’était quelque chose ! 🇧🇷

XI de légende SAG

Dispositif en 4-4-2 à la Gourcuff (on reconnait là le joueur de Football Manager) avec l’inamovible Christophe Guyader en coach :
1- Toto Benigué
2- Julien Cheron
3- Julian Héligon
4- Ben Audrain
5- Alex’ Volard
6- Damien Jaffré
7- Mody Talla
8- Fabrice Glet
9- Jerome Robillard
10- Victor Vrignaud
11- Jérémy Courjal
Remplaçants : aucun, ce sont des légendes donc pas de blessure, pas de fatigue, pas de turnover

XI de légende des joueurs avec qui Val’ a joué

Et là on a du beau monde, on part à Dotmund en passant par Rennes, Angers, admirez Mesdames, Messieurs 🤩

1- Riffi Mandanda (Stade Rennais FC)
2- Francois Guihard (Ex-USJA Carquefou)
3- Raphael Guerreiro (Borussia Dortmund)
4- Romain Thomas (Angers SCO)
5- Pierre Mauget (quart de finaliste Coupe de France avec USJA Carquefou)
6- Vincent Manceau (Angers SCO)
7- Maxime Rousseau (EA Segré / ex-Angers SCO)
8- Emeric Dudouit (USL Dunkerque)
9- Mbaye Niang (Stade Rennais FC)
10- Florian Martin (Paris FC)
11- Benjamin Laumas (Ancienne Château Gontier / ex-Angers SCO)

Question pratique, avec ces voyages, comment fais-tu pour suivre la SAG ?

VB : Merci aux copains de me tenir au courant des résultats durant la saison, c’est important pour moi de savoir le club au niveau régional, je rêve de voir ce club en DH un jour (ça fait déjà vieux de dire DH, mais non je ne dirais pas R1) et récemment, merci de votre incroyable boulot les Yellow Boys pour nous permettre de suivre les actualités du club, entre passionnés du football et de la SAG on se comprend 😉 A bientôt sur les terrains, je suis affûté comme jamais 🔥 (Ta licence est prête à Valentin, on a hâte de revoir tes tacles majestueux sur la pelouse de Jean Ménager)

3 questions bonus par nos internautes :

François Guihard : Le trophée José Arribas est-il le plus beau trophée remporté dans ta carrière de footballeur ?

VB : Le trophée Arribas est un souvenir incroyable, le parcours durant toute la saison et la finale gagné 6-0, avec même un but pour mon actif pour mon dernier match à Carquefou. Après, deux victoires au tournoi de sixte de La Madeleine ça a plutôt de la gueule aussi sur un CV de footballeur ! 😁

Arnaud Civel : Ton pied droit te sert-il juste à monter dans le bus ?

VB : Parfois, je dis bien parfois, même mon pied gauche me sert qu’à monter dans le bus. Du coup, je saute à pieds joints, moins pratique je l’accorde !

Arnaud Civel : As-tu des regrets sur ton parcours et le choix d’avoir rejoint SM Caen ?

VB : Difficile de dire si j’avais fait le choix de rester à Angers avec la CFA sous les ordres de Stéphane Moulin peut être que l’histoire serait différente, surtout que je savais qu’il comptait sur moi. C’est le destin, quand je vois des copains qui n’ont pas pu être professionnels alors qu’ils étaient quand même au dessus de moi, ça me laisse assez peu de regrets. La dernière marche était trop haute.

Continuez comme ça les Yellow.boys, vous avez encore du beau monde à chambrer 😉 puis les gars ont sûrement bien besoin de vous pour assurer le maintien cette année ! En attendant : RESTEZ CHEZ VOUS !!

Team Yellow Boys 🌗

 

 

 

 

9/ CONFINEMENT INTERVIEW 

FLORIAN HARNAY

 

🔥Après 2 interviews sur des chevelus, nous sommes partis chez un homme qui a mis le métier de coiffeur en péril. Florian Harnay nous a ouvert son cœur. Fidèle à lui même, il a remercié les copains, évoqué avec fierté son club, sa ville. Avec beaucoup de plaisir, nous vous partageons ce moment avec de la coiffure, du football, de l’ambition et de l’émotion pour notre étoile Ronan :

Qui est Monsieur Florian Harnay ?

FH : Florian, 39 ans (40 en fin d'année😉) 2 enfants, ouvrier en aéronautique. Depuis 10 ans je suis de retour à la SAG - Saint Aubin Guérande Football mon club de cœur, après avoir bifurqué pendant 6 ans à Football Club Mesquerais ou j'y ai jouer avec mes potes.
Une bonne expérience de foot fiesta, mais qui malgré tout nous a permis de jouer jusqu'en promotion de 1ere.

Membre du bureau, joueur emblématique, supporter voire speaker de la SAG, tu es aussi très intègre à la vie guérandaise avec le rituel du marché, du Mulon, de la visite autour des remparts, on en passe. Parle-nous de TA SAG et de Guérande ?

FH : La SAG, c’est du sang jaune et noire qui coule dans mes veines, tellement j'aime ce club, c’est indescriptible. C’est ma seconde famille comme je le dis souvent ...j'aime les gens, éducateurs, joueurs, bénévoles, coachs qui œuvrent pour le bien-être de ce club. Je suis né à Guérande et comme beaucoup d’entre vous j’ai un attachement pour cette ville, ces remparts, ces marais (même si je suis mendulphin...pas le salaire du directeur financier et administratif Dav Joss pour pouvoir prétendre à acheter sur guerande😂😂). Malgré tout c’est important pour moi de faire mon petit tour de marché afin d’imprégner mes filles de cette ambiance particulière, avec un petit détour chez notre partenaire Bebert du Mulon. D’ailleurs je tiens à dire que c’est souvent à cause de Stéphanie Hubert que nos débriefs de réunion de bureau ont lieu au Mulon) 😱

Pleine période de confinement, quel est ton quotidien ? 6 semaines sans coiffeur t’as pas peur d’avoir des dreadlocks ?

FH : En cette période de confinement qui est essentiel pour tout le monde afin d'éradiquer ce virus, mon quotidien est simple :
* le matin je fais les devoirs avec la plus grande de mes filles qui est en CP
* l’après midi je jardine ,je bricole, je glande au soleil ,je joue avec mes filles, je joue a la console, je fais le summer body de mon crane
Le coiffeur, c’est quoi ca ? c’est qui ? ……… je n’ai même plus le souvenir de la dernière ou j’y ai été d'ailleurs ,mais la chambre sur mon crâne dégarni ne me vexe absolument pas contrairement a notre président Luc Boissinot qui a une coupe assez étrange vu de derrière (on vous laissera admirer mais on est sur de l’art capillaire) puis Mimil le confirmera : selon la science, les hommes chauves sont les plus sexys et les plus intéressants 
😍

Latéral droit, milieu droit, attaquant, meneur de jeu, on ne sait pas vraiment ton poste. Est ce qu’au fond c’est parce que tu es bon partout ou mauvais à tous les postes et donc on te met là où il y’a de la place ?

FH : Bon partout j’ai l’humilité de dire que je n’irai pas jusque là, je dirais plutôt qu’on ne sait pas ou me mettre surtout en D5 avec l’effectif de légende que nous avons …. Mon poste de prédilection est le 10, mais si le coach a besoin de me faire jouer en 2 car mon accélération peut faire la différence, je fais un peu la gueule mais pour le bien de l'équipe je m'adapte et je mets ma vision de jeu et mon jeu de passes au service du collectif. J’ai beaucoup appris de Pascal Roiné et de Bruno Pettruci pour cette faculté d’adaptation, ce sont les polyvalents de l’extrême, capable d’être gardien, arbitre, serveur, cuisinier et attaquant en 90 minutes

A l’instar de ton cousin Zidane et de ton frère Ben’ Nivet, tu ne portes pour ta fin de carrière le numéro 10. Est ce que ça veut dire que l’année prochaine en te reverra en D ?

FH : J’attendais votre ITW pour l’annoncer officiellement et faire taire les bruits d’œillets de marais. Je serais Guérandais l'année prochaine, que ce soit pour jouer en D, en C, en vétérans ou peu importe l'équipe si y’a besoin (Kali si tu m’entends j’ai encore les cannes pour 30 secondes en R2) … Zidane est un artiste que j’ai admiré et que j'admire encore, Nivet c’est mon frère donc que dire si ce n’est TALENT BRUT. Mais le joueur qui m’a toujours fait vibrer restera Ronaldinho .. J’aime le beau football tout simplement 💥

Marqué le but de la victoire à la 91eme dans un derby bouillant contre le leader ASL à domicile devant le kop Yellow Boys, c’est comme un orgasme on conçoit. Mais est-ce qu’au fond cette équipe D n’est pas injouable ?

FH : La D est clairement INJOUABLE autant sur le terrain, qu’à la 3 même mi temps …. On a un super duo d’entraineurs qui sait nous recadrer quand il le faut( surtout Toto et Steve qui sont un peu trop sanguin😂), on a une ambiance d'enfer, ce qui contribue à nos bons résultats, même si pour certains la priorité était de s'amuser avec la création de l'équipe D, il y’a que des compétiteurs dans cette équipe qui pour certains ont connu le haut-niveau régional donc VICTOIRE IMPERATIVE (Erwan Orain en tête)

C’est la question difficile. Qui est le meilleur attaquant entre Ludo et Erwan ? (Oui c’est salaud on te demande de choisir entre ta couille gauche et ta couille droite mais parfois pas le choix)

FH : Je dirais que les 2 se valent mais pour les différents coups que Ludo m’a fait le dimanche en me poussant pour éviter que je marque (Missillac par exemple), c’est clairement Erwan Orain qui est au dessus …. Sa frappe magique contre St Lyphard est un exemple parmi tant d’autres 😂😂😂

XI légende

Mon XI de légende SAG
1- Benjamin Guihénéuf
2- Frank Gimard
3- Maximilien Bernier (a jeun)
4- Nico Tréhudic
5- Steve Menelec
6- Lolo Gueguen
7- JB Leroy
8- Toto Benigué
9- Erwan Orain
10- moi
11- Ludo cadro
12- Gaël Le Thiec (Joueur il n’a pas de pied, gardien il n’a pas de main … donc)
13- Mathieu (Qui peut jouer titulaire aussi)
14- Petru ou Pascal Roiné les couteaux suisses de la sag
Coach : Pat Robert

Mon XI de légende des joueurs avec qui j’ai joué
1- Yo Garino
2- Florent Hamon
3- Maximilien Bernier (toujours à jeun)
4- David Bardeau
5- David Logodin
6- Lolo Gueguen
7- Jerome Robillard
8- Benoît Guenego
9- Vincent Hery
10- Moi
11- Samuel menager
Entraîneur-joueur : Medhi

Place aux 3 questions bonus par nos internautes :

Le Monde veut savoir : Est ce que Florian Harnay a déjà eu des cheveux ? Ça te manque ?

FH : Bien évidemment que j’ai eu des cheveux, mais j’ai préféré les rasés très tôt, trop harcelé par les femmes en furies (rires) ... Je suis né chauve et je finirais chauve ... ça ne me manque absolument pas car je le rappelle une énième fois : les hommes les plus sexy sont chauves 😂😂

Damien Jaffré : comment vois-tu le club à l’avenir comme tu es membre du bureau ?

FH : Le club est en reconstruction, et je peux vous dire que la tâche n'est pas simple, mais nous réussirons car le potentiel et l’envie sont présentes. Le club a de l'avenir pour repartir sur des bases saines, ce qui est très important. On a tous l’ambition de voir notre SAG évolué un échelon au dessus pour commencer. Cela passe bien évidement par la formation de nos jeunes, avec l'excellent travail de nos coachs et éducateurs, mais aussi par cet esprit de famille, de solidarité qui renait grâce en partie à vous les Yellow Boys et tous les anciens. La SAG n’est pas morte car elle gagne !!! Nous continuerons de perpétuer la tradition de nos anciens pour continuer à faire vivre cette race et le sang jaune et noire qui coulent dans nos veines. Le bureau a déjà discuté des projets futurs et les débats étaient très intéressants, nous avons plein d’idées, le club vit bien 💥

Adrien Huré : Utilises-tu du shampoing ou du gel douche pour laver ton crâne ?

FH : Excellente question mon Frissou. Figure toi que pour éviter de friser, j’utilise un gel douche 3 en 1, barbe,corps, et shampoing mon cher adri car il me reste un peu de cheveux sur le côté. Je prends du Garnier car à défaut de voir Romain Gnr aux entrainements, je le vois toujours sous ma douche 😂😂 Si vous voulez des conseils cheveux, coiffure ou autre, je vous conseille de vous adresser à Nico Cerroni. Merci à tous pour ces questions beauté 💁🏻♂️

Tout d'abord force à toute ma team Chauve : Les Poilane, Denis Perdrieau, Gege Poussin, Steeve SalaunEmilien Houssais et nos petits nouveaux : Cécé Michot et Lucho. Plus sérieusement je remercie mon Mimil pour son investissement sans faille. Mais aussi tous ses petits frères : les Yellow Boys : un groupe de copains formidable, qui donne un nouveau souffle au club, des garçons piqués par le sang jaune et noir. Egalement le président pour son travail exceptionnel, le bureau pour tout ce qu’il accomplit au quotidien pour continuer à faire vibrer ce club .…une grosse pensée pour tous les joueurs,éducateurs,coachs,bénévoles pdt ce confinement, les retrouvailles n'en seront que plus belle
Bien sur, une grosse pensée émue pour notre Frère Ronan qui nous suit de la haut et qui veille sur nous 
🖤
A bientôt la Team SAG, je vous aime 💛

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

10/ CONFINEMENT INTERVIEW 

MAX LELANDAIS

 

🔥C’est Vendredi, c’est Koh Lanta, alors nous sommes partis à l’aventure chez Max’ Lelandais. L’attaquant reconverti coach nous a ouvert sa cabane. L’homme, formé aux Chamois Niortais FC puis Angers SCO et DFCO - Dijon FCO avant de partir du coté de Poitiers et une arrivée sur la cote à Football Club de la Chapelle des Marais puis au SNAF, ne connait pas les poteaux et trouve encore le chemin des filets. Son caractère tempétueux s’est atténué avec la maturité de coach et sa grave blessure sans doute. Pas besoin de boussole pour Max, il a facilement retrouvé ses souvenirs à la SAG - Saint Aubin Guérande Football :

Qui est Max’ Lelandais ?

ML : Lelandais Maxime, 30 ans, papa de 2 filles aussi fofolles que moi et une petite femme qui me supporte depuis le lycée (13ans)
Je suis responsable liquide au Leclerc de Saint Nicolas de Redon et également entraîneur-joueur du Football Club Guémené Massérac (D1)

Tu as passé une seule saison à la SAG et pourtant tu restes très attaché au club et à la ville. Que retiens tu des remparts et du club, explique-nous ce coup de coeur ?

ML : J’ai débarqué dans la presqu’île en 2011 et j’ai directement habité à Guerande pendant 7 ans donc les remparts je les connais comme ma poche puis les fêtes médiévales qui durent plus d’un week end avec le Jesus Noir Mody Talla 😂
Le club je le connais par cœur car comme je jouais le samedi soir dans mes autres clubs je passais mes dimanches à Jean Ménager de 13H à 18H pour regarder toutes les équipes séniors et parfois je tombais dans les pièges des Julian, Mody et compagnie, ca finissait en embuscade au mulon -> 7bar. C’est pas à vous que je vais l’apprendre 🙅🏻♂️

On est en période de confinement, mais ton métier t’oblige à aller travailler et nous t’en remercions. Peux tu nous expliquer ton quotidien en cette période de COVID 19 ?

ML : Au début c’était la folie dans les rayons, les gens étaient tous en train de courir pour faire leurs courses. Maintenant c’est plus calme, les gens font les courses sur le drive. Donc je prépare la Foire aux vins qui commence lundi. Je vais préparer une petite sélection de vin pour mon poulain Puyol (Val’ Broudic si vous avez bien suivi) et puis à la fin de ce confinement on se fera un bon petit apéro pour reparler comme des vieux de nos souvenirs ensemble au centre de formation et de son but à La Chapelle en CFA ou il a fait le tour de la ville pour célébrer son but 🤣

Tu as connu les centres de formations, le niveau national, régional et pourtant tu as fait le choix de commencer ta carrière en D1 dans le club de Guémené Massérac. Quelle est la grande différence entre le district et la région ? Tu t’attendais à un niveau si élevé ?

ML : Je n’ai pas eu le choix, je n’avais pas foulé les terrains depuis 1 an et je n’avais pas 36 propositions. En plus j’ai commencé cette année sans les diplômes, je suis en train de les passer (si on reprend le foot cette année) et l’an prochain je passe le BMF. Guémené était le seul club à me faire confiance avec qui plus est un très gros objectif (Maintien en D1) en effet ils venaient de perdre leur 4 meilleurs joueurs, c’était une équipe très jeune, qui venait juste de se maintenir en D1 pour leur première saison à ce niveau.
Entre le district et la ligue il y a un gros travail technique et de placement sur les joueurs car ils courent partout et ils ont moins de notion tactique.
Mais quel plaisir de leur donner et de partager tout ce qu’on m’a appris 
💪🏻

A Guérande, tu as connu le maintien dans la douleur avec un début de saison de folie mais aussi des 3emes MT hors du commun. Qui était le meilleur joueur du dimanche soir ?

ML : Le meilleur joueur ? Il n’y a pas de meilleur joueur c’est l’équipe toute entière. 🤦🏼😂
Je sais que tout ce qu’il se passe dans le vestiaire et dans le mini bus reste la bas 🤫 mais j’ai vu un joueur tout nu danser sur le toit du mini bus après une qualification au 5eme tour de coupe de France. J’ai aussi perdu une prime de match (pour nettoyage du mini bus) suite à une bouteille de coca qui a été ouverte comme du champagne à l’intérieur du mini bus après une victoire. Et je ne parle pas de ce qu’il se passe au Mulon avec le jeu des fléchettes (-21) qui finit en tournée de shooters.

Tu as connu beaucoup de joueurs et clubs dans ta carrière, quel est ton meilleur souvenir ? le joueur qui t’as le plus marqué ?

ML : Mon meilleur souvenir c’est ma rentré en Ligue 2 avec Dijon contre Troyes (j’aurais du être pro vu mon jeune talent mais je me suis cassé un ongle dans les vestiaires comme Gourcuff) et le 64eme de finale de coupe de France avec le SNAF (2015-2016 avec coach Kali) 🔥
Le joueur qui m’a le plus marqué c’est Eric Carrière, je ne l’ai jamais vu perdre un ballon même à l’entraînement mais le plus impressionnant c’est JB Leroy, lui non plus impossible de lui prendre le ballon peut être grâce à son boule 🍑

On se souvient de cette célébration après ce penalty en fin de prolongations de Coupe de France avec SAG contre FCCM (ton ancien club) c’est un résumé du joueur chambreur, buteur, simulateur, agaceur de défense et de supporter. En réalité tu es ce joueur qu’on adore avoir dans son équipe mais qu’on déteste chez notre adversaire. Qui est le coach-meilleur buteur Lelandais ?

ML : Après le match, à la maison j’ai eu de gros regret car La Chapelle c’est et ça restera Mon club de cœur. Je n’avais pas montré une bonne image de moi, j’aurais du me replacer tranquillement. mais quand je défends les couleurs du maillot qui est sur mes épaules il n’y a plus d’amis sur le terrain. Je déteste la défaite et je suis capable de tout pour l’éviter et même à l’entraînement je pouvais bouder après une défaite sur un jeu. Christophe Bernado sans amusait car il faisait exprès le vendredi que je perde pour que le dimanche je sois excité 😈
Maintenant que je suis coach j’ai beaucoup changé et mûri car je dois être exemplaire. Mais j’essaye de transmettre cette envie de gagner à mes joueurs.

XI de légende SAG

Le coach Maxime Lelandais part dans un 4-4-2 classique dans une équipe que vous reconnaitrez à coup sûr.

1- Toto Bénigué
2- François Métayer
3- Val Broudic
4- Benoit Audrain
5- Alex Volard
6- Damien Jaffré
7- Chéron Julien (milieu gauche)
8- Fab Glet
9- Robi’
10- Titi Ollivaud
11- Mody Talla (milieu droit)
Coachs : Mathieu Huitric / Christophe Bernardo

XI des joueurs avec qui Max a joué et là encore on a du très beau monde

1- Jean-Daniel Padovani (Entraineur des gardiens FC Martigues (N2) / ex-Angers SCO)
2- Jonathan Riveriez (SM Caen)
3- Quentin Bernard (AJ Auxerre)
4- Vincent Manceau (Angers SCO)
5- Stéphane Jobard (Entraineur du Dijon FCO)
6- Philippe Brunel (ex-Angers SCO et RC Lens)
8- Eric Carrière (ex-FC Nantes et Dijon FCO)
7- Emmanuel Bourgaud (Red Star 93 - buteur pour la montée de Amiens en L1)
11- Fahid Ben Khalfallah (ex-Angers SCO et Grirondins Bordeaux)
10- Fabrice Do Marcolino (ex-Angers SCO)
11- Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal / ex-Dijon FCO)

Coach -> ma femme (FC Tacos, FC Wrap, FC Hamburger)

Les questions bonus par nos internautes :

Jonathan Plisonneau : ta plus grosse embrouille sur un terrain de football ?

ML : Ma 1ere année à La Chapelle, il y avais 6-0 pour nous. A la 90eme on a un penalty bien sûr avec une spéciale simulation et j’ai rien trouvé de mieux que de faire une panenka. Résultat.... le gardien et deux joueurs m’ont couru après. Heureusement que les copains étaient là (JB Leroy, Steve Menelec)

Damien Jaffré : Comment as tu fait pour revenir sur le terrain après ton grave accident de travail ? (blessure à l’été 2018 et retour à l’été 2019)

ML : Le mental ! Et j’ai eu la chance d’avoirs les bonnes personnes à mes côtés.

Sa Dulcinée : Pourquoi il ne me demande pas en mariage ?

ML : Quand tu me demanderas 💍

Je remercie la Team Yellow Boys pour l’interview.
Je remercie aussi les éducateurs et bénévoles du club qui se donnent à fond sans compter leurs heures 
🟡⚫️
Et je voudrais dire à Cécé Michot c’est quand tu veux pour un amical contre Guémené ! Après c’est normal s’il a peur car on a le niveau R1 … ou pas

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

 

11/ CONFINEMENT INTERVIEW 

LUC BOISSINOT

 

🔥Pour cet 11ème épisode, nous avons confié les clés à l’actuel président du club. Luc Boissinot s’est confié à coeur ouvert sur l’état du club, ses ambitions, sa nostalgie. Il nous parle de son intégration fabuleuse au sein du club des remparts. La mogette a trouvé, dans les marais, sa fleur de sel et exprime son épanouissement ainsi que non sans émotion le destin tragique de notre frère Ronan. A coeur ouvert :

Qui est Le Président ?

LB : Luc Boissinot, 48 ans et toutes mes dents pour l’instant, vétérans depuis 7 ans et président depuis près de 2 ans au sein de la SAG - Saint Aubin Guérande Football. Je suis également l’heureux Papa de deux princesses vendéennes de 19 et 22 ans. J’entame ma 42eme licence dans le monde du Football.

Président de la SAG depuis 2 ans, guérandais d’adoption. Qu’est ce que représente ce club, cette ville dans ton cœur ?

LB : C’est un honneur de présider ce club mythique dans toute la région, qui a formé et vu évoluer des générations de très bons joueurs comme des Christophe Guyader en passant par des Gwen Mahé ou encore des Yann Viaud, Vincent Ricordel, Bruno Petrucci ou Pat Robert.
Je ne connaissais pas la région à mon arrivée en 2014, on m’a donné le choix de signer à l’ASMF ou à la SAG. Bien m’en prit d’avoir choisi le club de Guérande, où j’ai été merveilleusement bien accueilli par les anciennes gloires locales.
Mon premier coup de cœur au club a été de découvrir et chanter l’hymne des guérandais à chaque victoire.
J’aime ce club de la Saint Aubin et cette Ville de Guérande, et plus les années passent, plus je m’y sens bien. 
💪🏻

Une tribune qui menace de tomber, une élimination au 2eme tour de Coupe de France, des terrains où fleurissent pâquerettes et salades, la disparition tragique d’un jeune Yellow Boy et pour finir le COVID 19 mettant en péril la fin de saison sportif et festif. Malgré tout, président, est ce que nous pouvons dire que la famille SAG est plus unie que jamais ?

LB : Oui je te confirme qu’ici à Jean Ménager et au sein du club, il y a une solidarité exemplaire. Nous avons eu des difficultés, et surtout un drame épouvantable avec la disparition de notre ami à tous, Ronan. Mais, ce qui est fort à la Saint Aubin, c’est que chacun d’entre nous, on ne se résigne pas bien au contraire, on en ressort toujours encore plus grandit, tel la devise des mousquetaires.
Ici « Un pour tous et tous pour un », ça veut dire « Un jour St Aubin, St Aubin pour toujours » 
🌗

Sportivement, la première place de la D5 compense la place de relégable de la D3, le 5ème tour de Gambardella cache un 2ème tour de coupe de France. La R2 et la D2 ont des résultats en dent de scie même si la D2 a encore des choses à jouer. Qu’est ce qu’une saison réussie ?

LB : Une saison réussie est une saison où tous les composants du club ont hâte de reprendre la saison suivante (joueurs, dirigeants, supporters...)
À Guérande, on est en droit d’avoir de l’ambition mais il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, ni passer la lousse avant que la fleur de sel soit apparue à la surface de l’œillet. La Saint Aubin est et restera toujours un club formateur. C’est l’éclosion de ces jeunes guérandais formés au club par des éducateurs compétents et investis aux couleurs Jaunes et Noirs qui porteront très haut la SAG 
💥

Avec l’arrivé du Foot5, un label en ordre de marche, une commission Fête Médiévale moderne, quels sont tes projets à court et long terme pour la SA Guérande ?

LB : Le Football est en pleine évolution. De nouvelles pratiques voient les jours avec le Foot Féminin, Foot5, le Futsal, ou encore le Foot en marchant et le Beach Soccer.
Pour développer toutes ces activités, il faut des infrastructures dignes de ce nom, et des ressources financières pour subvenir aux besoins des adhérents.
La Saint Aubin Guérande doit pouvoir dans la prochaine décennie être le club phare de la presqu’île. Son atout majeur est qu’il se situe dans la ville la plus importante de la presqu’île, tant sur le plan démographique qu’économique, avec les Collèges et les Lycées à proximité. Le club se doit d’être moteur dans la formation et l’éducation des jeunes de la région avec l’aide de nos éducateurs et avec le soutien des établissements scolaires. Le bénévolat doit également revenir au centre des intérêts du club avec l’organisation de manifestations festives en lien avec la Ville de Guérande pour apporter encore plus de convivialité dans la vie locale.
Enfin, j’ai le rêve de créer à Guérande, et sous l’égide de la SAG, un centre de formation et d’hébergement pour pouvoir accueillir des groupes sportifs, scolaires et d’entreprise durant toute l’année, ce qui permettrait au club d’organiser des manifestations d’ordre national, voir international

On va parler cœur et sentiments. Qu’est ce que Avenir Sportif Puy St Bonnet Football a de plus que Guérande ? Qu’est ce que Guérande a de plus que Puy St Bonnet ?

LB : Il n’y a pas de comparaison à faire entre mes deux clubs de cœur. Mon cœur est constitué de 2 ventricules, l’un s’appelle SAG, l’autre s’appelle ASP 🖤
J’ai passé plus de 30 ans dans le club du Puy en commençant à jouer des l’âge de 5 ans. Mon père, mon grand père et mon frère y ont joué.
Là-bas, on m’a inculqué les valeurs du sport collectif, de la vie de groupe et le respect des coachs et des anciens. J’y ai joué et connu des épopées mémorables, soulevées des coupes avec mes potes d’enfances jusqu’en Seniors et Loisirs. J’ai également coaché des équipes Jeunes et Seniors, et j’ai aussi donné de mon temps car je voulais redonné ce que l’on m’avait offert.
À Guérande et à la St Aubin , le potentiel est bien plus important qu’au Puy St Bonnet, et il est certain qu’avec l’apport de toutes les bonnes volontés, les remparts de la SAG seront très bien gardés.
Le plus important à Guérande est que chaque joueurs, dirigeants, supporters de la Saint Aubin est une place et un rôle à jouer. Le club appartient à eux tous et ne sera jamais l’apanage de quelques personnes. Les plus belles heures d’un club, que ce soit à l’ASP ou à la SAG, ont lieu lorsque la communion est totale entre les générations, des U6 aux Vétérans, et entre toutes les composantes du club, des membres du bureau aux joueurs en passant par les dirigeants, les supporters et les parents.

Le XI de légende du président 🔥

Pour ce XI, le président a choisi de renouveler sa confiance envers son bureau. Une équipe de chic ambitieuse, généreuse et solidaire toujours là pour servir la SAG :

Dans les buts, l’ange gardienne
1/ Valérie Visentin

Les défenseurs du Temple les latéraux de chocs
2/ Daniel Medard
3/ Yvon Despres

Dans l’axe central de La Défense, un duo hors pair
4/ Stéphanie Hubert
5/ David Josso

En milieu défensif et intraitable, un autre duo très complémentaire
6/ Toto Benigué
8/ Vanessa Bernardo

Sur les côtés, les flèches d’argent et animateurs sans relâches du jeu de la SAG
7/ Pascal Roiné
11/ Bernard André

En Meneur, la pépite, le créateur et le dépositaire du jeu avec sa patte inimitable
10/ Flo Harnay

Avant Centre, le goleador maison, le guérandais made in Gwenran pur jus
9/ Fred Judic

Coach : Emilien Houssais. Le jeune du Groupe avec un avenir en Jaune et Noir tout tracé, le créateur des Yellow Boys et l’animateur de tout ce groupe hors pair et hors normes

Portez vous bien et protégez vos proches durant ces quelques semaines de confinement. On se retrouvera tous prochainement à Jean Ménager pour faire la fête et parler Football bien entendu.
J’ai dédie cette ITW à notre ange gardien Ronan. Le lion qui orne le blason de la St Aubin est indomptable et continuera de rugir longtemps le long des remparts de la Ville de Guérande 
💛

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

12/ CONFINEMENT INTERVIEW 

NATHALIE MARLEC & STÉPHANIE HUBERT

 

🔥 Épisode 12

Dimanche alors c’est réservé aux Yellow Boys. Et l‘épisode 12, nous voulions le consacrer au 12ème Homme, en l’occurrence à 2 femmes car le club ce n’est pas que le football c’est aussi et surtout une association !
Nous avons donc décidé de partir prendre des nouvelles des mamans poules de la team YB et on vous prévient prenez le paquet de mouchoirs elles nous ont fait chavirer d’émotions. Nathalie Marloufette et Stephanie Hubert nous ont ouvert leurs portes. Fidèles aux postes, elles parlent avec leur cœur et non sans émotions des valeurs du club, de leurs ambitions, de leur enfants Yellow Boys et de leur fort attachement à la SAG - Saint Aubin Guérande Football :

Qui êtes vous ?

SH : Stéphanie Hubert 47 ans , à la Saint-Aubin Guérande depuis maintenant 3 ans, et fière de porter haut les couleurs jaunes et noirs , membre du bureau depuis cette année en tant que vie du club ( nom très poétique donné par notre président Luc Boissinot ), mais je me qualifierais de multitâche c’est moins jolie tout de suite.
J’ai 3 enfants , 3 footeux dont 1 à arrêté pour ses études, 1 est devenu dirigeant coach (U13) et le troisième fidèle au poste armé de ses gants .
Je suis une maman investie envers mes enfants et pas que les miens d’ailleurs 
😉

NM : Nathalie Marlec, 54 ans, je suis maman de 2 enfants dont un garçon qui joue en U12/13 et femme d’un dirigeant vétéran du club : Frederic Marlec ! Cette année je m'occupe de la création des futurs costumes pour la fête médiévale qui aura peut-être lieu. Je m'investis dans le club pour donner un coup de main lorsqu'il y a besoin. On n'est jamais assez nombreux

Vous n’êtes pas guérandaises d’origine et pourtant Guérande et la SAG vous ont adopté et vous colle à la peau. Parlez nous du club et de la ville ?

SH : Quand nous sommes arrivés, il y a trois ans les enfants et moi, nous avons été de suite intégrés à la maison SAG depuis deux ans surtout, je vis jaune et noir, c’est ma seconde maison et c’est peut de le dire 😁 J’y ai trouvé des personnes formidables, des rencontres qui te font évoluer, grandir, voir certains éléments de ta vie différemment. Il y a une telle fierté d’appartenance qui ressort que tu sois guérandais ou pas d’ailleurs. Quand tu y goûtes, tu ne t’en passes plus.
L’équipe du bureau au top je précise, les bénévoles, coachs, dirigeants, parents et tous les jeunes donnent envie de se surpasser et de brandir encore plus haut le jaune et noir. J’y ai trouvé une multitude d’enfants aussi, je pensais en avoir fait que trois et non j’ai aussi mes loulous Yellows Boys. Et une pensée toute particulière à mon Loulou Ronan qui nous a quitté récemment (sa bouille de grand bébé manque).
J’habite Guérande depuis 1 an maintenant et je m’y sens vraiment chez moi , c’est une ville agréable à vivre . Et je ne suis pas trop loin du mulon et du 7 bar 
😂 Pour répondre à Florian Harnay dans son interview, il n’a pas besoin de moi pour la mulonade. Pour info, une de mes premières sorties au mulon j’ai retrouvé Flo faisant sa star lors d’une soirée karaoké 😜

NM : Comme je le dis souvent, je suis de Nice mais j'ai épousé un breton ! Nous nous sommes installés à Guérande suite à une mutation de mon mari à St-Nazaire. Nous avons découvert une très jolie région et des gens adorables. Mon fils a voulu jouer au foot et c'est tout naturellement que nous l'avons inscrit en U6/7 à la SAG. Ludo Cadro, membre émérite du club l'a tellement fait rêver à raconter ses exploits à la SAG qu'il n'envisageait pas d'aller dans un autre club ! J'y ai fait la connaissance de gens investis qui m'ont donné envie de les aider 💪🏻

En plein confinement, votre quotidien est bouleversé, comment vous occupez vous ?

SH : Une première semaine avec mes loulous, essayer de jouer le professeur ( pas facile ) de calmer les tensions 😩 puis la deuxième seule et grand ménage de printemps , ma maison n’étant pas très grande , il ne faudrait pas que le confinement dur trop longtemps !! Là j’ai de nouveau mes enfants donc ça va allez !!
Un peu de sport léger (mes articulations me rappellent à l’ordre)
Petit apéro le soir venu (avec modération)
Un peu de lecture, beaucoup d’échanges par message
Mais l’important pour l’instant c’est de rester chez soi, pour pouvoir mieux se retrouver

NM : En cette période de confinement, surtout avec les enfants, il faut instaurer des rituels parce qu'ils en ont besoin. Je les soutiens beaucoup en les aidant dans les travaux de classe. Moi qui suis d'une famille de profs, je confirme que ce n'est vraiment pas ma voie ! Et puis d'être enfermés toute la journée, il faut gérer les moments de stress car c'est une situation difficile pour eux. On fait quelques jeux de société, on joue dans le jardin.
Et puis nous aussi, nous avons instauré quelques rituels. L'apéro avec les amis par messagerie interposée (je n'ai jamais pris autant de photos de mes verres). Ils me manquent, vous me manquez, et ça nous permet d'avoir des nouvelles des uns et des autres 
🙏🏻
Nous avions l'habitude de nous retrouver tous ensemble le vendredi soir, de faire notre petit tour, Chez Lucien, Le Mulon et le 7 Bar et parfois un petit tour chez les Yellow Boys. J'ai hâte de vous retrouver tous, c'est pourquoi, plus on restera chez nous, plus vite on pourra se retrouver 🔥

Vous n’avez jamais joué au football mais vous êtes pourtant très utile au club, vous êtes une des pierres du rempart guérandais. Expliquez-nous votre rôle ?

SH : Je suis vie du club et je fais de l’administratif (tableau , saisie de factures , planning , salaire , règlement etc. ) sous la houlette de mon chef adoré David Josso.
Je m’occupe des commandes bar, goûter pour les week-end foot, avec l’aide de Dédé (Bernard André), il m’arrive de tenir le bar aussi (et ce n’est pas à double sens ), j’essaye d’être là où il faut que je sois (d’où le côté multitâche ), et aussi être présente pour les jeunes ( mon côté maman poule)et savoir qu’ils se sentent bien
En fait j’aime être au club et voir les gens heureux , ça me ravie . C’est ma satisfaction 
👊🏻

NM : En tant que maman de joueur il me semblait important de m'investir dans l'animation du club pour que nos enfants s'y sentent bien. Comme Stéphanie, je tiens le bar, mais moi, des 2 côtés. J'aime aussi faire le lien entre les anciens qui sont la mémoire du club et qui répondent toujours présents (de gros bisous à Yvon, Jojo, Yannick...... et prenez soin de vous sinon je vais grogner !!!!!) et la jeune génération qui représente l'avenir de notre club. J'ai envie de participer à faire grandir le club et j'adhère totalement aux projet club porter par le président et son équipe ainsi que tous les membres du club 🌗

Les Yellow Boys sont nés en Novembre, vous avez directement pris ces petits sous votre aile, comme de véritables mamans poules. Ils sont rentrés dans votre quotidien, dans celui de votre famille. Qu’est ce que représente la Team Yellow Boys pour vous ?

SH : Les yellows boy c’est la nouvelle image de la SAG qui montrent au combien nous sommes une belle et grande famille. Ils sont un modèle pour les plus jeunes ( les petits se couchent tôt ouf !!) ils connaîtront eux aussi la mulonade , la septenade et la gardenade 😁😁
Ils ont réussi à insuffler une dynamique de groupe et en partie grâce à Mimil qui est l’instigateur ( tu es trop top, je te le dis, je t’adore ) réunir des joueurs, des non-joueurs, des joueurs ne jouant pas au club (qui ont signé en cours de saison), des mamans pour porter haut le jaune et noir. Il fallait oser , opération réussie et je suis plus que fière d’en faire partie
Et un grand bravo à Luc (on a la chance d’avoir un président comme lui) d’avoir adhérer à votre projet de supporter de tous les instants
Une solidarité, une générosité, et de l’ambition dans tout ce qu’ils font (Souvenir de la Gambardella a Vieillevigne, collecte des peluches et j’en passe)
Ils sont et nous sommes soudés dans les bons comme dans les tristes moments comme nous avons malheureusement avec la disparition de Ronan (Notre étoile Yellow boy - le lionceau de notre blason) 
🦁
Bises de maman poule 😘

NM : Luc Boissinot, notre vénéré président, a apporté un nouveau souffle au club, où Solidarité Ambition Générosité prend tout son sens. Les jeunes ont créé les Yellow Boys, club des supporters où ils supportent les équipes des plus jeunes aux plus anciens (enfin pas trop tôt le matin). Ils sont devenus des grands frères pour les plus petits. Comme une deuxième famille. Pour moi, ils sont un peu mes enfants d'adoption. Je suis là dans les bons moments mais aussi pour les soutenir dans les mauvais. La disparition tragique de Ronan a montré à quel point nous avions besoin les uns des autres. Quand on est jeune, le dialogue n'est pas toujours facile avec les parents (je le sais, j'ai été jeune et maintenant, je suis parent !) Le dialogue est souvent plus simple avec quelqu'un d'autre. On sert aussi à ça. À les soutenir, les aider dans des moments qui peuvent être compliqués. Avec Steph, nous sommes les mamans du club ! 💥

On va parler projet désormais avec une question simple mais essentielle : comment voyez vous le club dans 1 an ? 10 ans ?

SH : Le club dans 1 an : que nous restions sur notre lancée, nous avons une très bonne dynamique grâce à notre président (des projets plein la tête), continuer à faire progresser nos jeunes c’est l’avenir de la SAG. Je m’étendrais pas plus sur le sportif, je ne suis pas assez calée 🤔 Continuer nos animations, nos soirées club, ça permet à tous ( notamment les parents ) soit de se retrouver , d’apprendre à se connaître, de devenir bénévole, de devenir des membres à part entière de la Saint-Aubin Guérande.
Dans 10 ans, j’aimerais grandement que la SAG soit l’élite de la presqu’île en gardant ses traditions et ses valeurs (elle le sera d’ailleurs) 
🙏🏻

NM : Petit à petit, des choses nouvelles se mettent en place. Notre président fourmille d'idées et veut faire de la SAG un club phare sur la presqu'île. Nous avons bien commencé avec l'organisation d'événements permettant à tous de faire mieux connaissance, de créer un lien entre les joueurs, les parents, les coachs, les dirigeants, les jeunes, les anciens…. On a besoin de tous pour apporter les pierres à l'édifice. C'est ce qui motivera nos joueurs qui pourront être fiers et porter haut les couleurs jaune et noir 🟡

XI de légende :

Moi je vais mettre deux équipes pour un match que je veux absolument voir. Pas besoin de prénom, ils se reconnaîtront ou pas !
La team Yellow boys( en rajoutant mes trois fils , ce sont mes pépites )

🆚
La team D (Ils m’octroient un rôle sportif : police du terrain 😂😂)

Je vais nommer 3 équipes de légende pour moi : Bien sûr l'équipe de mon fils, l'équipe B des U12/13 avec mon mari comme dirigeant. Cette année a été un peu compliqué pour eux, c'est une équipe qui se construit ! Et puis celle de mon mari qui a intégré cette année l'équipe des vétérans 🔥
Et puis bien sûr, il y a le moteur de la SAG, les Yellow Boys ! Quand je vois les plus jeunes les regarder avec des étoiles dans les yeux, je trouve ça génial. Ce sont des garçons généreux et adorables, un exemple pour les générations d'avenir ! 🙏🏻

Merci à vous les Yellow Boys pour votre implication, votre générosité, votre solidarité et votre ambition pour emmener toujours plus loin la Team SAG. Gros bisous, on a hâte de vous retrouver nos petits 🖤
On vous suivra partout, on sera toujours là pour vous. Et encore un énorme bisou à notre loulou Ronan et toute sa famille, nous sommes avec vous 💛

 

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

13/ CONFINEMENT INTERVIEW

ROMAIN GARNIER

 

🔥 13eme épisode du confinement interview, on part chez Romain Gnr, le joueur, ex-entraineur et désormais partenaire, nous a reçu au téléphone. Devant Papy fait de la résistance, il nous a accordé une petite heure entre nostalgie, fierté, ambition et non sans émotions :

Qui es tu ?

RG : Romain Garnier, 26 ans je viens d’entamer ma quatorzième saison à la SAG - Saint Aubin Guérande Football, je suis arrivé en U13 avant je jouais en région parisienne. J’ai commencé en étant joueur puis éducateur (responsable catégorie U13-U15-U18 avec génération 2001-2002-2003 de 2009 à 2019) désormais en plus d’être joueur je suis un partenaire du club.

Tu es très attaché au club et à la ville. C’est ta 14eme licence à la SAG et tu es parfaitement intégré aux remparts. Explique-nous cet attachement ?

RG : C’est le club dans lequel j’ai débarqué. Quand je suis arrivé à Guérande, je voulais faire du foot et comme il n’y a qu’un seul club. Je ne regretterai jamais, je suis lié au club désormais, le sang jaune et noir coule dans mes veines. Je m’y suis fait ma bande de potes avec qui j’ai tout vécu sur les plans football et humain. Le club m’a permis de vivre des émotions fortes en tant que joueur avec une finale de district perdue ou en tant qu’éducateur avec des liens très forts, notamment ma colonne vertébrale Romain Geffray et Julien Cns ou encore Lucas Janson que j’ai connu avant, pendant, après sa blessure, je ne peux pas tous les citer sinon ce serait un livre.
Guérande j’y suis très attaché, après des escapades pour les études et le travail, j’ai rapidement souhaité revenir ici près de l’air marin, voir ses marais, s’imprégner des remparts 
🏡

Confinement oblige, ton quotidien a été chamboulé. Que fais tu pendant cette période ?

- 8h30 : Réveil et préparation du petit déjeuner
- 9h30/12h : Télétravail
- 14h/17h : Jardinage chez les beaux-parents
- 17h/18h30 : sport avant j’allais courir mais maintenant c’est séance dans le jardin. Objectif revenir dans le groupe R2 avant la fin de saison pour chatouiller et dégrossir les chevilles de JP mais aussi au nez et à la touffe de Antoine prendre sa place en défense centrale
- 19h/21h : Repas et appels téléphoniques avec la famille
- 21h : Les classiques du film français

En tant que gérant de Ciné Presqu’ile, tu as un œil aiguisé sur le spectacle, également tu connais très bien le club, ses rouages, ses valeurs, ses traditions. Si tu devais faire un film sur le club, quel est l’acteur représenterait le mieux ce film ?

RG : Aucune hésitation : Emilien Houssais. Il a fait tous les postes du club, j’ai débarqué c’était le latéral droit avec ses chevauchées et sa frappe de Roberto Carlos. Puis c’est devenu un arbitre du club avant d’entrer dans mon staff. Désormais c’est un membre du CA, un bienfaiteur des Yellow Boys, un adjoint de la R2, c’est la panoplie du jaune et noir par excellence. Il remplit toutes les valeurs : solidaire, ambition, généreux. Bref je ne vais pas trop lui lustrer le crâne, on va voir à travers sinon mais merci pour ta passion, ton engagement ! 💥

Des rumeurs persistantes parlent d’une retraite, certains ont déclenché une alerte enlèvement te voyant pas aux entraînements. On sait que tu tenais à démentir ces rumeurs. Mais qui est le joueur Romain ? Qui était coach Garnier ? Et comment s’investit le partenaire Romain Garnier ?

RG : Exactement je tenais à faire taire ses rumeurs lancées par des individus mal intentionnées ayant la volonté de nuire à mon talent et ayant peur de la concurrence en fin de la saison prochaine 🔥
Le joueur Romain, c’est un numéro 10 désormais replacé en défenseur central et gardien remplaçant (Merci Vivien Crbt pour la paire de gants). Je trouve que je descends rapidement sur le terrain. J’ai fait 10 ans en meneur de jeu, puis 5 ans en milieu défensif avant d’être repositionné dans l’axe de la défense depuis 2 ans. Concernant mes qualités, je dirais que je suis Gourcuff, technique soyeuse, placement élégant, œil de lynx et je brille par mes absences. Après comme Antoine, j’ai des gros soucis de crampons, comme dirait Kali : « un défenseur ça joue en fer, jamais en moulés ». Également, capitaine exemplaire, je me bats pour faire gagner mes couleurs.
A l’entraîneur Garnier, il serait beaucoup moins important sans son staff. Avec Amaury et Émilien, c’était une confiance aveugle, professionnelle et une même vision de groupe et du football avec nos rituels de match : café chez Lucien - déjeuner à la cafétéria du Leclerc - causerie - échauffement - victoire - bidule ! Une recette magique. C’était aussi des dirigeants investis avec David Scellos et Denis Perdrieau, plus court avec toi Denis Perdrieau mais ô combien enrichissant et passionnant. Le coach en lui même c’était un formateur, rigoureux, dur, principes basés sur le jeu puis façonnement de cette génération à la sauce guérandaise. Puis c’était une relation passionnante avec Christophe Guyader, directeur technique et club et avec qui je partageais les mêmes idées, valeurs et la même passion du football et de l’humain 
🙏🏻
Le partenaire essaye d’aider au maximum le club. Et puis pourquoi pas faire assemblée générale dans une des salles du cinéma (petit message à Luc Boissinot😏

Désormais on connaît ton goût pour la finesse technique et la volonté de pratiquer du jeu mais pour tant tu as joué avec des joueurs qui mettaient des semelles tout en finesse et non sans mal. Qui de Rayane Lannabi (coéquipier) ou Matteo Gardie (ex-joueur) met le plus de semelle ?

RG : Matteo, c’est dans la lignée du football briéron, ça rentre sur le terrain les crampons aiguisés, le torse bombé et ça part à la guerre, ça regarde pas. C’était un joueur essentiel du dispositif mais reparti très tôt dans un championnat exotique avant même le début de sa carrière.
Rayane c’est Le Scapin de la SAG, le roi des fourberies. C’est plus vicieux, plus malin, il va les mettre en douce. C’est un futé mais essentiel aussi dans une équipe.
Donc je vais dire match nul 
🏥

XI de légende

Je pars dans mon système préférentiel en 3-4-1-2

1- Antoine Pouhaër 🎉 (Gardien russe actuellement en sélection, super gardien aussi bon en culture générale que sur sa ligne)
2- Jean Lainé (latéral droit)
3- Antoine Lainé (Axe Gauche)
4- Fabio Sinopoli (Axe Droit)
5- Moi
6- Rayane Lannabi
7- Nathan Mottais (latéral gauche)
8- Amaury Aupiais (binôme devant l’éternel avec qui j’ai tout vécu que ce soit en coach ou joueur, depuis son départ j’ai reculé en défense centrale. Je ne crois pas au Hasard)
9- Aymeric Guégo
10- Pierre Froger
11- J-p Caillard

Banc : Mathieu Geffray (polyvalent pied gauche que ne maitrise pas sa tete, la patte folle) - Dimitri Blanchard dit Dimi Payet (une patte droite à couper le souffle, fidèle supporter de la SAG)

Staff : Christophe - Mimil - Denis

Les questions bonus

Fabio Sinopoli : comment fais-tu pour avoir un sourire aussi lumineux ?

RG : Je dirais avant tout que c’est un patrimoine familial puis j’utilise Colgate pour donner de la lumière à mon visage.

Matteo Gardie : meilleure saison en tant que coach ?

RG : C’est la saison 2016-2017. Elle avait été exceptionnelle d’une part avec un quart de finale de coupe après une épopée de petit poucet en sortant 3 équipes de région, d’autre part avec le titre de meilleure attaque de la Ligue, mais aussi l’aventure au tournoi de Mauron, puis surtout cette force collective impressionnante et ce plaisir de travailler ensemble. Apothéose pour un staff et un groupe, je souhaite à toute personne de vivre ça un jour ! 🤩

Rayane Lannabi : peux-tu me prendre en stage rémunéré après le confinement ?

RG : Merci d’envoyer un billet violet avec le CV

Romain Geffray : serais-tu partant pour reprendre une équipe senior en tant que coach ?

RG : Même si Christophe Guyader vous dira le contraire pour le moment c’est non et encore moins en tant qu’entraineur-joueur !! Mais oui je reprendrais une équipe senior et ce sera avec mon staff mais pour se faire j’attends qu’Amaury quitte les perdreaux de Sarzeau. Après la question du club ne se pose meme pas. Ce sera pour jouer la Ligue des Champions sur le billard de Jean Ménager pousser par les Ultras Yellow Boys !! 🙏🏻

Aymeric Guego : Quelle est le plus dur à gérer une défense en D2, un cinéma ou ta femme ?

RG : Le plus dur ? Une défense en D2 avec mon copain Paul Mendy, il ne faut pas oublier ses bouchons à la fin du match. Mathilde Delahaye c’est que du bonheur 😍

Je remercie la Saint-Aubin Guérande pour tout ce qu’elle m’a apporté dans ma vie professionnelle, sportive et personnelle. Merci également à mon staff de m’avoir accompagner dans ces aventures, aux joueurs dans ses projets fous, à Sylvain Geffray de m’avoir confié les clés du minibus. Remerciements à mes parents et ma copine de m’avoir laisser exercer ma passion. Hâte de vous retrouver pour passer des moments ensemble après les matchs, aux soirées club et sur les terrains. Grand bravo à la team Yellow Boys pour cette dynamique et ce nouveau souffle. Grosse pensée pour notre lionceau disparu tragiquement Ronan. En attendant restez chez vous, prenez soin de vous et de vos proches ! 💪🏻

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

14/ CONFINEMENT INTERVIEW 

AMAURY AUPIAIS

🔥 Episode 14 : 14ème jour de confinement et fin de la 2ème semaine.

Nous avons quitté la plage de Sissable pour rejoindre le port de Vannes à la rencontre d’un guérandais expatrié. Après Romain Gnr, nous avons fait la rencontre de son éternel binôme Amaury Aupiais. Le milieu de terrain du Sarzeau F.C. n’a jamais oublié les couleurs jaunes et noirs. Le danseur endiablé est un grand sentimental et c’est avec un brin de nostalgie et non sans émotions qu’il évoque ses remparts, son club de coeur, son aventure bretonne. Plongez dans la vie d’un guérandais qui n’est pas à Vannes pour blaguer :

Qui es tu ?

AA : Amaury Aupiais, j’ai 25 ans. Depuis, 3 ans j’habite près du port de Vannes et travaille dans la même ville au sein de l’entreprise familiale : Kasinos Bretagne. J’ai commencé le football à 5 ans en Vendée avant d’arriver en 2001 sur Guérande et rejoindre le club. Après 17 années de football régal à la SAG - Saint Aubin Guérande Football dont 7 années d’entraineur avec la team Romain-Fab-Mimil, j’ai pris la direction du Sarzeau FC (R3 Bretagne) où j’en suis à 3 saisons.

Tu as quitté Guérande et la Saint-Aubin pour rejoindre la Bretagne, dès que tu peux tu fais des aller-retours dans le coin. Explique-nous ton attachement aux remparts et au club

AA : Au départ, ce fut un crève-cœur pour moi de quitter le club et le coin. Malgré les études et désormais le travail à Vannes, je faisais l’aller-retour pour tous les entraînements et matchs. Et quand j’avais le moindre repos, je rentrais directement sur la Presqu’ile rejoindre la bande et la famille.
Le club c’est quand même 17 ans et sans les raisons professionnelles, je ne serais jamais parti mais avec le travail et les horaires décalés c’était devenu impossible pour moi de concilier Kasinos Bretagne et la SAG. J’ai tout connu à la SAG que ce soit en tant que joueur des U8 à la R2 avec l’équipe fanion j’ai ces souvenirs sensationnels qui remontent : la montée en R2 après une saison folle sous l’égide de Stéphane Mahé, la finale de coupe de District avec la réserve avec une équipe de minets coach par Pascal Verdier, cette montée en D1 avec la B et Bambou puis tous ses après-matchs d’anthologie. Mais aussi en tant qu’entraineur avec cette épopée en coupe de district s’achevant en quart de finale et une élimination aux tirs au but contre la JSC Bellevue puis ces moments de partage, de rigolade, de travail avec les minots. J’ai beaucoup de souvenirs et un fort attachement au club. 
💛
Guérande j’y suis arrivé en 2001, c’est là que j’ai créé ma bande de potes avec Fabio Sinopoli dès le premier jour de l’école primaire ou encore avec Romain Garnier que j’ai pris sous mon aile dès son arrivée de Paris jusqu’à aujourd’hui on ne sait jamais quitté, en terme d’affection c’est aussi le lieu de naissance de ma mère, c’est là que réside une grande partie de ma famille. Puis à Guérande, j’ai forgé ma réputation sportive et festive avec les sorties, les foots au city, les prolongations d’entrainement en enflammant la piste jusqu’à 7h du matin, les 3èmes MT qui partaient au Mulon et au 7bar. Bref c’est une énorme partie de ma vie. 💥

Période de confinement oblige, tes journées ont été chamboulés. Es-tu revenu sur Guerande ? Comment occupes-tu tes journées ?

AA : Non je ne suis pas revenu, j’y étais le lundi mais je suis rentré afin de ne pas mettre en danger ma famille pendant le confinement, donc je suis tout seul dans mon appartement vannetais.
- 10/11h : réveil et petit-déjeuner tranquille
- 11h/14h : comme le télétravail n’est pas possible, c’est totale glandage avec au programme des séries ou des films (Je conseille fortement la série Vikings)
- 14h : déjeuner
- 14h30/17h : j’allume la console et c’est parti pour FIFA20 sur PS4. AVIS DE RECHERCHE : si vous pouvez m’envoyer en privé vos PSN, j’ai besoin d’adversaire à ma hauteur. C’est trop simple là. Je rappelle que je suis vice-champion de France de FIFA15
- 17h/19h : Sport, 1 jour sur 2 je vais courir 8 km autour de chez moi (le kilomètre de rayon n’est pas vraiment respecté, oups j’espère que Gildas Robin et Emmanuel Louis ne liront pas cette partie là) avec des bases de 4’20’’ au kilomètre pour garder le rythme. L’autre jour, c’est renforcement musculaire notamment abdominaux et pompes avec du bon son à l’américaine pour se prendre pour une bête.
- 19h/22h : appels téléphoniques avec las potes, la famille. Petit apéro FaceTime qui ne fait pas de mal et diner
- 22h/03h : je reprends ma série ou alors film. Je me couche tard ayant le rythme de la nuit avec le casino.

Tu as quitté le club après avoir tout connu en tant que joueur avec en apogée une saison en R2, et en tant que coach. Qui est le joueur Amaury Aupiais ? Qui était le coach Amaury Aupiais ?

AA : Le joueur Amaury c’est quelqu’un de très passionné qui mouille le maillot pour l’équipe. C’est un milieu de terrain repositionné en meneur de jeu depuis 1 an (auparavant 6 ou 😎, avec le temps je grimpe sur le terrain contrairement à Rom’ Garnier, qui a aussi évoluer en arrière droit sous les ordres de Benoît Niardua en jeune, qui va de l’avant, aime percuter. Je ne suis pas un grailleur, avare de gri-gris inutiles, je recherche plus la passe idéale au bon moment qui cassera la ligne. Avec l’âge, je me découvre des qualités de buteur, avant je marquais en moyenne 4 buts par saison, j’en suis déjà à 7 dont 4 de la tête, et en plus de cette héritage de Jérôme Robillard, j’ai aussi pris son coté gueulard. Puis malgré les apparences de déconnade en 3ème MT, je suis un grand stressé sur le terrain, depuis le début j’ai toujours cette même boule au ventre avant le match.
Le coach, c’est la même vision du football, même envie de gagner et même rage de vaincre que mon binôme Romain, d’ailleurs je tiens à préciser que je n’aurai pas fait autant d’années sans lui, je le remercie pour ça. Mais ce qui a fait la force du staff et notre complémentarité, c’est que j’ai un caractère totalement différent, moins rigide mais avec beaucoup d’exigence envers les gamins, plus dans la rigolade mais capable d’énormes coups de gueules, plus proche des joueurs. Je n’intervenais pas dans le vestiaire pendant la causerie mais par contre je gérais l’échauffement d’avant-match avec toujours des petites consignes individuelles ou collectives. Je jouais surtout sur le mental des joueurs.

Tu as connu Stéphane Mahé, sa rigueur, son sang chaud, mais surtout son tempérament de gagnant et ces victoires !! Tu ne penses pas qu’un coup de gueule de Steph’ ferait fuir le COVID 19 et mettrait fin au confinement ?

AA : Sans aucun doute !! Avec son exigence, son charisme et sa rage de vaincre, c’est un coach qui m’a marqué, c’est aussi lui qui m’a lancé en équipe première. Il n’aurait jamais abandonné ou baisser la tête, il aurait été chercher la victoire. Puis si en adjoint, on lui met mon coach en U13, monsieur Sylvain Licata, le COVID 19 partait direct aux oubliettes. C’étaient les mêmes caractères de sanguin mais j’ai énormément appris avec eux et surtout à haïr la défaite 💪🏻

Le niveau des Pays de Loire et les pelouses de Guerande ne te sont pas inconnus, mais est ce que c’est mieux chez les bretons ?

AA : Le niveau c’est similaire en toute honnêteté. C’est le style de jeu et l’approche du football qui sont différentes, en Bretagne c’est plus axé sur le défi physique alors qu’en Pays de Loire c’est plus tactique. C’est le même niveau mais jouer dans un football différent.
Concernant les pelouses, à l’extérieur et dans la campagne bretonne, c’est une catastrophe, je n’avais jamais vu ça ici, par exemple à Larré Molac ou à Surzur, pour une équipe qui veut poser le jeu, la mission est impossible. Nous à domicile on a ce luxe d’avoir un synthétique, c’est idéal pour moi, même si la perfection reste une pelouse parfaite. D’ailleurs, à quand un synthétique à Guérande ? (On se le demande nous même)

On ne va pas faire dans les sentiments. Qu’est ce que Sarzeau a de plus que Guérande ? Qu’est ce que Guérande a de plus que Sarzeau ?

AA : Sans parler du synthétique, Sarzeau est un véritable cocon, on se connait tous, tu as seulement 2 équipes seniors et les jeunes sont en entente donc on se connait tous. On fait tout ensemble.
A Guérande, t’as plus de rigueur, d’assiduité aux entrainements, c’est plus compétitif, puis c’est mon club de cœur, c’est impossible d’effacer 17 saisons d’un coup.
Pour résume, je dirais que Guérande reste ma famille de cœur, Sarzeau c’est ma nouvelle famille. 
🖤

XI de légende

AA : Ce XI de légende est composé de joueur avec qui j’ai joué au moins 1 match dans ma carrière avec à la SAG. Je les ai pris en considérant leur niveau sur et en dehors du terrain, puis notre entente.

1- Corentin Croquet « bah oui hein il faut aller la chercher la tête à la 90ème »
2- Jean Lainé (quand il est déchaîné, il multiplie les aller-retour sans rechigner)
3- Antoine Lainé (dur sur l’homme mais aussi très technique « double contact tu connais »)
4- Fabio Sinopoli (utile avec ses grands compas et ses pétouzes pour donner de l’air soulagent « pète là mon Fab »)
5- Rom’ Garnier (Yo Gourcuff de la défense, à sa place au milieu de terrain mais depuis mon départ j’ai appris que c’était Il Capitano de la défense. Il prendra sa retraite quand moi j’aurai décidé de prendre la mienne)
6- Damien Jaffré (toujours étonné, avec 3 mecs autour de lui c’est là qu’il est le meilleur, petit Verrati de la SAG)
7- Jonathan Lebrun (celui qui me faisait le plus rire sur et en dehors du terrain)
8- Moi
9- Aymeric Guégo (une quarantaine de buts en une saison, comment ne pas le prendre ?)
10- Titi Ollivaud (selon moi le meilleur créateur avec qui j’ai joué)
11- JP Caillard (ma recrue coup de cœur)

remplaçants : Mody Talla (seul joueur qui sait aussi bien danser que moi dans le vestiaire) - Victor Bouchard (depuis mon départ, j’ai appris ses exploits de goleador) - Robi (en seniors à 17 ans, c’est celui qui m’a toujours conseillé)

staff atypique : Dav Joss (j’étais son BG) - Stéphane Mahé (celui qui m’a lancé en première avec qui j’ai fait mes meilleurs matchs)

Les questions bonus 👊🏻

Damien Jaffré : est-il toujours aussi chaud sur le dancefloor de Sarzeau et Vannes qu’il l’était du coté de Nantes et La baule ?

AA : Ça n’a pas changé toujours le même déhanché, la même maitrise. Aussi connu au Garden et au 7 Bar que dans toutes les boites vannetaises. D’ailleurs Dam Jaffré, à quand une soirée au Loft avec Tom Ganthier ? 🕺🏽

Jean Lainé : vas tu garder ton nouveau style de barbe et pouvons nous avoir la photo ?

AA : Justement, je veux des conseils, le confinement me fait réfléchir et tester des choses. Et figure toi Jeannot que mes followers ne trouvent pas ça dégueulasse (on vous laisse juger : Photo numéro 4 /  je valide - 😲 rase moi ça mon salaud)

Lucien David : quel joueur pourrais-tu ramener au FC Sarzeau ?

AA : Déjà des joueurs en tete. Avec son retour précipité d’Australie, je compte bien faire venir Aymeric Guego, déjà connu du club. Antoine Lainé est dans mes petits papiers et il sera toujours le bienvenu, les joueurs connaissent déjà son potentiel et on a aucun joueur à son niveau en termes de coupe de cheveux. Romain Garnier s’il décide de finir sa carrière au coté de son binôme éternel. C’est bien avec un joueur comme lui que j’aimerai prendre ma retraite 🤔

Lucas Janson : lequel des Lainé est le plus impressionnant au Bidule ? Arrives-tu à les suivre ?

AA : Antoine enquille les bidules comme les numéros 9. Et quand il fait le « bonjour de la pieuvre » il est insuivable. A ta majorité Lucas, on n’en fera à l’occasion, ou cet été pour un coca.
Ils ont la connaissance du lieu mais mon expérience bretonne peut faire très mal. Le seul que je ne peux pas suivre au Bidule ou en Bretagne, c’est Lucien David dit l’Éléphant Rose. Je tiens à préciser que j’ai réussi à ramener un baulois dans mon sac au Sarzeau FC.

Ferdinand Gavlak : meilleure saison en tant que coach ?

AA : La même que Romain, la saison 2016/2017. Avec un parcours monstrueux en coupe, une attaque prolifique et la meilleure de la Ligue, des tournois mémorables bref une saison merveilleuse. Je ne pourrais pas oublier cette saison 🔥

Aymeric Guego : avec quoi aimes tu le plus jouer : les jetons ? les ballons ? ou les canons ?

AA : Fumierrrrr Rico, ça ne m’étonne pas de lui !! Mon jeu préféré reste le football donc je répondrais le ballon mon ami australien.
Les jetons ça reste le travail, en ce qui concerne les canons, je suis sur le point de rencontrer l’amour de ma vie, elle se reconnaitra ! 
😍

Quentin Réchard : Quand reviendras-tu à la SAG ?

AA : Un jour ça me ferait plaisir de revenir jouer pour la Saint Aubin. Premièrement pour rejouer avec mes copains qui sont toujours au club, et pour jouer avec tous les jeunes à qui j’ai appris le football. Mais la seule raison qui pourrait me faire revenir c’est que le groupe de casinos pour lequel je travaille rachète les casinos de Pornichet ou La Baule, mais ils ne sont pas à vendre ….

je remercie la SAG pour toutes les émotions qu’elle m’a procuré, merci aux jeunes que j’ai eu sous mon aile de m’avoir accordé leur confiance ca restera des bons copains. Merci au coach qui m’ont donné ma chance de jouer au sport que j’adore. Une page s’est tournée mais la SAG aura toujours une place importante dans mon cœur. A bientôt pour des soirées endiablées du Mulon au Garden et qui sait sur le terrain, pourquoi pas un match amical 🙏🏻

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

15/ CONFINEMENT INTERVIEW 

NOAH & PASCAL ROINÉ

 

🔥Pour ce 15ème épisode, nous avons essayé un format original, c’est le fils qui présente le père. Nous sommes partis à la rencontre d’une clé à molette de la SAG - Saint Aubin Guérande Football. Homme à tout faire, on a toujours besoin de lui mais comme les coachs on ne sait pas où le mettre. Vous le verrez vous servir, boire avec vous, faire le Père Noël, jouer attaquant, jouer défenseur, être arbitre, plombier, tout ça en 90 minutes. Le fils de Pascal Roiné, Noah, s’est confié et nous a présenté également son papa. Guérandais et fier de l’être, ambitieux, émotif, plongez chez les Roiné :

Qui est Pascal Roiné ? Qui est Noah Roiné ?

NR : Je vais commencer par mon père. Pascal Roiné c'est avant tout un vétéran rouillé capable de jouer attaquant comme défenseur, au Mulon comme Chez Lucien. C’est également un membre du bureau, un arbitre bénévole et un dirigeant. Originaire de St Vincent des Landes, près de Chateaubriand, il débarque sur la presqu'île il y a une vingtaine d'années. Il se marie et reçoit deux merveilleux fils, Lino (9 ans) et Moi (17 ans). Il travaille à Litrimarché à Guérande.
Moi, je suis un joueur de U17 issu de la formation Guérandaise. J'évolue au club depuis les U6, 11 ans déjà ! Je peux jouer défenseur mais cette année je suis plutôt milieu de terrain. Je suis également dirigeant U9, présent sur les séances du mercredi comme sur les matchs le weekend. 
💪🏻

On voit souvent la Famille Roiné se balader au stade ou dans les remparts. Parle nous de l’attachement de la famille au club et à Guérande ?

NR : Je suis né ici puis mes parents s’y sentent très bien. On aime bien aller dans les remparts, et puis on est vraiment bien intégré et heureux d’être ici.
Le club c’est une grande histoire on y est tous les week-ends c’est une seconde famille. On a tous les 2 notre bande de copains, on joue tous les 2.

Quel est le quotidien de la famille Roiné dans cette période de confinement ?

NR : Mon père : Le matin ce n’est pas très productif... L'après midi c'est un peu de devoirs pour les enfants puis jeux de sociétés, jeux vidéo, Molkky, foot, Netflix. Il essaie de bricoler quand il fait beau. Il finit la journée par un épisode de Narcos suivi d'un film puis au lit.
J'essaie comme je peux d'occuper mes journées avec FIFA, Netflix, un peu de foot dans le jardin s’il fait beau, un peu de devoirs mais vraiment un peu, et jeux de société 
👊🏻

Pascal est à classer dans la catégorie des bénévoles polyvalents, dévoués au club. Joueur, dirigeant, membre du bureau, serveur, Père Noël, plombier également, tu as repris le flambeau à ton rythme et Lino a repris le bar. Quel est le meilleur poste de Pascal ? Et ton meilleur poste ?

NR : Je ne sais pas vraiment, j'évolue latéral ou milieu, je ne sais pas trop où je suis le meilleur. Mon père lui, après de longues années d'essais, il a enfin trouvé son poste. C'est bel et bien devant le bar qu'il est le meilleur 🤣

On va parler de toi Noah. En tant que joueur des U17 n’ayant connu que le jaune et noir, où vois tu le club dans 10 ans ?

NR : Je n'arrive pas à me projeter aussi loin mais nous avons de bons joueurs dans les équipes jeunes du club, des gens très investis et je pense que le club ne peut que bien évolué. On est une seconde famille et je pense que nous devons garder nos valeurs et être ambitieux 💥

XI de Légende

NR : Pour Pascal, n’ayant pu entrer dans sa tête par peur de s’y perdre, nous en avons conclu que c’était l’équipe vétérans/équipe D5 et une équipe dirigeants/bureau pour un match avec de longues prolongations. Puis bien sûr sur ses 2 équipes c’est dur de choisir 22 joueurs tellement il y’a de légendes vivantes 🔥

Pour moi ce sera un 3/5/2 coaché par le duo Abdou et Damien avec que des joueurs avec qui j’ai joué ou que j’ai eu en coach.

1- William Boro

2- Antoine Lainé dit Toinou (capitaine)
4- Marceau Lerouge
5- Nath Brerette

3- Check Kamagate
6- Mamadou Magassouba
7- Yohan Soulier
8- Moi
10- Thib Gergault

11- Ben Anquetin
9- Théo Boiseau

Merci à vous pour cette interview dans ce format original. J’ai hâte avec ma famille de tous vous retrouver au stade. Restez chez vous

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

CONFINEMENT INTERVIEW 

CÉDRIC MICHOT

🔥Épisode 16 et on part chez l’entraineur joueur de la réserve.

Cédric Michot dit CC nous a ouvert son cœur. Le père de famille remercie chaleureusement sa compagne et toutes les personnes qui œuvrent pour notre bien-être (alimentaire, santé, logistique). Après 17 ans au club, il nous évoque sa nostalgie, sa fierté, son attachement et surtout ses ambitions :

Qui es tu ?

CM : Ced Mht, 37 ans, futur banquier après le confinement (j’attends mon heure), en couple avec Morgane depuis près de 11 ans et papa de 2 petites princesses prénommées Norah (4 ans) et Anna (bientôt 2 ans). Je suis au club depuis 17 ans suite à l'appel de Christophe Guyader, entraineur de l’équipe fanion à l'époque, tout d'abord en tant que joueur sénior longtemps de A mais aussi de B et C. J'ai endossé en début de saison le rôle difficile d'entraîneur/joueur du groupe seniors B cette saison évoluant en D2. Je suis également organisateur des compétitions MPG (où je reste leader), championnat des étoiles (devancé par le talentueux aux cheveux fous Antoine Lainé) et Locacup (où les membres du bureau tirent leur épingle du jeu, n’est ce pas Luc Boissinot)

Tu es arrivé en 2003 à la SAG - Saint Aubin Guérande Football tu fais désormais parti des meubles. Raconte-nous ta SAG ?

CM : Je répondrai comme tout le monde, c est un club familial et convivial où il fait bon se retrouver autour de notre passion mais j'ajouterai quelque chose, j'ai connu beaucoup de monde (joueurs et entraîneurs) durant toutes ces années mais une chose a traversé les différentes époques : l'âme de ce club. Ça peut paraître un grand mot et j'avoue que c’est quelque chose de difficile à décrire...il y’a dans ce club quelque chose qui quand vous y mettez un pied, ne vous laisse pas indifférent. On parle souvent des oppositions entre clubs de "terre" (clubs de combattants/guerriers) et clubs "maritimes" (clubs soi-disant avec un style de jeu léché avec des joueurs venant du dessus), la SAG c est un savant mélange des 2 ! Incarnés par des figures du club : grand Gwen, Daniel Loirat, Fabrice Thomas, Patrick Robert, Vincent Beaupérin, Fabrice Glet, Benoît Audrain ou plus récemment Damien Jaffré. Des joueurs très doués mais surtout de grands combattants et de grands compétiteurs qui ont fait grandir le club. Je sais qu'à chaque fois que je porte le maillot du club, je me sens porté par l'énergie de tous mes prédécesseurs et j'ai énormément de respect pour tous ceux qui l ont porté avant moi (sûrement le "culte des aïeux " en référence à ce qui est dit dans l'hymne guérandais) 🌗

Période compliquée actuellement avec le Coronavirus, raconte-nous ton quotidien ?

CM : Situation très particulière en effet. Je viens juste de changer de travail (je passe du surgelé à domicile au monde bancaire) malheureusement avec le confinement personne ne peut me former chacun devant rester dans son bureau pour limiter les contacts, je reste donc à la maison jusqu'à nouvel ordre. Ma femme étant aide-soignante (j'en profite pour féliciter l'ensemble des personnes qui œuvrent aussi bien pour nous soigner, que nous fournir en alimentaire, réseau et autres, merci pour ce que vous faites !!) je partage mon temps entre l'occupation de mes filles, l'entretien du jardin, et un peu de sport pour me défouler un minimum. Pas trop de journée type malheureusement avec des enfants aussi jeunes, ce sont souvent elles qui rythment mes journées plus que l inverse 😂

A la SAG, tu as tout connu entre les montées, descentes avec différents coachs, joueurs, dirigeants. Quel est ton meilleur souvenir ? et le pire souvenir ?

CM : Honnêtement j'ai vécu énormément de bons souvenirs au club, difficile de n'en retenir qu'un seul. Je dirais la saison de l'arrivée de Fabrice Glet lorsque nous étions en PH et ce pour plusieurs raisons. Nous étions tout d'abord une équipe avec une ossature composée globalement de joueurs issus du club Fabrice Thomas, Benoit Audrain, Cyril Bernier pour ne citer qu'eux donc nous étions une équipe soudée, solidaire et revancharde : nous avions connus la descente de DRH en PH et nous étions les seuls à être restés pour aider le club à remonter (cette saison-là plus de 20 joueurs étaient partis) surtout avant l'arrivée de coach Fabrice, nous avions échoué plusieurs fois dans l'objectif remonté avec Dominique Trigodet d'abord, Olivier Allard ensuite. J'ai vécu cette remontée comme une récompense collective des efforts que nous avions fournis pendant toutes ces années... 🔥
Cela m'amène également à mon pire souvenir en tant que footballeur et je pense que ça l est aussi pour beaucoup encore ... nous sommes le dernier match de championnat de la saison en PH, nous nous déplaçons à la Mothe Achards, notre dauphin, un match nul nous suffit mais un arbitrage sincèrement, même avec le recul, bien plus que partial, nous perdons ce match 1-0. La montée s'envole ... ce souvenir est encore douloureux tant il ne s'est pas fait sur du sportif 😢

Cette année tu as marqué un seul but .... Contre ton camp, tu as surtout brillé par tes transversales. Qui est le joueur Cédric Michot ?

CM : Ça c'est une bonne question !! Alors pour info, j'ai aussi marqué en amical pour nous cette fois là ! Le joueur que je suis aujourd'hui est très différent de celui que j'étais. Un truc ne m'a pas quitté cela dit ou plutôt ne m'a jamais trop accompagné la qualité technique ... j'étais plutôt un numéro 6 qui courait partout et qui sur 10 ballons récupérés en perdait des fois la moitié des fois plus mais ça arrivait tout de même sur des moments de grâce que j'en perde très peu, à cette époque c’est mon acolyte coach Patrick Robert qui était chargé de faire le jeu, autant vous dire que ça envoyait du bois. Puis comme d'autres, j ai reculé en défense centrale où l'âge aidant je me suis installé depuis quelque temps mettant en avant mon extrême rapidité de courses.
Si je devais me qualifier, je dirais en toute honnêteté que je suis un joueur de qualité moyenne, exigeant envers lui-même avec un gros mental de guerrier, un joueur qui ne lâche rien tant que la messe dans la Collégiale n est pas dite ! Bon et des fois, il est vrai que ça peut s'accompagner d'un caractère de mauvais perdant sur le terrain mais complètement oublié une fois que l'on sort du rectangle vert ! 
💥

Comme on le disait tu as connu différents entraineurs allant de Gugu à Mathieu Huitric en passant par Fabrice Glet ou encore Olivier Allard. Que retiens tu de ces coachs ? Qui est l’entraîneur Cécé Michot ?

CM : Déjà je tiens à tous les remercier, ils ont tous eu une influence importante sur l’homme que je suis aujourd'hui. Chaque coach était différent et ils avaient tous des visions du jeu différentes mais ce sont tous des grands hommes avant tout ! Je vais me prêter au jeu de leur donner un mot pour chacun. Gugu = l'analyse
Mino (Dominique Trigodet) = le flair
Olivier Allard = la tactique
Fabrice Glet = le collectif
Stéphane Mahé = la passion
Benoît Audrain = Paradoxalement c'est celui que j ai le moins connu car j’étais blessé donc je ne pourrai pas donner mon avis
Mathieu/Christophe= la camaraderie
Je pense être un mélange de tout cela sûrement. Après, je reste un très jeune entraîneur par l'expérience, je commets toujours des erreurs, j'essaie de ne pas trop en faire mais ça arrive, on essaie d'apprendre et de faire attention. Mon statut d'entraîneur/joueur fait qu'il est parfois difficile de garder une certaine distance avec mes joueurs, et de tout analyser, c est là que mon compère Patrick entre en scène. Après globalement, je pense être un entraîneur très humain, proche de ses joueurs, quelqu'un d’ambitieux, d'exigeant envers les autres autant qu'il l est pour lui-même. La façon de jouer ensuite dépend toujours des joueurs et du niveau dans lequel nous évaluons 
💪🏻

17 ans à la SAG, mais comment vois-tu la SAG dans 17 ans ?

CM : Il s est passé tellement de choses difficiles à prédire durant ses 17 ans qu'il est difficile d'imaginer. Sur l'élan actuel insufflé par le bureau, il est clair que le club se consolide et c’est important.
D'un point de vue sportif, un club ne peut pas se résumer qu'à son équipe première, ni à sa simple formation, c'est la combinaison des deux qui fera que sportivement le club atteindra ses objectifs. J’espère que le club dans 17 ans aura depuis 17 ans le label 2.0 "or" de la fédération pour la formation qui viendrait conforter le travail de l'ensemble des éducateurs et bénévoles œuvrant dans nos équipes de jeunes et que la formation « Made in SAG » sera une référence sur la presqu'île et même plus loin. Et d'autre part, que la St-Aubin s'installe durablement au plus haut niveau régional, la ville et le club méritent ce rayonnement. Après c’est sûr, que si un terrain normal synthétique venait à fleurir en lieu et place des pâquerettes de notre terrain 2, ce serait un atout non négligeable (à bon entendeur 
😂😉...)
D'un point de vue associatif, j'espère que les valeurs chères à ce club donneront l'envie à de nombreux passionnés de football de nous rejoindre ou de rejoindre les Yellow Boys pour porter fièrement nos couleurs et/ou crier haut et fort notre attachement pour le club. Je tiens d'ailleurs sincèrement à remercier l'ensemble des bénévoles, le bureau, les coaches et bien sûr vous les Yellow Boys pour tout cet élan génial. Comme je dis souvent dans mes causeries (et la phrase n est pas de moi)
« seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! »

XI de légende

Pour ce XI où les places sont chères je vais partir sur un mélange entre joueurs avec qui j'ai souvent endossé la tunique guérandaise et joueurs avec lequel j'ai évolué au fort pédigrée (même si je dois m'incliner par rapport aux 11 de Maxime Lelandais ou Valentin Brd)
Configuration coupe de France

1- Clément Milon
2- Julien Cheron
3- Julien Martaguet
4- Benoit Audrain
5- Fabrice Thomas
6- Vincent Beauperin
7- Johann Colin
8- Fabrice Glet
9- Arnaud Biguet
10- Ahmed Moussa
11- Mickaël Olivier

12- Julian Heligon
13- Damien Jaffré (il n’est pas souvent à ce poste celui-là)
14- Jérôme Robillard
15- Jeremy Courjal
16- Anthony Benigué

Coach : impossible d'en mettre un tellement je garde un bon souvenir de tous. Je les mets tous ou personne
Entraineur gardien : mon fidèle Romain Geffray
Dirigeants : les incontournables
Yvon Despres
Roland Drogueux

Question bonus par notre invité guidelois de demain (vous avez deviné) :

Cédric avec ce confinement, plus de foot à la télé, au stade, plus de MPG, championnat des étoiles, etc...pas trop dur psychologiquement ?

CM : Arrête ne m'en parle pas, je suis au fond du seau 😂😂 Plus sérieusement, j'avoue que la période est très difficile pour moi qui habituellement voit sa vie rythmée par le sport (télé, virtuel ou à la SAG), il faut faire différemment...heureusement que j'arrive à aller courir autour de chez moi pour faire 5 ou 10 kilomètres sur mon circuit à 2 pas de chez moi (moi aussi je suis un peu plus loin que le km prescrit mais ça se joue à 500m près) sinon j'aurais du mal à me canaliser. Maintenant, tout ce qui se passe est quelque chose qui nous dépasse et la seule chose que l'on peut faire pour aider les soignants comme ma femme, c est de rester chez soi et de respecter les consignes, ainsi, plus vite on se retrouvera sur les terrains où autour d'un verre 😉

Pour le mot de la fin, je tiens à faire un énorme remerciement aux Yellow Boys pour les différentes actions que vous menez … Continuez c’est top et ça amène un vent de fraîcheur sur le club. La relève c’est aussi vous... 🔥
Enfin une énorme pensée pour notre Ronan qui laisse un grand vide derrière lui, une disparition horrible d'un homme au grand cœur et au large sourire, apprécié et aimé par tous ceux qui croisaient son chemin... 😥
Prenez soin de vous et de vos proches.
A très vite à Jean Ménager ou dans l'un des fiefs des soirées guérandaises 
🙏🏻

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

 

17/ CONFINEMENT INTERVIEW 

GAEL GUILLET

 

🔥 Episode 17 et pour un vendredi quoi de mieux que de partir chez un ancien joueur qui aura marqué les soirées guérandaises. Véritable couteau-suisse de la team à Fabrice Glet, il se battait jusqu’au bout sur et en dehors du terrain. Arrivé dans l’Hiver 2010 avec le menhir Max sur le dos, il aura marqué les esprits durant ses 2 saisons guérandaises. Nostalgie, retour en Bretagne, terrain, Mulon, tout y passe avec beaucoup d’émotions :

Qui es tu ?

GG : Gaël Guillet , 33ans, actuellement à la recherche d'un emploi suite à ma démission pour suivi de conjoint en août dernier. Et oui au revoir le 44 et re-bonjour le 56 et sa région lorientaise. En couple avec Lucie depuis 10 ans, et papa d'une petite Kalie (3ans) et d'un turbulent Tino (14 mois). Je suis arrivé à Guérande fin décembre 2010 jusqu'à mai 2012. Arrivant sur Nantes en janvier 2011, j'avais pris contact avec Fab (on était à l'école ensemble en BEP, Papa Glet), et il m'a (rapidement) convaincu de signer à la SAG - Saint Aubin Guérande Football, j'arrive donc sur la pointe des pieds avec Max Perron (qui lui aussi venait d'être muté dans la région, on jouait ensemble depuis 3/4 ans à Guidel) à un tournoi de futsal, histoire d'avoir un 1er contact. Le contact fût rapidement établi. En effet nous fermions la Boutique avec Arno Civel, Flo Harnay et donc Max... déjà il y avait du rosé ... pas trop tard car je rentrais sur Quimper.
Je m'égare à déjà raconter les 3emes mi-temps.
Actuellement de retour depuis août sur Lorient (Ploemeur plus précisément) j'ai repris du service à La Guideloise Football. Je tiens la page Facebook du club, j'entraîne les tout petits avec mon père, j’entraîne et joue en seniors également et rêve de créer un esprit club comme le vôtre actuellement.

Tu es arrivé un soir d’hiver 2010, tu t’es rapidement fait une place sur et en dehors du terrain. Raconte-nous ta SAG et la Ville de Guérande ?

GG : Sur le terrain se fût compliqué, l'adaptation au jeu n'était pas évidente. J'ai trouvé une grosse différence. J'arrivais de Guidel où je jouais à cette époque sur un poste offensif en DRH. Puis sur Guérande j'ai commencé aussi sur un côté, on jouait en 3/5/2 à cette époque. Le niveau technique était bien au-dessus. C'est souvent le cas entre une pointure de PH et une équipe qui fait 7/8 ème en DRH. Donc quelques matchs en réserve avec Jean-Vincent qui venait de reprendre le groupe. Une superbe ambiance, malgré les résultats. Pas une victoire de la poule aller je crois. 1er match à Crossac... merci mon GPS, défaite 3/0. Deuxième match à St Anne sur Brivet... encore merci mon GPS. Il me semble qu'on avait gagné. Ensuite j'ai enchaîné la fin de saison en 1ère. Avec davantage de matchs à domicile, heureusement pour Lucie qui à cette époque là me suivait... depuis... le néant. Elle était là pour le rosé pamplemousse d'après match surtout, avec son a(l)colite Morgane (futur Mme Michot). Une montée pour couronner le tout, et rapidement de grandes amitiés se sont formées, surtout avec Nono Civel, Jules Bellay, CC et FaFa.
Parce que faire la route de Nantes > Guérande ; Guérande > Nantes était un véritable plaisir avec Fabrice Thomas, nos grandes discussions sur le FCNA étaient magiques.
Les après-matchs devenaient dignes d'un club Breton, avec la tournée des grands ducs ! Rosé Pampe servi par Line Bertho, Mulon, pizzeria à côté du cinéma et 7bar par moment. Après il fallait rentrer à Nantes, merci de me ramener Lucie 
😉, l'inverse étant valable aussi. La découverte des remparts, des fêtes médiévales, de l'ensemble du club, j'entrainais les jeunes tout le mercredi AM. Avec mon Olive Blay, et également Jean Vince. La découverte de quelques pépites, j'ai eu de la chance de connaître la génération de Gianni, Lucas, Ferdi, et Rémi à leurs 8/9 ans. On sentait déjà le talent sur et en dehors du terrain. L'amitié entre ces gamins était retranscrite sur le terrain, ça régalait ! Et ça continue ! Tant mieux !!! 🙏🏻

COVID 19 oblige, explique-nous ton quotidien ?

GG : Avec les enfants les journées sont identiques.
9h30 : réveil, tout le monde dans le lit de papa et maman, biberons et dessins animés. 10h on en sort, le matin selon le temps c'est activité extérieur (parcours de motricité pour la grande, manger de la terre pour le plus jeune), à l'intérieur on bosse l'alphabet, peinture, dessin. A 12h on mange, je suis derrière les fourneaux, puis sieste pour le petit, la grande depuis le confinement ne fait plus la sieste (tellement contente d'avoir ses 2 parents lol) sieste pour Lucie quand même. Il lui faut ses 14h/15h de sommeil quotidienne. Ensuite goûter. On s'amuse dehors, un peu de sport pour maman, moi j'y vais molo. J'ai perdu mon genou un soir de 26 février 2020, j'attends l'IRM le 15 mai... puis repas, plus belle la vie et un petit film !
Quelques sorties... le pain... et la pizza du dimanche soir pour soutenir les copains qui essayent de survivre de cette situation très compliqué. 
💪🏻

Tu es arrivé de Guidel avec un Menhir sur le dos (Max’), tu es de retour à Guidel en tant qu’entraîneur joueur de réserve comme ton acolyte Cécé, tout le monde retient le Gael des 3eme mi-temps. Mais qui était le joueur Gael Guillet ?

GG : Le joueur était attaquant lors de ses premières années séniors et juniors, puis un jour je jouais ailier. Le latéral se blesse, je descends d'un cran. Et j'ai pris bcp de plaisir. Ensuite j'ai joué en 5 pendant 2 saisons, dont une où avec Guidel nous passons à côté de la DSR pour une histoire de Goal average.
Avant d'arriver à Guérande je jouais au milieu sur un côté. Avec Fabrice Glet (qui a été le 1er a me donner le surnom de couteau suisse) j'étais soit un ailier, def central, ou 9. 2ème saison j'ai davantage jouer en B en 6 ou devant. On avait une belle équipe. Avec Jo Le Brun et Guillaume Pasdeloup devant ça envoyait 
💥
Après avoir beaucoup voyager sur le terrain je dirais que je ne suis pas un grand technicien, mais j'avais des qualités de joueur qui ne lâchait rien, une bonne qualité de passes, une bonne vitesse (c'était avant les couvades) et un esprit d'équipe à toute épreuves. Si je devais choisir un poste, latéral gauche, y a du duel, tu peux apporter un plus offensivement.
Ma fin de carrière se passe derrière en tt cas, devant il faut une certaine condition physique. Le pressing, les appels, les déplacements pour faire jouer les autres, et remonter le bloc, cela demande beaucoup d'efforts sur 90 min, les vrais 9 se font rares ...

T’auras côtoyé la A, la B sans jamais rechigner, t’avais toujours cette bonne humeur, cette passion, cette envie de se battre pour les remparts puis cette énergie de prolongations au Mulon, t’avais tout pour être un Yellow Boy. Mais qui était le meilleur joueur sur le terrain ? Et en dehors ?

GG : Sur le terrain, difficile d'en tirer un seul, on va faire un podium ! Julien Martaguet était vraiment impressionnant au milieu, je l'ai retrouvé ensuite à Pornic de 2013 à 2016, et oui vraiment très fort. Fabrice Glet ensuite, c'est la classe, certaines personnes le voulaient plus décisif, mais c'est quelqu'un qui bosse pour le collectif, le football sans ballon c'est minimum 80 min dans un match.
Ensuite Roby, devant ou sur un côté, c'était 90 min à bloc, un chien, un casse-couille, une pleureuse qui obtenait de bon coups francs, un super mec.
En dehors :
De belles pépites aussi. Julian Heligon était intraitable, endurant, polyvalent, de la génération 86 comme moi, un signe.
Ensuite Flo Harnay, lorsque vous avez un mec comme ça dans un club c'est du bonheur, ses jeux de mots me manquent !
Enfin je dirais mon Max Perron, élevé à l'école Guideloise comme moi, le pitch, le frigo, quelque soit son nom Max traînait toujours, une volonté de fer ! J'espère qu'il arrivera à rentrer en BZH d'ici 2/3 ans pour le récupérer à Guidel afin de boucler la boucle. 🔥

A Guérande, tu n’auras connu que des montées, tu auras connu les 100 ans du club mais raconte nous ton meilleur souvenir sur et en dehors de la pelouse ?

GG : Sur le rectangle vert, je dirais la saison 2011/2012 en B, on avait une belle équipe et oui on avait fini sur une montée il me semble. Il y avait vraiment de bons joueurs. La montée était logique mais lorsqu'on est attendu tous les dimanches cela n'est pas forcément plus simple. Je me souviens d'un match contre Pornichet je crois, on avait vraiment déroulé, Guillaume Pasdeloup avait même mis sa petite Bicyclette ! 💥
En dehors, un match de coupe Atlantique à Aubigny. Le retour en Bus. Magique, Marie Madelaine s'en souvient encore ! 👊🏻

XI de légende

GG : Dans un 4/4/2 à la Gourcuff bien sûr, c'est la base non !?
1- Toto Benigue (il pas mal devant, je me souviens dans les conserves, il mettait des taquets, mais ça reste un bon gardien, désolé pour les poteaux qui vont ramasser)
2- Arno Civel (celui de ses grandes heures avec ses tresses 
😉 )
3- Jules Bellay (ça va déborder, ça va au charbon)
4- Cece Michot (duel aérien toujours là, en retard parfois mais là, il lâchera rien, le 9 en face va le détester)
5- Fabrice Thomas (son côté impérial, sa relance et son coup de tête à la 93ème pour la victoire)
6- Julien Martaguet (récupérateur infatigable, relayeur monstrueux, on verra pas le 8 et 10 en face)
7- Fabrice Glet (un joueur de talent qui a du coffre pour récupérer les sauts d'humeur de NoNo derrière lui)
8- Ju Héligon (son pied gauche, son engagement, un régal)
9- Jo Le Brun (l'attaquant moderne, toujours la banane, un coéquipier en or)
10- Jerome Robillard ( il tournera autour de Jo, mais autour de lui aussi avec ses crochets, il ne lâchera rien)
11- Alex Volard (le BG de l'équipe, qui enflammera le côté gauche avec Jules)

12- Olive Blay (prêt à rentrer pour nous montrer sa vista, sa dernière passe)
13- Guillaume Pasdeloup (y aura bien un centre correct pour claquer un ciseau)
14- Esteban Monténégro (une pépite qui a préféré surfer sur les vagues de Penestin que le ballon rond, une frappe monstrueuse)

Coach : Pascal Verdier bien sûr qui saura trouver les mots pour nous motiver, Jean Vincent Bougro à ses côtés pour le canaliser et apporter toute sa gentillesse et sa combativité.
Yvon sera là aussi pour préparer les ballons avec mon JP Civel.

Question bonus par Cécé, notre invité d’hier : On connaît tous tes extras ou excès d'après match, voire tes dérives tardives la nuit (la maman de Julian s'en rappelle sûrement 🤣🤣). Comment gères-tu, toi le nouveau coach, les écarts de tes joueurs pour le dimanche et quelle position adoptes-tu (tu les accompagnes dans les excès ou tu restes en retrait?)?

GG : Merci CC pour cette question, mon somnambulisme se calme petit à petit déjà pour info...
Je ne suis pas Guy Roux à surveiller leurs samedi soir, je ne vais pas avec non plus, mais le dimanche il faut assumer, j'ai quand même l'impression que les nouvelles générations sortent moins (merde je parle comme un vieux). Par contre le dimanche, j'accompagne dignement et j'ai vite trouvé une petite équipe de joyeux lurons, heureusement pour mon foie, nous jouons en ouverture de la A, donc à domicile et sur 4/5 matchs à l'extérieur je suis sur le banc en R3 car Jessy est également entraîneur/joueur, j'évite une bonne demi-douzaine de tournées. Quelques excès à déclarer. Le plus beau le week-end où j'ai eu la visite de la famille Civel, ma fille de 3 ans m'a couché...

Longue vie à la SAG et aux Yellows boys. De l'extérieur c'est vraiment canon ce que vous faites, j'espère que tout le monde s'en rend compte à l'intérieur.
A bientôt j'espère, pour un stage de pré saison ? A Pen-bé ou à Guidel 
😉 pour les tournois de jeunes ! Un 32 ème de CDF ?
En attendant restez vous afin que la sortie soit plus rapide !
Des gros bisous les Guérandais 
🖤

💛

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

18/ CONFINEMENT INTERVIEW 

SULLIVAN VIAUD

 

🔥Épisode 18, on part chez Sull Viaud, le Jordi Alba de la SAG qui a fait le choix de rejoindre le club après son passage remarqué chez les merlus, revient sur sa saison. Parfaitement bien intégré dans la Team SAG, il évoque ces premiers pas en R2, la découverte des nuits guérandaises parfaite pour l’intégration mais aussi son passage d’attaquant à défenseur. Comme sur le terrain, le petit gars de Gras est timide mais diablement efficace :

Qui es tu ?

SV : Sullivan Viaud, 19 ans, je suis joueur de la SAG - Saint Aubin Guérande Football depuis cette année. J’ai joué dans le club rival de U8 à U15 avant d’avoir des envies d’ailleurs. D’abord en rejoignant le SNAF, puis j’ai signé au FC Lorient où j’y suis resté 3 saisons (2 ans et demi). Pour mes études, j’ai fait le choix de revenir sur la presqu’ile et j’ai atterri à la SAG tout en faisant mon BTS en alternance à Saint-Nazaire.
Sur le terrain, j’ai toujours joué numéro 9 avant de descendre d’un cran lors de ma deuxième année lorientaise, puis d’arriver latéral gauche 
💥

Tu en es à ta première année à la SAG après un passage chez les merlus. Comment décrirais-tu le club ?

SV : Convivial !! Je suis arrivé je ne connaissais pas grand monde à part les gars avec qui j’ai joué les années passés (Mael et Alexis). Mais c’est une famille, c’est seulement ma première année ici et je suis déjà parfaitement intégré au club, alors oui en un mot je dirai Famille. Puis j’ai fait la connaissance de belles personnes, tel un Antoine Lainé, un dialogue entre lui et le coach ça vaut tout l’or du monde !! 🤩

Période compliquée avec le Coronavirus, comment organises-tu ton quotidien ?

SV : 11-12h : réveil et sorti du lit tranquillement
Ensuite je bosse mes cours principalement, puis si ma motivation est présente j’essaye de garder ma condition physique ensuite petit tour sur la Play avec mes potes avant des jeux de société en famille si je ne travaille pas.

Tu avais quitté la cote en étant un formidable buteur avec une patte gauche à détruire toutes les toiles d’araignée, désormais tu déboules dans le couloir gauche comme une véritable fusée. Mais qui est vraiment le joueur Sullivan Viaud ?

SV : Un peu le style de mec qui pousse la balle et essaye de prendre de vitesse l’adversaire. J’ai démarré attaquant avant de voir que mon poste était en fait latéral gauche, j’ai découvert un vrai plaisir en plus d’attaquer, dé défendre et tacle. Je suis un peu les traces de mon pendant du coté droit : Samuel Vivien ! 💪🏻

Tu as quitté le FC Lorient en remportant la coupe de Bretagne en tant que capitaine. Que retiens tu de tes années chez les merlus ? as-tu des regrets ?

SV : Aucun regret ce n’était que du plaisir, j’y ai passé 3 superbes années où il est vrai on a remporté 2 fois de suite la Coupe de Bretagne. Vraiment, je retiens que du positif même si forcément il y’a eu des moments plus difficiles. Ce que je retiens surtout c’est la qualité de jeu en Bretagne qui était plus élevé 👊🏻

Sportivement, un départ en boulet de canon puis un trou noir (un peu comme tes soirées), émotionnellement n’en parlons pas, un dernier match avec une victoire et un hommage très fort en émotions, le Coronavirus qui met en péril la fin de saison mais la SAG resterait en R2 dans l’état actuel des choses, cette première saison en seniors ne t’aura pas épargné. Que retiendras tu ?

SV : Rectification, je n’aurais pas de trous noirs si on ne m’influençait pas pour faire la triplette Mulon - 7Bar - Garden ! Pour revenir au football, on roulait sur tout le monde puis on a sombré, c’état un superbe début de saison ! Évidemment le moment le plus fort de la saison reste cet hommage, on ne pouvait pas rêver mieux qu’une victoire à domicile pour Ronan 🙏🏻

XI de légende des joueurs avec qui tu as joué

On part sur un 4-3-3 classique

1- Adrien Legal
2- Samuel Vivien
3- Moi
4- Antoine Lainé
5- Louis Merienne
6- Damien Jaffré (milieu défensif)
7- Axel Bizolon (ailier gauche)
8- Mael Monharoul (milieu défensif)
9- Lucas Janson
10- Thomas Broussard (meneur de jeu)
11- Talsy Loemba (ailier droit)

Remplaçants : Alexis Royer (pour remplacer Dam et ressortir 2 minutes après), Alban Haumont (pour le cubi d’or), JP
Coachs : Cécé et Mimil

Les questions bonus par nos internautes

Damien Jaffré : comment tu fais pour toujours faire le même dribble et que ça passe à chaque fois ?

SV : Tout est dans la vitesse d’exécution mon Dam’, c’est comme ton passement de jambe on sait que tu vas le faire mais ça passe.

Cyril Le Pévédic : où trouves tu le plaisir de te mettre dans un état second lors de ses sorties nocturnes ? Et surtout comment fait-il pour vomir et REPARTIR ?

SV : Pas vraiment de secret, ce sont mes collègues des Yellow Boys qui m’ont enseigné ça (Nous on enseigne juste ce qu’on nous a appris). Puis vomir pour repartir, ça arrive rarement, seulement après les pénalités du 7bar, je te ferais essayer mon Cyr’.

JP Caillard / Gianni Grouard : Est ce que tu seras toujours joueur de la SAG l’année prochaine ?

SV : Alors ça c’est moche 😂 mais oui ! 🖤

Damien Jaffré : Qu’est ce qu’il t’attire autant pour être si proche de Sam Vivien ?

SV : Il est aussi fainéant que moi surtout lors des sorties footing mdr puis on est tous les 2 gauchers et à l’entraînement quand on est dans la même équipe c’est monstrueux

Thomas Jaffré : qu’est ce qui te manque le plus ? Le foot ou le Garden ?

SV : Gros dilemme ! Je dirais le Garden honnêtement 🤦🏻

Quentin Cussac : comment fais-tu pour avoir un pied gauche aussi magique ?

SV : Tout dans le pied gauche et absolument rien dans le pied droit j’ai tout misé là dessus. C’est ça le secret ! 💥

Mael Monharoul : penses tu redevenir un jour numéro 9 ?

SV : J’aimerai pouvoir planter plein de but à nouveau, après je le redeviendrai uniquement si j’ai mon 6 et mon 10 préférés Mael Monharoul et Thomas Broussard

Damien Jaffré : est ce que tu souris parfois ?

SV : Quel fumier 😂 seulement quand on ne court pas à l’entraînement

Nolhan : pourquoi à ton retour de Lorient tu n’as pas signé à La Madeleine ?

SV : Point de vue sportif c’était plus intéressant de jouer en R2

Merci à vous les Yellow Boys pour cette saison, cette intégration et ses découvertes des soirées guérandaises (Mulon, 7Bar, Garden). Hâte de vous retrouver sur les terrains. Bien sur grosse pensée pour Ronan💛

Crédit photo : Lakhdar Hadjeri

 

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

19/ CONFINEMENT INTERVIEW 

AYMERIC GUÉGO

🔥Épisode 19 et on débarque chez notre Yellow Australian.

A lui seul il a encore affolé les compteurs des clubs australiens mais le gitan n’aura pas oublié le Garden. Revenu dans ses marais pour cause de coronavirus, Rico nous raconte une partie de son aventure, ses ambitions, son style de jeu et de clubbeur. Tout y passe dans cet interview d’un guérandais pur sel de Guérande au caractère dur comme ses remparts :

Qui es tu ?

AG : Aymeric Guégo, 25 ans fraîchement revenu d’Australie je n’avais jamais quitté mon petit pays Guérandais, j’ai commencé par le judo j’avais de grand espoirs mais là balance a eu raison de moi, je fais du foot depuis une quinzaine d’années à la SAG dès que j’y ai mis les pieds c’est comme ci j’y étais marié !
J’ai d’abord été joueur puis entraîneur pour finir clubbeur 
😂

Tu n’as connu qu’un club et qu’une ville hormis ce prêt à Adélaïde. Décris nous ta SAG et ta ville ?

AG : Effectivement je n’ai connu qu’un club difficile de se tromper sur Guérande, je suis arrivé au club en primaire avec certains camarades et c’est ici que j’ai rencontré ma bande de toujours que je ne quitterai jamais Emilien, Fabio, Romain, Amaury, Victor, Thomas, Antoine ...
Pour moi la SAG - Saint Aubin Guérande Football c’est une partie de ma vie, c’est ici que j’ai grandi au sein d’une grande famille avec des personnes qui arrivent, d’autres qui repartent et certains qui ne repartiront jamais car La SAG tu l’as dans le sang.
Guérande est ma ville de cœur, j’y ai toujours habité j’y ai même travaillé plusieurs années. Cette ville, j’y suis vraiment attaché.

Après 4 mois chez les kangourous, tu es revenu à Guérande pour des raisons sanitaires. Parle nous de ton nouveau quotidien ?

AG : Alors c’est vrai que ça a été un choc de revenir vu la situation actuelle et en plus tu passes d’un bon 27 degrés ensoleillé à un moins -14 pluvieux je peux vous dire que ça calme.
Mon quotidien est petit réveil à 9h petit déjeuner devant la télé
Je bouge mon body pour une petite séance de muscu de 45min 1h vous pouvez d’ailleurs me retrouver sur ma chaîne YouTube «Rico le costaud » 
😂😂😂
Ensuite repas healthy bien évidemment des recettes à en faire jalouser Maïté.
Après midi séries pour ensuite aller faire un petit footing de 5km (5 tours d’1km 
😉) et pour finir mon moment préféré de la journée apérooooo Skype avec les copains 😍 coucher vers 2h après avoir raconté pleins de conneries comme d’habitude.

On va parler Australie, là-bas tu as fait paysagiste avoue que tu t’es fait avoir et que quand le mec t’a dit « Go Garden » t’es monté dans la navette. Raconte-nous tes jobs !

AG : Putain Vous êtes bon 😂
C’est vrai qu’en Australie j’ai fait tellement de boulot différent je suis passé par plombier que je connais et là attention j’ai fais du gardening (jardinage), j’ai bossé dans les vignes jusque-là je reste dans mon domaine 😂, dans le bâtiment à faire du béton, de la démolition avec un patron assez taré de la construction de terrasse et du nettoyage de surface au karcher je pense être paré pour la guerre.

Ici a Guérande, on connaît ta détente de kangourou, tes talents de buteur, ta décadence, tes pas sur le dancefloor, tes causeries mémorables. Parle nous du joueur Aymeric ? Du coach Guégo ? Du clubbeur Rico ?

AG : Tout d’abord pour le joueur j’ai vite compris que je ne percerai pas dans le football car je n’étais pas le meilleur puis en plus de ça je n’ai pas eu beaucoup de chance car 2 opérations des ligaments croisé a 19 et 21 ans. je suis un joueur dévoué pour son équipe quand je rentre sur le terrain c’est pour me donner à fond et revenir avec la victoire un brun mauvais joueurs de temps en temps. De par mon poste de numéro 9 je suis capable de louper l’immanquable mais aussi de marquer le peu probable donc c’est assez spécial je suis un joueur pas très rapide mais je compense en jouant avec mon corps et ma tête assez chanceux ou bien placé mais il s’est avéré que je sois un petit renard de surface et j’ai cette fierté d’avoir fini une saison meilleur buteur seniors du club avec une saison à 40 buts en D4 dans mes premières années seniors (rires)
😂
Pour le coach Guégo j’ai commencé assez tôt avec mes camarades Romain et Amaury mais j’étais toujours avec la catégorie plus âgé j’ai connu tellement d’émotions avec ces jeunes c’est inoubliable.
De colère quand je voyais mes joueurs ne pas écouter les consignes car quand vous avez des u16 ou des u18 c’est très compliqué à gérer mais c’est ce que j’aimais cette relations entraîneur ado qui me donnais envie de me saigner pour eux.
Et des moments de bonheur quand je voyais les gars progresser et mettre en application des exercices ou situations que l’on avait mit en place. Et depuis peu j’ai connu le monde seniors en tant qu’entraîneur pour dépanner je pense que c’est arrivé trop tôt et c’est difficile de coacher tes potes et des plus anciens mais j’ai adoré !
Pour ce qui est de la nuit il faut dire que je suis dans tout les bons coups pas très dur à me convaincre je flanche assez rapidement. Que ça soit bidule grange garden ma passion pour le déhanché est très prononcé et ce retour sur la presqu’île est assez spécial mais vous inquiétez pas la soirée de déconditionnement ne sera pas de tout repos ça va déménager 
😂

Là bas t’étais avec ton acolyte Matt Geffray pour représenter les Guérandais à Adélaïde. Si tu devais faire les Guérandais à Marrakech, t’emmènerais qui ? (10 personnes maximum)

AG : Oh putain c’est mon rêve 😍
Il tellement de monde que j’emmènerais mais j’ai quelques idées en tête. Attention il y en aura pour tout le monde j’ai déniché des pépites à droite à gauche histoire d’être bien accompagné 😂
Amaury Aupiais: le danseur fou 🕺🏽
Patrick Robert: l’incouchable
Romain Gobiant: le mec qui dit jamais non
Fabian D. bambou: je ne connais pas plus taré en soirée 
🤣
Florian Harnay : la connerie est née en lui
Nathan Mottais: une soirée avec lui peut durer 48h
Antoine Lainé : recordman de bidule
David Josso : il faut toujours un beau gosse dans un groupe
William Courjal : une fois convaincu on ne l’arrête pu
Maël Monharoul: match ou pas c’est vodka

XI de légende

AG : XI de légende fait de joueurs avec qui j’ai joué au moins une fois et passé par la SAG :
1- Corentin Croquet: je le faisais tellement travailler à l’échauffement pour ça qu’il était si fort
2- Fabio Sinopoli: il tacle plus vite que sont ombre
3- Nathan Mottais: un chien sur le ballon qui est capable d’aller retour fulgurant
4- Antoine Lainé: trop fort sur l’homme d’ailleurs les aimerait t’il pas beaucoup les hommes
5- William Courjal: invincible de la tête, ah si je me rappelle d’un coquard
6- Romain Gnr: récupérateur toujours été son poste et surtout pour faire ce duo avec le momz
7- Victor Bouchard: la mobilette de la SAG par excellence
8- Amaury Aupiais: casseur de ligne de renommé et l’autre joueur de ce duo avec la Rom’s
9- Jonathan Lebrun: les plus belles célébrations sont pour lui
10- Fabrice Glet: un maestro quand il n’était que joueur
11- Mody talla: l’un des gars les meilleurs sur le terrain et le dancefloor
Remplaçant: Thomas Leroy: mon joker de luxe
Jeremy julio: un pied de velours à faire rentrer pour coup franc et douceurs
Alex Guyader: quand je le vois jongler je me dis qu’il a arrêté trop tôt et il est si bg !
Coach: Dimi Blanchard

Les questions bonus par nos internautes Instagram :

Victor Tramelli : quelle est ta botte secrète pour tes coups de casque de gitan ?

AG : Je pense que mon meilleur pied c’est ma tête donc j’ai tout misé dessus étant petit et puis du haut de mes 2 mètres c’est normal 😂

Yoan Poret : aimant jouer en jaune, qu’est ce que t’aimes cette boisson autant que ton maillot

AG : Vu l’amour que j’ai pour ce club et pour le jaune je pense qu’il en coule dans mes veines 😂

Lucien David : certains te surnomment le CROCODILE (ou Gourdin ou Beluga), peux-tu nous expliquer pourquoi ?

AG : Le crocodile c’est quand je refuse une sortie ou un apéro ce qui est rare, ce bon vieux Lucien m’appelle comme ça et du coup je suis obligé de venir
Pour le Gourdin c’est un petit singe qui vit en Papouasie nouvelle Guinée super mignon
Et le béluga c’est parce que depuis tout petit mon plus grand rêve était d’être pilote de béluga pour Airbus

Amaury Aupiais : Penses tu avoir le niveau pour jouer dans le championnat pro ou semi-pro australien ?

AG : Alors mon loup j’ai été voir 2 matchs là bas je pense emmener une team et remporter le championnat assez facilement vu le niveau, eux c’est plus le cricket ou le footy (Football Australien)😂

Alex Le Jallé : as-tu annoncé ta signature au Sarzeau FC avec Lucien David ?

AG : Chut dis pas tout ! Non je ne ferme pas la porte aux clubs extérieur pour le mercato si un contrat alléchant est proposé j’y réfléchirais (On prévient ça vous coûtera moins cher d’acheter tout l’or blanc, indemnité de transfert estimé à 69 millions)

Damien Jaffré : est ce que tu continuais à porter ton pull et ton tee-shirt en velours rose en Australie ?

AG : bien sûr d’ailleurs l’australien est très extravagant et j’ai eu pas mal de compliment là bas 😂

Damien Jaffré : Fan de TV réalité, t’as essayé de percer dans le football comme Julien Bert et Guirado en Australie ?

AG : Pas eu le temps de d’être repérer pour le football en Australie par contre j’ai été recruté en boîte je dansais sur un podium et j’ai été sélectionné pour participer aux « les australiens vs les marseillais » ça va trembler papa

Victor Tramelli : de quoi es tu le plus fier ? Tes performances à la Grange ou en match ?

AG : c’est vrai je dois l’avouer que j’ai plus de talent dans le domaine de la night que du football ça me rappelle une battle remporter en Grange exté sur les magnolias de Claude François 😂

Rodolphe Le Barbier : Quel serait pour toi le footballeur modèle ? professionnellement et vie personnelle ?

AG: Le joueur qui reste mon modèle et avec un parcours assez similaire c’est bien sûr mon djib cissé talent gâché par deux blessures toujours revenu mais plus pour rigoler pour enfin finir dans le monde de la nuit c’est vraiment une carrière de folie 😍

Romain Geffray : Quel souvenir de ton but de la tête pour la qualification en coupe cette saison avec la B ? Célébré avec les Yellow 🌗

AG : A vrai dire quand je rentre pour les 15 dernières minutes je sais que je vais changer le cours du match et ce fût avec mon meilleurs pied un sacré coup de Caboche dont j’ai le secret avec une célébration magique avec mon kop ça restera inoubliable pour moi 😍 merci Cécé Michot et Pat Robert !
Vu que la coupe est terminée (Annulé par décision de la FFF) est ce que je peux l’ajouter à mon palmarès ?

Je remercie mes potes les YELLOW BOYS dont je fais parti pour cette interview je remercie la Saint Aubin de Guerande pour tout ce qu’elle m’a apporté tout au long de ma vie que ce soit sportivement, émotionnellement, amicalement, je remercie tout mes entraîneurs et coéquipiers que j’ai côtoyé le supporter, bureau, président et ex présidents qui ont su me faire confiance et m’accompagner. La SAG est à jamais dans mes veines et dans mon coeur.
Une énorme pensée à mon Ronan, j’ai été son premier entraîneur à la SAG et son dernier ça a vraiment été particulier pour moi je l’embrasse et je pense fort à lui 
💛

TEAM YELLOW BOYS 🌗

🖤

 

 

20/ CONFINEMENT INTERVIEW

️ ROMAIN GEFFRAY

🔥Épisode 20 de Confinement Interview, nous reprenons la direction de la Bretagne chez un défenseur central U19.

Formé au club, frère d’un gaucher inégalable Matt Geffray et fils de Sly (ancien président du club), Rom Geffray a dit bonjour à Dimi avant de nous confier son quotidien et sa SAG sans concession. Il admet ses célèbres soirées endiablées du samedi soir, nous donne ses conseils. Mais derrière ce grand nighteur se cache un sentimental nostalgique de sa formation avec une forte pensée pour ses ex-coachs. Émotif, travailleur, il a hâte de retrouver les terrains :

Qui es tu ?

RG : Romain Geffray, 19 ans, 13 ans de carrière à la SAG derrière moi, depuis 1 ans je suis pas mal blessé à cause de mon dos 😅 mais tout ça c’est bientôt finit et je vais revenir en grande forme (Sauf catastrophe du samedi soir). J’ai tout d’abord débuté au poste de milieu droit pour finir défenseur central... Je ne comprends toujours pas d’ailleurs pourquoi Romain Garnier et Fabio Sinopoli m’ont fait descendre d’un cran alors qu’en poussin je plantais 75 buts par saison.
Niveau études, Je suis en Terminale au lycée La Mennais à Guérande et actuellement en PLS après l’annonce du ministère de l’éducation par rapport au contrôle continu ... Je n’ai pas le bac je suis aux rattrapages.

Tu n’as connu qu’un seul club, qu’un seul maillot, tu es un pur guérandais. Décris nous cet attachement à la SAG - Saint Aubin Guérande Football et à Ville de Guérande

RG : Licencié au club depuis mes 5ans, je suis toujours resté fidèle aux couleurs de la SAG. J’aime le club, j’y ai rencontré des potes avec qui j’ai grandi. Sportivement et personnellement j’ai beaucoup appris au club, c’est comme une seconde famille. Je suis également très attaché à la ville avec son patrimoine, ses jardins et ses granges entre remparts et marais. je n’ai jamais eu envie d’aller voir ailleurs c’est aussi pour ça que je n’ai pas suivis mes parents qui ont déménagés pour raisons professionnelles.
L’amour du maillot est plus fort que tout ! 
🖤💛

On sait que tes parents ont déménagé sur la pointe bretonne, pour ce confinement, les as tu rejoins ? Quel est ton quotidien ?

RG : En effet mes parents sont à Landivisiau et le confinement a été annoncé j’ai fait ma valise et je suis parti sans attendre les rejoindre pour travailler au Super U. Depuis 3 semaines, mon quotidien est rythmé avec en me levant un Bonjour à Dimi et en me couchant un Bonne Nuit à Dimi. Entre temps, je me lève tôt le matin pour travailler ensuite je déjeune avant une petite sieste c’est très important pour tenir la journée. L’après-midi, je retourne travailler et le soir je fais mes séances de renforcement musculaire pour retrouver la forme. Cette période me fait du bien, ça permet de se ressourcer avec sa famille et d’arrêter un peu les sorties et l’alcool à foison. 🙏🏻

En parlant de ça t’es très connu dans le monde de la nuit guérandaise. Tes soirées ont lieu à Foison, sans modération et avec ton ange gardien Ju Can’ et son célèbre acolyte Lomig. Tu fais parti de ces défenseurs dit Souleymane Diawara, c’est a dire injouable quand ils sont sortis la veille mais tu es aussi dans la trempe des Gourcuff, mannequin mais souvent blessé. Qui est le joueur Rom Geffray ?

RG : Le joueur Romain Geffray est avant tout un amoureux du foot mais a découvert par la suite l’amour des soirées et mon binôme de la colonne vertébrale Ju Can est souvent là pour me le rappeler. Depuis le départ de ma vertèbre je suis souvent blessé au dos mais là cette pause me fait du bien et je sens que je prends le dessus sur la douleur je serais bientôt de retour définitivement sur les terrains. Quand je sors le samedi soir pas le choix d’assumer le lendemain pour les coéquipiers mais ce n’est vraiment pas facile d’allié les deux ! 🤦🏻
Le joueur Romain Geffray est avant tout un chien, un guerrier qui n’abandonnera jamais ses partenaires, c’est un tableur armé de grands compas et un buteur sur corner toujours là à roder et à mettre sa tête ou son pied. Je déteste la phrase « l’important c’est de participer » rien du tout on s’en branle de ça l’important c’est de gagner 💥

Cette année avec tes blessures, tu as découvert un nouveau poste : entraîneur-joueur et entraîneur-gardien. Tu as que des coachs à la sauce guerandaise. Que retiens tu de chacun des coachs ?

RG : Tout d’abord je voudrais remercier chaque coach que j’ai eu (Arno, Romain Misse, Yacouba Seydi, Ced Boiteux, Romain Garnier, Mimil, Denis, Aymeric, Amaury, Fabio et Cécé Michot cette saison) j’en ai certainement oublié mais chacun d’entre eux m’ont beaucoup appris. J’ai commencé avec Arno ensuite j’ai eu la quadruplette guérandaise. Amo et Fabio étaient des coachs très proches de nous, un peu dans le rôle de grand frère, ils savaient nous motiver et en tirer le meilleur de chacun. Je tenais surtout à remercier Romain Garnier qui m’a coaché pendant plusieurs saisons de U10 a U18, a su me faire confiance et m’a tout appris en tant que joueur que ce soit au niveau tactique ou au niveau de l’état d’esprit mais également les valeurs d’un homme en dehors du terrain c’étais bien plus qu’un simple coach. J’ai un grand respect pour lui, on pouvait jouer le dernier de D5 t’avais l’impression de jouer la ligue des Champions il savait tirer le meilleur de chacun ! Mimil est l’un des coachs les plus impliqués que j’ai pu voir, son amour de maillot guérandais dépasse tout entendements c’est le couteau suisse. En termes d’amour de maillot, Cécé est dans le même c’est sans doute aussi pour ça que j’entretiens de bonnes relations avec lui cette saison, il me fait confiance et m’a lancé dans le groupe seniors sans à priori ! Il a su installer une bonne ambiance dans le groupe. Ced boiteux j’ai été blessé toute la période donc je ne pourrai pas juger. Denis c’est aussi un couteau suisse, très proche de nous, il a la gagne en lui et l’amour du maillot. Aymeric, m’a énormément appris en m’accordant sa confiance, c’était un vrai manageur qui a su reconstruire une équipe, une tache très difficile au vu du groupe. Je remercie également Yacou et Romain Misse pour m’avoir lancé au niveau régional en U15 alors que j’étais encore U13 💪🏻

On dit Geffray remet nous des glaçons mais pourtant t’es toujours hyper chaud sur le terrain et le soir. En tant que joueur blessé et protégé par ton statut d’entraîneur, tu as rarement été cubis d’or. Qui est le meilleur joueur avec qui t’ai joué, sur le terrain ? Et en dehors ?

RG : Ahah pas la première fois que je l’entends celle là j’en peux plus 😂 Pour ma défense, j’ai quand même été 1 fois cubi d’or cette saison fait d’ailleurs par le Sly : il y’a plusieurs très bon joueurs avec qui j’ai joué mais j’en retiendrais 2.
Elias Djanffard qui est malheureusement peut être parti trop tôt au SNAF, en U13 c’était un monstre sur le terrain, il récupérait tout, infatigable, un vrai 6 ! Et surtout Remi Maugain, le seul joueur qui pouvait changer un match à lui tout seul, technique, rapide, frappe de mule... il avait tout ! Je retiendrais surtout son coup franc en pleine lulu au tournoi D’Orvault à la dernière minute contre une équipe belge qui nous a permis d’accéder à la phase principale et de faire le meilleur classement de l’histoire du club ! (18 / 60 ) malheureusement la défaite 1-0 contre Vertou nous a empêché de jouer Marseille en quart de finale. J’ai une pensée particulière pour toute la team en U13 une vraie équipe ! Mention spéciale à un énorme gardien Julien Canillas dit Casillas C’était un vrai monstre sur sa ligne et c’est bien évidement lui le meilleur en dehors des terrains, c’est une machine. Au tournoi de Lorient, il avait arrêté les 3 penos contre Lorient en quart de finale et en demi finale avant de nous permettre de remporter le tournoi, c’est de là qu’est parti le surnom de Casillas ! 
🔥

XI de légende

1- Julien Canillas
2- Titouan Rapet
3- Alex Perdrieau
4- Raynald Talpin
5- Moi
6- Gianni Grouard
7- Paul Viaud
8- Elias Djanffard
9- Lucas Janson
10- Rémi Maugain
11- Quentin Réchard
12- Ferdinand Gavlak (Joker de Luxe)
13- Mael Monharoul (Lendemain de soirée difficile, il est préférable qu’il rentre en cours de match)
14- Eliott Elie mais le Eliott de U13-U15, une vraie machine à buts
Coach : Dimi

Questions Bonus par nos internautes Instagram

Victor Tramelli : qui a le QI le plus faible entre toi et ton frère ?

RG : L’enfoiré 😂😂 fallait s’y attendre. Je dirais quand même Mathieu mais avec mes résultats du moment je ferais mieux de me taire 😭

Amaury Aupiais : Quelle était ta réplique favorite de tes anciens Coachs ? « Impose toi Rom ! » ou « Pourquoi pas mon Rom ! »

RG : Le choix est compliqué mais je préfère quand même « Pourquoi pas mon Rom ! » quand ça sortait des bouches de Arno ou Amaury, fous rires assurées 😂😂 spéciale dédicace à Amo avec son « Une canne et un chien » 😂

Beaucoup d’internautes : la vanne de ta dernière photo insta elle s’arrête quand ? (Photo 3, on vous laisse juger)

RG : Ils ont toujours rêvé de poser avec moi en secret ... vous verrez dans quelques jours ils feront la même photo c’est toujours pareil et puis je sais pas ce qu’elle a de vraiment particulier 🤷🏽

Sylvain Geffray dit Sly : vas-tu encore grandir ?

RG : Non c’est bon je fais déjà 1,93m je n’espère pas grandir plus 😏

Jean Lainé / Cécé Michot : penses tu être un bon entraîneur de gardiens ? Penses tu pouvoir y faire carrière ?

RG : Je pense avoir fait mon temps avec le chat Adrien malheureusement c’est derrière moi tout ça. Ce fut une bonne expérience mais retrouver à mes côtés en défense l’expérience de Cece et la fusée Jeannot, ça me manque terriblement

Gianni Grouard : quelle est ta position magique pour les week-ends ?

RG : C’est là où je suis bien content de jouer 5 le dimanche, après les lendemains de soirée tu ne cours pas trop, tu te fatigue moins 😂 et en soirée ma position préféré reste derrière le comptoir avec ma célèbre Vodka Redbull. 3 ans que ce breuvage me suit partout !! Il te permet de rester en forme à tout moment de la soirée ☝🏻Cette histoire est loin d’être terminé !! Le confinement ne nous aura pas mais avant je travaille le Bac. Ensuite en guise d’échauffement du dimanche je fais quelques pas de danse sexys sur la piste, une sieste et j’arrive au top pour le match.

Thomas Cadiet : Quel est ta stratégie pour les rattrapages du bac ? Comptes- tu arrivés à l’oral en lendemain de garden afin de maximiser tes chances ?

RG : Ma stratégie est de travailler sans relâche, juste pour aller ensuite découvrir les nuits endiablées de Nantes je n’ai pas le choix !! 😂 A partir de début mai jusqu’aux oraux de début juillet c’est fini les soirées !!

Je tiens à remercier les Yellows Boys pour cette interview et pour le travail que vous faites depuis le début de l’année. Une nouvelle ère s’installe et ça fait plaisir !! Je tiens aussi à remercier le bureau et tous les bénévoles qui contribuent chaque week-end à faire vivre le club !! Ils sont géniaux, c’est à eux que l’on doit tout !!
Bien évidemment une pensée bien particulière pour notre frère Ronan, on t’aime et on ne t’oubliera jamais y compris ta frappe de 30m en pleine lucarne contre Pornichet pour le 3-2 à la 90ème !! Une petite pensée également pour sa famille et ses proches dans ce moment difficile... 
🌹💛🖤

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

21/ CONFINEMENT INTERVIEW

MATHIS LEHUÉDÉ

🔥Épisode 21, en route pour la Vendée et le bocage, Mathis Lehuédé nous accueille aux Herbiers.

 

Le jeune défenseur revenu dans sa Presqu’ile pour le confinement évoque son parcours, ses ambitions, sa saison. Avec nostalgie et fierté, il évoque la génération 98 mais aussi 2 joueurs seniors qui l’ont fait rêver sous les couleurs jaune et noire. Excellent défenseur, il n’a pas refusé ce duel avec les Yellow Boys et bien lui en a pris :

Qui es tu ?

ML : Mathis Lehuédé , 21 ans, actuellement joueur au Vendée les Herbiers Football.
Je suis arrivé au club en U11 puis reparti à la fin de notre aventure en U14 région.
Avant Guérande je jouais à Batz/mer et pour continuer de progresser j’ai voulu venir à Guérande où jouait mon cousin (Joffrey Lehuédé).
J’ai passé de superbes années en foot à 8 et également une saison en U14 région où nous jouions contre certains clubs pro. En U15 j’ai changé de club pour aller à USSA Vertou afin de continuer à évoluer en U15 région. Le fait de jouer en région avec la SAG m’a permis par la suite d’intégrer le pôle espoir. J’étais la semaine à St Sébastien et le week-end je jouais avec la SAG et ma deuxième année avec l’USSA VERTOU.
Après avoir passé 1 saison à Vertou j’ai signé à l’EA Guingamp où j’y ai joué pendant 4 ans.
Cela m’a permis de jouer à un bon niveau et avec de bons joueurs. Ça a été une expérience très enrichissante sur le plan sportive mais également sur le plan humain. Et maintenant je suis aux Herbiers (National 2).

On te voit régulièrement au stade le dimanche quand tu ne joues pas, ta famille habite Guérande. Explique-nous ton attachement à la ville et au club.

Bientôt 10 ans que j’habite dans la ville du sel, la vie guérandaise est plutôt sympathique, ça fait toujours du bien d’y être avec la famille et les amis.
J’ai toujours un attachement au club parce que même une fois partie je continuai de suivre mes amis et quand j’ai le temps je vais voir des matchs des seniors. 
🌗

Période de confinement oblige, tout est chamboulé. Quel est ton nouveau quotidien ?

ML : C’est un peu galère en ce moment comme pour tout le monde. J’essaie de garder une activité physique afin d’être prêt si le championnat reprend.
C’est frustrant d’être sur Guérande et de ne pas pouvoir voir mes amis, surtout que c’est pas souvent que je suis là.

On t’a quitté en 2012, t’étais défenseur ou latéral gauche. Après USSA Vertou et EA Guingamp et maintenant aux Herbiers, qui est le joueur Mathis Lehuédé ?

ML : J’alterne toujours entre latéral gauche et défenseur central.
Plutôt basé sur l’aspect défensif plutôt que l’aspect offensif, mais je prends aussi du plaisir à participer offensivement. Je suis un joueur qui aime bien le duel, tacler. Offensivement, je ne suis pas un buteur, j’ai marqué un but en 3 ans aux Herbiers. 
😂

Les Herbiers sont en N2, tu as disputé quelques matchs avec l’équipe fanion que ce soit en championnat ou en coupe. Comment se passe ta saison ?

ML : La saison se passait dans l’ensemble plutôt bien. On a de bonnes conditions de travail pour un club de N2. On a entraînement tous les matins et le reste de la journée on est libre. Actuellement on est à l’arrêt comme tout le monde. On espère pouvoir reprendre mais il faut privilégier la santé de tout le monde plutôt que de penser à reprendre au plus vite. 🙏🏻

Désormais quelles sont tes ambitions pour l’avenir ? A quand un retour dans les remparts ?

ML : Je veux continuer de progresser afin de me donner la possibilité de jouer le plus haut que je peux tout en restant lucide.
Un retour au club est bien évidemment envisagé mais pas pour tout de suite haha, j’ai vu trop d’amis sombrer dans la 3eme mi-temps (Mavrick/ Les frères Geffray). Mais je sais qu’il y a un moment où je ferais partis de ces personnes meilleures à la 3e mi-temps que sur le terrain. 😂😂

XI de légende

ML : Pour mon XI de légendes de la SAG je vais citer des joueurs avec qui j’ai joué et deux joueurs que j’aimais voir jouer avec l’équipe première.

1- Mavrick Jorioz : avec sa taille c’est un gardien hors norme, quand il est milieu du but on dirait une muraille
2-Antoine Camus : qualité première sa vitesse. On lui disait d’aller tout droit et ça passait. Malheureusement il ne comprenait pas le principe des lignes.
3- Mathieu Geffray : superbe saison en u14 avec lui. Mieux vaut l’avoir contre vous qu’avec vous 
😂 il est meilleur au five
4-Evan Beyssat : défenseur toujours serein, posé. Mais bon le foot n’était pas sa priorité 
🍺
5- Benoit Audrain : j’ai toujours aimé le voir jouer, il a une vraie âme de leader et impérial dans le jeu aérien. Et s’ils étaient mené il passait en 9 et pouvait marquer.
6-Adrien Drogueux : il court partout et est toujours là pour aller au charbon, un vrai guerrier
7-Victor Tramelli : je ne sais pas encore son poste mais fallait le mettre quelque part. Juste faut le faire rentrer pour tirer les coups francs.
8- Fabrice Glet : joueur avec lequel j’aurai aimé joué. Petit gabarit avec de la vista et une bonne vision de jeu. Mais bon il ne pouvait pas montrer tout son talent à cause des mottes de terre du stade 
🤦🏼
10- Gurvann Dombry : joueur tellement technique. On a passé deux superbes années au pôle et à Vertou.
11- Samuel Vivien : une vraie patte gauche. Ils nous avaient régalé contre le FC NANTES en u14
9- Matthieu Ximenes: j’étais obligé de le mettre dans cette équipe. Son meilleur pied est évidemment la tête.

Et le coach : Olivier Blay. Je le remercie pour tout ce qu’il m’a appris. On a passé d’excellentes saisons ensemble.

Les questions bonus par nos internautes instagram :

Mavrick Jorioz : pourrais tu t’acheter un niveau au Beer-Pong ?

ML : Je trouve mon niveau plutôt pas mal. J’ai plus de facilité à mettre les balles dans les gobelets que mettre le ballon dans le but.
Mais là avec le confinement j’ai peu de perdre mon niveau...

Simon Renier : T’en as pas marre de prendre des branlées à FIFA quand tu viens à la maison ?

ML : C’est vrai qu’il y a du niveau à FIFA chez vous. Enfin Simon tu as un bon niveau, Victor (Tramelli) c’est sympa de jouer contre lui en premier histoire de prendre la manette en main. C’est triste de devoir jouer contre le petit frère de son pote pour affronter un bon joueur 🤷🏼

Romain Geffray : Es-tu meilleur défenseur ou nighteur à la Grange ?

ML : Je vais éviter de parler de l’extra sportif😂Mais je vais faire une petite comparaison : La grange c’est comme un duel sois tu y vas et tu y vas à fond ou alors tu n’y vas pas.

Victor Tramelli : Le coéquipier le plus fort et le plus faible avec qui tu as joué à la SAG ?

ML : Le meilleur joueur avec qui j’ai joué à Guérande est bien évidemment Matthieu Xi. Enfin quand il jouait ça ressemblait plus à de la lutte qu’a du foot 😂 Et je ne citerais pas de joueur « nul », que des bons copains donc on les aime avec leur défaut ! 💥

Je remercie le club pour tout ce qu’il m’a apporté et je garde que de bons souvenirs de mes années jaune et noir 🌗
Ça fait plaisir de voir que des jeunes du club s’investissent pour faire vivre la SAG - Saint Aubin Guérande Football.
Je trouve très bien votre idées des Yellow Boys, ça permet d’avoir une vue un peu décalé du club 
😉
J’ai hâte de vous retrouver sur vos terres (Mulon/7bar/Garden).
Mais pour l’instant prenez soin de vous et de vos proches , on aura le temps d’en profiter quand cette période sera finie.

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

22/ CONFINEMENT INTERVIEW

ANTOINE LAMOUR ANTOINE NTOINE LAMOUR

🔥Épisode 22, comme c’est mercredi tout est permis, c’est votre rubrique mais dans un format différent. Après le père vu par le fils, cette fois c’est Antoine Lamour (arbitre de la SAG - Saint Aubin Guérande Football) qui s’est confié à nous dans un monologue dont il a le secret. Ch’ti, ambitieux et particulièrement intégré dans la Presqu’ile, il nous parle de son adaptation au club, des rencontres, de l’arbitrage mais aussi et surtout il nous parle comme un passionné de football. Un réel plaisir qu’on vous partage :

« Antoine LAMOUR, j’ai 24 ans, je suis un ch’ti né à Lens et fidèle supporter des Sang et Or.

J’ai grandi à Reims où j’ai suivi des études de STAPS (licence management du sport). Licence obtenue, je suis parti à La Baule en juillet 2018 pour le travail où j’ai rejoint ma sœur et son mari. Avec ce dernier, nous avons ouvert notre agence événementielle (Innov’events) dont nous venons de souffler notre première bougie, celle des un an.

Je me suis licencié au SAG en septembre 2019, suite à un entretien avec le président, l’été dernier. J’ai très bien accroché à la philosophie et à l’esprit conviviale du SA Guérande.
La saison dernière, blessé, j’ai été contraint de prendre une année sabbatique pour blessure.

Je suis actuellement dans ma dixième saison d’arbitrage, survolons rapidement les moments clés de ma « petite » carrière d’arbitre.

J’ai découvert l’arbitrage au sein de mon club à Muizon, à côté de Reims, où j’ai commencé le foot à l’âge de 5 ans. On m’y a proposé d’arbitrer les tournois annuels et j’y ai pris goût ; c’est ainsi que j’ai décidé de me préparer et de passer l’examen de jeune arbitre de district. Examen en poche, je continuais à jouer latéral gauche en D1 le samedi et à arbitrer le dimanche. Puis, à 16 ans, il fallait que je fasse un choix et celui-ci a été de mon consacrer pleinement à l’arbitrage. Ce choix a été facilité suite à mon affectation en sport d’étude arbitrage au Lycée Louis Thuillier à Amiens où j’avais passé les tests d’entrée avec succès. J’y ai donc fait mes trois années de lycée avec pour but de progresser et de ressortir à la fin de mon année de terminale non seulement avec le bac en poche mais aussi avec l’examen de Jeune Arbitre Fédéral (JAF) ce qui me permettrait d’officier en U17 et U19 Nationaux.
Objectifs atteints en 2014 puisque j’y repars avec le bac et l’obtention de l’examen JAF.

C’est ainsi que j’ai arbitré trois ans en U17 et U19 nationaux. J’enchainais alors les matchs tous les week-ends en naviguant dans les centres de formations de toute la France y compris en Corse. J’ai pu découvrir de prestigieux centres et de belles personnes au sein des différents clubs tels que : le domaine de Luchin (LOSC), La Gaillette (LENS), le Camp de loges (PSG), centre de formation du Gazélec (Ajaccio) et bien d’autres ...
J’ai aussi eu la chance d’arbitrer quelques matchs internationaux : France - Danemark en U17, États-Unis - Belgique en U17 au tournoi de Montaigu, Belgique – Chili U18 au tournoi de Limoges.

Ces trois années m’ont aussi ouvert les portes de matchs prestigieux, pour mon niveau, puisque j’ai officié une demi-finale de coupe Gambardella à Bourges : Auxerre - Montpellier, un quart de finale Gambardella Tours – Toulouse l’année suivante, et un derby corse en U19 opposant Ac Ajaccio au Gazelec.
Toutes ces superbes expériences mont permis de grandir, de gagner en maturité et de prendre confiance en moi. Cest une très bonne école de la vie. ��Aujourdhui, jofficie en National 3 au sein de la ligue PAYS DE LA LOIRE où je découvre un nouveau championnat et de nouvelles équipes après avoir arbitré au même niveau en Grand-Est.

J’ai hâte de vous rencontrer pour échanger et répondre à toutes vos questions arbitrage et faits de jeux ; je suis persuadé que les échanges entre les joueurs et l’arbitre font avancer le football. Je communique beaucoup sur le terrain avec les différents acteurs (joueurs et coachs) car la prévention et les explications des décisions sont primordiales pour la compréhension de la décision et donc pour le bon état d’esprit du match à mener ensemble. D’ailleurs, la porte de mon vestiaire est toujours ouverte pour échanger sur les faits de jeux rencontrés pendant le match. II est important de ne pas rester sur un malentendu.
N’oubliez pas que « nous n’avons pas le même maillot, mais nous avons la même passion ! »

En attendant, prenez soin de vous pendant ce confinement et maintenez-vous en forme pour la reprise !��Coup de sifflet amical,
Antoine Lamour
»

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

23/ CONFINEMENT INTERVIEW 

CLÉMENT MILONMILON

🔥Épisode 23 et on voltige à Chateaubriant chez un gardien qui aura brillé chez nous de 2014 à 2016 avant de vaguer vers d’autres horizons.

Aujourd’hui titulaire en N3, Clément Milon nous évoque son parcours, son poste mais aussi la SAG - Saint Aubin Guérande Football. Plongez dans la vie d’un gardien moderne et plein de talent :

Qui es tu ?

CM : Clément Milon, 25 ans, 18 ans dans le foot dont 12 ans dans les cages..
Et oui, car avant d’être gardien, j’ai été joueur de champs.
J’ai commencé le foot à l’âge de 7 ans à Nogent sur Oise (jusqu’en U15), je voulais aller déjà dans les buts, mais ma mère m’avait déconseillé d’y aller, car on « bouge moins », l’hiver on a vite froid, et puis ça faisait certainement des lavages plus simple 
😂
J’ai ensuite joué une saison à l’US Chantilly avant que ma famille et moi déménagions à Saint Nazaire ou j’y ai évolué 2 saisons avant de rejoindre l’AS Cannes Football en U19NAT (malheureusement qu’une saison suite au dépôt de bilan), où j’ai énormément appris sur les exigences que demande le monde professionnel, techniquement comme mentalement.
Je suis donc revenu sans club « à la case départ »
Stéphane Mahé que j’avais eu au Stade Nazairien m’a convaincu de rejoindre la Saint Aubin où j’y ai passé 2 magnifiques saisons, j’y reviendrai plus bas.
J’ai ensuite voulu changer un peu d’air, quand on est jeune, c’est là qu’il faut voir du pays, alors pourquoi pas mêler cela avec sa passion, j’ai eu l’opportunité d’aller dans le Périgord, plus précisément à Sarlat, pour jouer et encadrer les jeunes, où j’y ai rencontré de superbes personnes malgré une saison plus que difficile.
Toujours avec cette ambition de vouloir aller jouer au plus haut niveau que possible, le mythique Fabrice Glet (que je ne présente plus) m’a mis en relation avec les Voltigeurs et me voilà replier bagage pour retourner en Loire Atlantique.
Avec Châteaubriant, je découvre la DH et la N3 dans la même saison après être passé de numéro 2 à numéro 1 après la trêve, hélas je ne fais que 6 matchs avant qu’un terrible mauvais tacle fin mars 2018 m’amène à m’éloigner de la compétition.
Après de multiple péripéties, et la confiance des coachs, j’ai repris la compétition officielle qu’à l’a mi août 2019 où les résultats sont en adéquation avec les objectifs posés dès la préparation.

Tu as passé 2 saisons au club (2014-2016) avec une montée à ton actif. Que retiens du club et de la ville ?

CM : Je ne vais pas être très original, mais les mots clefs seraient, convivial, familial et simple, ce que j’aime, car c’est un avant tout un sport de partage ou un groupe ne fait qu’un.
Je me sens lié à ce club et aux gens que j’ai pu côtoyer durant ces 2 magnifiques saisons, avec une top bande de potes.
De la ville en elle même ? Ou ce qu’elle fait pour le club ? 
😂
En elle même, j’ai aimé participer au service de la buvette lors de la fête médiévale et qu’on me fasse découvrir le Mulon, la Petite galère ainsi que le 7Bar (je l’ai fais dans l’ordre chronologique) à la bonne franquette, j’adore !
Dommage que la ville ne s’investisse pas plus que ça, ne serait ce que pour les terrains, à Guérande, il y a énormément de gens investis et passionnés pour en faire un pilier footballistique sur la presqu’île. 
🤷🏻

Pleine période de Coronavirus, quel est ton quotidien ?

CM : Je travaille au Drive au Hyper U de Châteaubriant, je ne vous raconte pas le nombre de commandes 😅, sinon quand je rentre, je m’organise des circuits training, ou que je reprends via des amis, comme Dam’ Jaffré

Tu nous as quitté pour rejoindre le Périgord à Sarlat avant de revenir et aujourd’hui d’occuper la cage des Voltigeurs de Châteaubriant (N3). Qui est le gardien ?

CM : Hmmm, un énorme passionné, des fois je me demande ce que je ferai si j’avais pas le foot dans ma vie, c’est dingue a dire, mais c’est la vérité..
Je peux regarder n’importe quel niveau, que ça soit à Jean Ménager, où là Dominos L2 sur Bein, je n’ai raté aucun résumé sur YouTube de la National 1 et National 2 d’ailleurs 
😅
Ensuite je dirai, travailleur, persévérant et compétiteur parce que je déteste perdre ou prendre un but, même à l’entraînement, sauf, quand c’est Damien Jaffré, au contraire, quand c’est lui je suis heureux, il en met tellement peu.. 🤦🏻

Pour le moment, on peut dire que la saison castelbriantaise est globalement réussie avec un 64ème de finale, une 2ème place en N3 (A 1 point de La Roche avec un match en moins) et seulement 8 buts encaissés en 17 journées de championnat. Que penses tu de cette saison ? Quelles sont tes ambitions ?

CM : Pour moi, elle est absolument dingue, avec la galère que j’ai eu avec ma blessure au genou, je n’aurai jamais imaginé un tel retour.
Sur le parcours de CDF, rageant, car on sort contre le Stade Briochin qui est 1er de N2 en ayant fait plus que jeu égal, d’autant plus au TAB, très frustrant pour un gardien, mais c’est la dure loi de la coupe.
Côté championnat, j’attends avec impatience la décision de la FFF, j’espère que nous aurons notre montée, car on le mérite, on a une grosse grosse équipe, avec une cohésion de groupe très bonne, ce qui nous a valu ce parcours de coupe ainsi que plusieurs points grappillés durant la saison !
Mes ambitions ne changent pas, pouvoir jouer au plus haut niveau que possible, j’essaie de grappiller d’année en année, ma première année senior c’était à la Saint Aubin en DHR (R3), il y a eu du chemin de fait depuis la, alors pourquoi pas la N2 la saison prochaine ? « La suite au prochain numéro »
🙏🏻

En ayant bourlingué d’Est en Ouest (pour rappel tu es formé à l’AS Cannes), tu as connu beaucoup de joueurs mais à Guérande tu as connu le Mulon. Qui était le meilleur joueur sur le terrain ? et en dehors ?

CM : Sur, Jérémy Ollivaud inévitablement, un passionné. A ma connaissance il n’a pas fait de grands clubs de renoms, mais quelle justesse technique, cela vient du travail mais avant tout de son amour du ballon rond.
En dehors, ouh la, on pourrait faire un XI de légende là dessus, mais pour en citer qu’un, Julian Héligon, bordel, jamais vu un mec aussi fort et plein 
😂, une soirée mémorable au Mulon d’ailleurs, où j’avais fait une partie de fléchettes avec David LeBerd et lui, plus jamais, un shooter à chaque fois qu’un mec faisait moins de 30.💥

XI de légende SAG 🌗

1 Pat’ Garandel
2 Ju’ Chéron
3 Julian Héligon
4 Alex Volard
5 Cedric Michot
6 Dam’ Jaffré
7 François Métayer
8 Jérémy Ollivaud
9 Jo’ Lebrun
10 Fabrice Glet
11 Jo’ Lebris

Coach : Stéphane Mahé
Dirigeants : Jacky et Yvon
Supporters : Jean Pierre et Auguste

Les questions bonus par nos internautes

Qui sont tes modèles à ton poste ?

CM : Alors, quand j’étais plus jeune, c’était Grégory Coupet, j’adorais me prendre pour lui quand j’allais au but à l’école ou chez moi dans mon gardien.
Plus tard, l’homme de la révolution gardien de but, Manuel Neuer, les gens ont vraiment trop oublié ce qu’il avait accompli, il est vraiment au-dessus de tout le monde en sa meilleure forme, n’en déplaise au fan du Barca et de Ter Stegen, même si ce dernier est le meilleur du moment.

Quelles sont les qualités d’un gardien moderne selon toi ?

CM : Participer au jeu, sur le plan défensif, savoir anticiper des ballons longs comme Neuer le fait si bien, cela empêche tellement de buts, mais aussi beaucoup de communication, maintenant les combinaisons d’attaques sont de plus en plus rapide, si tu parles pas, tu es mort, il suffit d’une parole des fois pour t’éviter un but, c’est un peu une sorte d’arrêt.
Après je dirai le jeu aux pieds indéniablement, car on est les premiers relanceurs, fini les grands dégagements sur le 9 et débrouille toi des années 90.
A un certain niveau tout le monde est capable de faire une main opposé pleine lucarne qui arrive peut être qu’une fois tous les 4-5 matchs et encore, alors qu’une sortie suivi d’une relance ça t’arrive peut être 3-4 fois sur un même match.

Est ce Lyon sera qualifié en LDC la saison prochaine ?

CM : Évidemment, JM Aulas étant le meilleur président de France trouvera bien une combine pour l’être !

Comment va Irène ?

CM : 😂 elle va bien merci, c’est une réplique du film « La chute du faucon noir » si jamais vous voulez savoir d’où ça vient !

Que retiens tu de ton expérience à Sarlat ?

CM : Concernant la saison à Sarlat, sportivement ce fut très compliqué car nous sommes descendu... Humainement, j’ai rencontré de fabuleuses personnes, simple, avec une joie de vivre que tout le monde connait concernant le Sud Ouest, ils m’ont tout de suite accueilli à bras ouvert, alors que j’étais le seul à venir vraiment de l’extérieur et pourtant je m’y suis senti comme chez moi, j’y ai trouvé une seconde famille et j’aime y revenir régulièrement durant l’année

Merci de m’avoir lu, prenez soin de vous, ainsi qu’a vos proches en espérant vous revoir très vite aux bords des terrains ! 🤗

 

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

24/ CONFINEMENT INTERVIEW 

SOPHIE KERUZORETKERUZORET

🔥Épisode 24 de Confinement Interview.

Après avoir eu des nouvelles de nos arbitres, éducateurs, joueurs on se tourne aujourd’hui vers nos féminines. En effet depuis 5 saisons, la SAG - Saint Aubin Guérande Football fait parti du Groupement Féminin Presqu'île 44 avec A.S.C Escoublac FootballES Pornichet FootballLa St André Football et désormais ES Maritime. Sophie, à l’origine de cette fabuleuse idée, nous raconte son groupement. Entre évolutions des mentalités, ambitions et plaisir, elle évoque le GFP 44. Plongez dans la vie d’une gardienne de but passionnée de football :

Qui es tu ?

SK : Sophie Keruzoret j'ai 35 ans native de la baule. Je suis fonctionnaire territoriale à la mairie de la baule au service urbanisme. Je joue au foot depuis l'âge de 5 ans et demi au poste de gardien de but. J'ai commencé au Pouliguen jusqu'à la fin de la mixité à 14 ans puis je suis partie, par "obligation", à l'avenir sportif nazairien là où existait la seule équipe féminine senior à l'époque. J'avais 14 ans et la plus ancienne 40 ans et on a joué à l'équivalent de la R1 aujourd'hui avec une phase montée en D2. C'est avec ce club que j'ai découvert le bénévolat. Entre mes 13 et 16 ans, j'ai connu les sélections district, régional et la chance de faire un stage en équipe de France à Clairefontaine.
Puis au bout de 7 ans le club de l’ASN s'est dissout et nous avons été accueilli par le club voisin de St Marc. J'ai commencé mes premiers pas de dirigeante en m'occupant des spécifique gardien. Puis au bout de 7 ans le club avait d'autre volonté que le foot féminin et l’ASC Escoublac souhaitait se lancer dans le projet. C'était il y a 10 ans et aujourd'hui je suis toujours joueuse mais aussi éducatrice et référente du groupement. 
💥

Tu es la fondatrice du Groupement Féminin Presqu’ile 44. Peux-tu nous raconter le groupement et ton attachement à la Presqu'île ?

SK : Le groupement est l'entente entre 5 clubs désireux de s'unir pour développer le football féminin sur la Presqu'île. On fonctionne en quasi-autonomie mais avec la volonté de s'intégrer aux différentes structures. Ce n'est pas facile car il y a beaucoup de monde et chaque club a son identité, son fonctionnement mais je pense que le groupement a rapproché les clubs parce qu'ils ont quelque chose en commun. La cohésion, l'entente et la confiance des clubs sont primordiales pour son fonctionnement. C'est un investissement de beaucoup de personnes qui parfois sont aussi actifs dans leur club. 🔥
La Presqu'île c’est mon berceau là où j'ai grandi où résident ma famille, mes amis, ma vie et elle est belle en plus.

Période de Coronavirus, quel est ton quotidien ?

SK : Levée en semaine avec le réveil à 6h30 pour garder le rythme et week-end vers 8h30/9h
En semaine après le ptit dej je bosse en télétravail toute la matinée, on prépare à manger (chose peut habituer à faire, mangeant habituellement à la cantine) et l'après midi je m'occupe de mon petit chez moi que j'ai tendance à délaisser étant très peu à la maison en temps normal. Et le week-end je m’attelle à la préparation de la prochaine saison.

Le groupement fête sa 5eme année et compte 5 clubs désormais. Tu es l’ambassadrice du football féminin sur la presqu’île. Avec la coupe du monde en France, penses-tu que le football féminin est mieux considéré maintenant qu’auparavant ?

SK : Tout d'abord, je ne suis pas l'unique ambassadrice du foot féminin sur la Presqu'île mais ce sont toutes les licenciées et les bénévoles qui œuvrent pour ce foot féminin qui le sont.
La considération du foot féminin se développe depuis une dizaine d'années maintenant. Surtout depuis le parcours en coupe du monde des bleues en Allemagne puis surtout et grâce à l’Olympique Lyonnais et ses victoires en ligue des champions qui ont permis de débuter la professionnalisation du foot féminin et le médiatiser. La coupe du monde en France n'a fait que lui donner un petit coup de pouce supplémentaire.
En 30 ans j'ai vu l'évolution. Pour la petite anecdote ma maman voulait m'inscrire à l’ASCE car à côté de la maison et j'avais mes copains d'école qui y jouaient mais le président de l'époque ne voulait pas de filles. C'est grâce à une connaissance que le club du Pouliguen m'a accepté. Et 20 ans après l’ASCE créait sa structure féminine. Comme quoi cela a évolué. Le comportement des gens a changé aussi. On commence à moins entendre "ah se sont des filles qui jouent au foot." parce que la société évolue et s'ouvre. En Loire Atlantique, le football féminin y est très développé parce que nos techniciens ont tous mis en œuvre pour le développer parce qu'ils y croyaient. Mais dans d'autres régions, les jeunes filles U10/U11 n'ont toujours pas de plateau exclusivement féminin. Et je tiens sincèrement à les remercier car beaucoup les ont critiqués, ont dit que ça ne marcherait pas et aujourd'hui on a des plateaux U6 à U9, U10U11, U12U13, U14U15, U16U17U18 et senior uniquement féminin.
Il ne faudra surtout pas oublier d'où vient le foot féminin. 
💪🏻

En 5 saisons, le club a déjà énormément progressé. Quels sont les projets du club ? Comment vois-tu le groupement dans 10 ans ?

SK : Les projets sont de continuer à se structurer. Dès l'année prochaine nous aurons des U18 qui pourront intégrer l'équipe senior. Ce sont des jeunes filles qui sont au GFP44 depuis le début et qui vont venir alimenter notre effectif senior. Et la génération qui suit est pur produit GFP et j'ai hâte de les voir venir en senior parce cela récompensera le travail de tous les dirigeants.
Dans 10 ans j'espère que le groupement existera toujours que notre équipe senior évoluera au niveau région, que nos jeunes tourneront bien. 
🙏🏻

Quand on parle du Groupement, c’est le mot famille qui ressort le plus souvent, mais aussi le mot fête. Donc qui est la meilleure joueuse d’après match ?

SK : Sans hésitation chouchou 😅 elle ne m'en voudra pas. Et en plus elle incarne les valeurs du GFP.

Ton XI de légende

Il est composé des fondateurs et fondatrices du GFP du début sans qui cette aventure n'existerait pas et que je les remercie très sincèrement pour tout l'investissement donné ou qui a été donné.
1- ma sœur Stéphanie (secrétaire)
2- Carole Mace (trésorière)
3- François David (ASC Escoublac)
4- Sylvain Geffray (SAG)
5- Christophe Bourse (La St André football)
6- Anthony Bellorge (ES Pornichet)
7- Guena Braire (référente SAG)
8- Yvon Despres (référent SAG)
9- Sonia Châtelain (référente La St André)
10- Véronique Couraud (référente La St André)
11- Olivier Volland (référent ES Pornichet)
12- Marie Langevin (pôle communication)
13- Aurelie Papin (pôle communication)

Ce sont vraiment les personnes du début de l'aventure à qui je tiens à rendre hommage aujourd'hui et remercier très sincèrement, ce sont eux qui ont créé le GFP. D'autres sont venus agrandir cette famille et je les remercie également.

Merci aux Yellow Boys pour ce que vous faites malgré ce contexte difficile. 🙏🏻

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

25/ CONFINEMENT INTERVIEW

 JB LEROY

🔥Place au numéro 25 de notre interview quotidienne, on file chez JB. Revenu au club pour reprendre les rênes de l’équipe D (création made in Légendes SAG), le jeune entraineur revient sur sa carrière. JB continue de casser les reins en D5 en témoigne sa passe D contre Méan. Nostalgique, gagneur, paternel, fier d’être guérandais, il nous emmène avec lui dans son incroyable épopée :

Qui es tu ?

JBL : Père de 2 enfants adorables, Baptiste et Inès, et marié depuis 3 ans au mois de Juin je suis plus heureux que jamais … Entraineur-joueur de la D5 de la SAG et commercial

Fils de Madame Brigitte Leroy (présidente de la SAG) tu as resigné cette saison à la SAG - Saint Aubin Guérande Football, tu as un rapport particulier avec le club et la ville. Explique-nous ton attachement ?

JBL : Ce club est celui ou j’ai appris le football grâce à des éducateurs hors paire comme Daniel Médard, Arnaud Dozeul, Thierry Lethiec, Arnaud Denis et j’en passe.
Grâce à ses personnes j’ai compris que le football prendrait une grande place dans ma vie.
Pour la ville, c’est ma ville enfin notre ville celle que toutes personnes qui y passent ne peut pas en partir indifférentes tant elle emmène tout le monde dans le même …………. Et ce grâce notamment à la SAG.
🌗

Coronavirus oblige, on a un quotidien chamboulé. Raconte-nous le tien

JBL : Mon plus grand changement est d’être tous les jours chez moi, effectivement avec un travail qui me fait découcher toutes les semaines j’ai eu du mal à m’acclimater aux changements.
A contrario cela me permet de passer de belles journées avec ma famille et d’en profiter pour voir mes enfants grandir.

On t’a quitté en 2017 pour une retraite et te voilà en 2019 sortant de cette retraite, tu as fait toute ta formation à la SAG, mais qui est le joueur JB Leroy ?

JBL : Je vous avoue que je ne pensais pas un jour revenir sur un terrain de football mais aujourd’hui s’il fallait le refaire je signerais tout de suite.
Le joueur, c’est un gamin qui lorsqu’il rentre sur un terrain ne penses qu’à une chose GAGNER que soit en D5 comme en R2.
J’aime cet état d’esprit de convivialité et les rencontres et grâce au football j’en ai fait énormément.
Jouer au football c’est avant tout se battre comme un chien sur le terrain, vouloir et aimer gagner et avoir un groupe de potes autour qui te permette de se dépasser.
💥

Désormais entraîneur-joueur avec tes acolytes, vous trustez la première place et avez trouvé le vrai poste de Pascal Roiné et Florian Harnay pour une concurrence sur le côté droit de la défense. Pouvons nous parler de saison réussie ?

JBL : Une saison réussie sur un plan relationnel avant tout, rejouer avec des personnes comme Steve Menelec, Anthony Benigué (en 6 en plus), Florian Harnay, Ludo Cadro, Erwan Orain et j’en passe c’est pour moi plus qu’un plaisir ! J’aime cet état d’esprit familial que l’on réinculque au club, car une équipe c’est avant tout un groupe de potes qui se lève dans le même objectif : Le plaisir d’être ensemble.
En plus, la mayonnaise prend bien, et grâce aux vétérans et à certains joueurs de loisirs les résultats sont là et cela facilite le reste…
💪🏻

Au cours de ta carrière tu as connu différents coachs, mais aussi beaucoup de saisons avec des joies et des peines. Ton meilleur souvenir ? Le pire ? Et le coach qui t’as marqué ?

JBL : Le coach qui m’a le plus marqué c’est Olivier Allard, j’ai appris énormément grâce à lui… le talonne de très près Gildas Paul grâce à son côté fédérateur.
J’ai connu le pire et le meilleur en 2 ans… Je suis monté en PH avec Saint-Brévin juste après mon départ de Guérande et j’ai eu la chance d’être capitaine à l’âge de 19 ans d’une équipe remplie de personnes d’expérience.
L’année d’après de retour à la maison et auprès de Maman, nous jouons le match de la mort à la Motte-Achard, alias Chatte à Mort, et là on se fait voler sur une main inexistante et un pénalty que notre super gardien Anthony Bénigué n’a pu sauver. 😤

Tu as joué avec une multitude de joueurs, des très bons, des moins bons. Qui est ton meilleur joueur pour une Mulonade ?

JBL : Pour la mulonade le meilleur sera et restera toujours Julian Héligon… suivi de très près par Fabian Deroualle (génération 86) ils étaient aussi injouables sur le terrain que comme en dehors du terrain…
Mais Julian c’est le seul mec qui joue en CFA2 et que tu vois la veille au Noir et Blanc. 🤷🏻

XI de légende
1. Anthony Bénigué
2. Kévin Colin
3. Alexandre Volard
4. Benoît Audrain
5. Vincent Beaupérin
6. Patrick Robert
7. Johann Colin
8. Bertand Guéno
9. Jérôme Robillard
10. Frédéric Buléon
11. Julian Héligon
12. Cyril Bernier
13. Christophe Albert
14. Fabian Deroualle
15. Sébastien Guillemin
Coach : Olivier Allard
Arbitre : Vincent Leroy
Police du terrain : Dédé

JBL : A titre personnel, je dois remercier la SAG de nous avoir permis de jouer le lever de rideau la Coupe du monde 1998 à la Beaujoire Brésil-Danemark…. Un moment inoubliable sur le plan footballistique (qualif sur 2 saisons poussin/benjamin) et sur le plan émotionnel, la nana de Ronaldo était 6 rangs au-dessus de nous…

Pour conclure je pense qu’un club doit avant tout être une grande famille, plus les jeunes pourront s’identifier au club et plus les personnes se sentiront concernées pour le faire avancer. Les gens du CRU il n’y a que cela de vrai et ce sont ces personnes-là qui porteront haut et fort les couleurs de la SAG. Il y a des exceptions, je pense surtout à RONAN qui nous manque et qui nous manquera tous les jours…. Merci aux jeunes comme vous les Yellow Boys qui font avancer le club et surtout il ne faut pas oublier que NOUS SOMMES UNE RACE… FIDELE AUX TRADITIONS !!!!! (Dédicace au président) 👊🏻

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

26/ CONFINEMENT INTERVIEW

FABIO SINOPOLISINOPOLI

🔥Épisode 26 et comme chaque dimanche on rend hommage à un Yellow Boy. Le crocodile de la SAG, et pas parce qu’il était en Floride proche des Everglades, est revenu sur son rêve américain. Entre 2 liaisons aériennes, il nous a raconté sa SAG - Saint Aubin Guérande Football, son confinement et son aventure américaine. HE IS BACK IN THE PARADISE :

Qui es tu ?

FS : Je suis Fabio Sinopoli, j’ai 26 ans et je suis arrivé sur la presqu’île à l’âge de 5 ans. J’ai commencé à la SAG à 6 ans en débutant première année et s’en sont suivis 18 licences. Jamais je n’ai quitté ce club hormis cette année où je me suis exilé en Floride pour travailler à Disney World 1 an. Plus jeunes je jouais à des postes offensifs mais au fur et à mesure des années je suis descendu de plus en plus bas pour finir défenseur central, poste que j’ai occupé jusqu’à mon départ. 💪🏻

Tu auras connu un seul club : SAG, mis à part ce prêt du côté d’Orlando, tu es aussi un pur et dur guerandais. Explique-nous cet attachement

FS : J’ai commencé dans ce club car il se situe à 3 min de chez moi en vélo et c’est grâce à lui que je me suis fait tout mes meilleurs amis actuels. Il est un peu comme ma deuxième famille et je pense qu’il à été quasiment aussi important dans mon éducation que ma famille car il m’a transmis des valeurs importantes qui font de moi ce que je suis aujourd’hui. Ce fut un déchirement de le quitter 1 an pour partir vivre au USA mais les retrouvailles n’en seront que meilleurs 🙏🏻

Période de Coronavirus. Explique-nous tout

FS : ici le confinement est plus agréable car on vit dans des résidences sécurisées donc on peut se balader hors des appartements tant qu’on reste dans le périmètre (toujours en étant responsable bien sûr). C’est bizarre car les USA sont le pays le plus touché avec 500 000 cas aujourd’hui mais paradoxalement on se sent quand même en sécurité. Pour ce qui est de ma routine je ne suis pas un exemple malheureusement... je me réveille en moyenne à 16h je mange une pizza ou un burger, je joue à la play environ 5h je regarde des films avec ma chérie et mes amis (toujours en petit nombre) et je me couche vers 6h du matin, et ça depuis 3 semaines. 🤦🏻

A ton départ, la tribune a menacé de s’effondrer. Tu es un pilier du club, capitaine, éducateur, joueur, bénévole exemplaire. Qui est le joueur Fabio Cannavaro Sinopoli ?

FS : C’est pas facile de se juger sois même. Je pense être quelqu’un qui s’entend bien avec les gens. Je pense également que le foot (malgré mon esprit très compétiteur) reste un jeu et que le plus important est de se faire plaisir lorsque l’on pratique ce sport. C’est ce que j’essaye de faire lorsque je joue et lorsque je fais jouer des jeunes sous mes ordres
Je pense qu’en tant que joueur mon atout principal est le jeu de tête grâce à ma grande taille et malgré ma morphologie je pense être assez physique. Ces deux atouts me permettent de compenser ma technique assez rudimentaire 
👊🏻

Fan inconditionnel de Burger, tu as vécu ton rêve américain. C’était comment cet American Dream ?

FS : Cet american dream était incroyable. Malgré des semaines très chargés en travail j’ai eu le temps de bien profiter. Il y avait des soirées 5 fois par semaine (et à la SAG on aime ça.) J’aime la malbouffe et par chance je ne prends jamais 1 kilo. Ici tout est différent tout est beaucoup plus grand plus extravagant ! Les voitures, les routes, les immeubles... tout est énorme ! Le petit plus était que je travaillais pour Disney World, du coup j’avais le droit de rentrer gratuitement sur tous les parcs, et la bas il n’y a pas 2 parcs comme à Paris il y en a 6 donc c’est énorme ! Franchement ces 8 mois passés là bas furent incroyables ! 💥

Fidèle parmi les fidèles, on peut dire sans abuser que tu fais parti de cette race de guérandais dans la tradition des Légendes. Comment vois-tu le club dans 10 ans ?

FS : Je pense que dans 10 ans le club aura encore grandi. Vu tout ce qu’il investit aujourd’hui au niveau des jeunes, eux qui sont l’avenir, il n’y a pas de raison qu’un bel horizon se dessine pour la SAG 🔥

XI de légende made in SAG

On part sur un petit 4-2-3-1 des familles avec de la Team SAG et des anciens de la team SAG
1- Pierre Rebière (sa barbe blanche déconcentre les attaquants)
2- Louis Mérienne (jamais rassasié de tacles et de courses le long de l’aile)
3- Antoine Lainé (capable de se sortir de n’importe quelle situation avec ses doubles contacts)
4- Moi (avec mes grand compas)
5- Gwen Mahé (plus besoin de le présenter, une légende du club)
6- Romain Gnr (ça a toujours été un poste taillé pour lui)
7- Jean Lainé (je l’ai toujours préféré dans un rôle offensif, il se libère et laisse exprimer son talent)
8- Amaury Aupiais (associé à RG ils feraient rougir Xavi et Inesta)
9- Aymeric Guégo (même si comme Ousmane Dembélé il ne sait toujours pas si il est gaucher ou droitier)
10- Florian Harnay (il a quand même joué au niveau ligue)
11- Victor Bouchard (petites pattes mais grande vitesse, innarretable avec ses crochets piqués)

Coach- Coach Abdu assisté de Denis et Emilien ce serait un trio magique !

Les questions bonus par nos internautes

Jean Lainé : Pourquoi « balances tu » toujours quand tu reçois le ballon ?

FS : ho bah alors là je sais pas, un déclic, 2 fils qui se touchent, une petite voix dans ma tête qui me dit de tirer dans le ballon de toute mes forces🤣

Valentin Piaut : Est-il vrai que grâce a ta 3ème jambe, tu es le seul défenseur à ne jamais avoir pris de petit pont ?

FS : c’est vrai que ça aide, mais ça me permet surtout de mettre des petites béquilles aux attaquants sans que l’arbitre voit 🐊

Aymeric Guego : Vas-tu ramener ta petite dans les remparts ?

FS : oui il faut bien que je lui montre les remparts, la plage, les boites de nuit mais surtout que je lui présente les copains de la SAG 🤷🏻

Merci à vous la Team Yellow Boys. Vous me manquez tous, j’ai hâte de vous retrouver au stade !!!!🖤
Grosse pensée pour Ronan, je t’aime tu nous manques !💛

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

27/ CONFINEMENT INTERVIEW

JP CAILLARD CAILLARD

🔥27ème épisode. Pour ce jour férié on a choisi de vous régaler avec un attaquant phare et qui accumule les blagues et les buts. Oui JP est un agitateur, un provocateur, non JP n’est pas Jean-Pascal mais Jean-Philippe. Le turballais nous emmène dans sa vie de confiné. Sentimental, chambreur, c’est une interview à son image :

Qui es tu ?

JP : Jean-Philippe connu sous le nom de JP, 26 ans, je travaille pour la région Pays de la Loire à la cité scolaire de Pontchateau, j’habite la Turballe, né à Rennes où je supporte fièrement ce club. Je suis attaquant de la SAG - Saint Aubin Guérande Football depuis 7 ans.

7ème saison en jaune et noire, sans doute un des plus expérimentés du groupe R2. Comment décrirais-tu le club ?

JP : Ce club est vraiment familial, pour moi c’est toujours un plaisir de me rendre aux entraînement et encore plus au matchs, retrouver les copains et les bénévoles, rigoler et passer des bons moments avec tout le monde c’est très important !💥

Ton quotidien est chamboulé avec ce virus, raconte-nous tes journées

JP : Tout d’abord je tenais à remercier chaque corps de métiers qui font tout pour nous sortir de cette épidémie. Ma copine travaille quelque jour dans la semaine pour garder les enfants de soignants. Pour ma part, les journées sont bien occupées je fais du bricolage jardinage sport et j’essaye de prendre régulièrement des nouvelles de ma famille, d’ailleurs Damien Jaffré me demande souvent des conseils de bricolage et c’est un régal de pouvoir l’aider. Sans oublier les apéros visio avec les amis et la famille 🙈

L’année dernière, les filets avaient Parkinson avec toi, cette année tu n’as pas eu cette réussite mais nous on ne s’inquiète pas, on sait que c’était pour tout casser en 2020-2021. Qui est le joueur JP Caillard ?

JP : Je ne me considère pas comme un serial buteur, pour moi une passe décisive m’apporte autant de bonheur qu’un but, après je suis un joueur qui marche beaucoup à la confiance si je n’ai pas la confiance du coach et des coéquipiers je ne fais rien. Cette année j’ai été souvent blessé et je n’étais clairement pas au top physiquement, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai moins marqué. Sinon je suis un mec de vestiaire j’adore chambrer, rigoler avec tous le monde, avoir une attitude positive avant et après un match. Je suis aussi un maniaque, pour moi les habitudes d’avant match sont très importantes pour me préparer mentalement !👊🏻

Parlons bien, parlons sérieux. Louis est désormais incontournable en R2, il a en plus montré des qualités de buteur et une omniprésence au duel. Mérite-il le brassard ? Est ce que c’est plus facile pour draguer d’être un grand défenseur de R2 ?

JP : Mdrrrr Louis Mérienne malheureusement a été blessé souvent comme moi cette année, sur un terrain on ne peut pas lui reprocher quoi que ce soit en revanche en dehors il a un gros point faible avec la gente féminine. D’ailleurs je lui avais proposé mes services mais il y a tellement de travail que ça me prendrait un temps fou !🤦🏻

Depuis 2013, tu en as vu des choses à Guérande, tu as connu plusieurs coach, joueurs, présidents. Utopiquement, comment vois-tu le club dans 7 ans ?

JP : j’espère que les catégories jeune iront au niveau ligue pour qu’ils arrivent plus fort en seniors !
Après pour les seniors j’espère que la première restera ou sera une marche plus haute et que la réserve sera une ou deux marche plus hautes !
💪🏻

XI de légende

Je fais 2 onze de légendes, un premier made in SAG actuel et le second avec des légendes avec qui j’ai joué ou que j’ai côtoyé !

Onze SAG

1- Vivien
2- mon Jeannot
3- Loulou
4- Cedric Michot
5- Cyril Le Pevedic
6- Damien Jaffré (je lui laisse le brassard juste pour l’article)
7- Samuel Vivien
8- Antoine lainé ( il va kiffer)
9- Moi
10- Thomas Jaffré
11- Alex Cabral
Coach : Luc Boissinot
Entraîneur des gardiens : Alban Haumont 
🤣
Remplaçant: Gianni Grouard et Lucas Janson

11 de légende
1- Toto Bénigue
2: David Josso
3- François métayer
4- Romain Garnier (Pour moi il est parti ) 
🤣
5- Benoit Audrain
6- Amaury Aupiais
7- Teddy Gallet (Il peut jouer partout)
8- Nico Ollivaud
9- Maxime Lelandais
10- Jeremy Ollivaud
11- Jerome Robillard
Coach : Mathieu Huitric & Christophe Bernardo

Les questions bonus

Samuel Vivien : Donne-nous ton secret pour ta vitesse d’exécution de tes passements de jambes ?

JP : Je ne peux pas dévoiler tout mes secrets mais j’essaierai de prendre du temps pour t’expliquer quand bien sûr tu auras décidé de revenir aux entraînements au lieu d’aller en vacances au ski🤷🏻

Damien Jaffré : Dans quel état allons-nous te retrouver à la fin du confinement ?

JP : J’essaye de m’entretenir avec des footings, renforcement musculaire, et aussi avec Mélanie 🙅🏻

Valentin Broudic / Stéphane Lessard : Raconte-nous ta blague du requin ! Celle que tous les guérandais connaissent

JP : Je ne peux malheureusement pas la raconter comme ça ! Et puis seuls les joueurs du club la connaissent ! Faut dire que j’ai un don pour raconter les blagues !🦈

Maxime Lelandais : Est ce que le meilleur trio offensif de la SAG était le MEC (Maxime, Enzo, Caillard) ?

JP : C’est vrai que c’était pour moi la meilleure complicité que j’ai pu avoir offensivement, Max avait marqué 11 buts, Enzo 7 et moi 9 si mes souvenirs sont bons !🤩

Damien Jaffré : Qu’est ce qu’il s’est passé dans ta vie pour devenir supporter du stade rennais ?

JP : Je suis supporter de ce club car je suis né à Rennes et ayant joué aussi pour ce club, et je m’en souviens encore du 3-2 contre Nantes ! Quelle équipe !

Je tenais à remercier le club, les bénévoles et aussi les Yellow boys pour leurs investissements tout au long de l’année et aussi mes coéquipiers avec qui je passe de très bons moments et aussi une grosse pensée pour Ronan. J’espère vite retrouver le chemin de jean ménager et de retrouver la compétition ! Surtout prenez soin de vous et de vos famille !🖤

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

29/ CONFINEMENT INTERVIEW

ALEX, CLEM & JULES VOLARD, CLEM & JULES VOLARD

🔥29ème épisode et malheureusement avant-dernier épisode de notre saga du Coronavirus. C’est Mercredi et comme vous le savez déjà ce n’est pas un jour comme un autre. Alors nous sommes partis à la rencontre de 3 joueurs made in SAG, 3 défenseurs, 3 grands joueurs de tête : les 3 Frères Volard. Alex, Clem et Jules nous ont ouvert leur porte. Alors non les 3 frères n’ont pas eu les 3 télés mais ont 3 coeurs guérandais. Entre nostalgie, quotidiens chamboulés, rencontre avec la famille Volard :

 

🌗Qui êtes vous ?

- Alexandre : Alexandre Volard, 29ans, né à Nantes, scorpion géomètre sur la presqu’île. Heureux en ménage 😉 Papa d’une petite fille de 2 mois et futur habitant de Guérande après m’être exilé sur Saint-Brevin durant 2 ans
- Clément : Clément Volard, 26 ans, né à Nantes, professeur des écoles sur la région parisienne depuis 2 ans et à la SAG depuis débutants.
- Jules : Jules Volard né à saint Nazaire , 14 ans, en classe de 4ème et à la SAG depuis débutants.

🌗Vous êtes des purs et durs guérandais, Clément et Jules vous n’avez connu que la SAG et Alex tu as durant de longues année été capitaine de l’équipe fanion. Racontez nous votre SAG - Saint Aubin Guérande Football

- Alexandre : La Saint-Aubin, que dire...?J’ai grandi avec ce club qui est dans mon cœur pour le foot mais aussi la ville. Je suis arrivé de Sucé sur Erdre, connu pour son centre de formation derrière la Jonelière, en benjamin U7U8 avec de nombreux coachs, tous compétents à leurs manières, pour arriver en seniors vers 17 ans sous l’ère Trigodet, 2-3 matchs. J’ai réussi à me faire une place, une première fierté personnelle. J’ai appris, écouté, essayé de réaliser sans forcément y réussir, aux contacts des anciens qui se reconnaîtront... Jusqu’au capitanat durant 4 saisons, ma deuxième fierté, en tant qu’enfant du club. C’est un club familial où les vendredis et dimanches sont parfois long pour certains. N’en déplaise aux femmes des joueurs 😁 Longue vie aux Yellow Boys🙈
- Clément : Ma SAG c’est le lieu où j’effectue mon loisir depuis tout petit. Un lieu où je prends énormément de plaisir sur et en dehors du terrain. Retrouver les copains, tout donner pour obtenir la victoire, ne jamais renoncer, ça c’est l’esprit de la SAG. Depuis 2 ans, je joue beaucoup moins et je dois l’avouer, cette ambiance familiale me manque ainsi que cet esprit collectif où nous jouons pour les autres. La SAG est vraiment un lieu où je m y sens bien et pour lequel j’ai envie de continuer à porter les couleurs. Même en étant parisien, je resterai ici pour venir dépanner les copains quand je reviens. 💥
- Jules : C'est génial !!! Je suis toujours heureux de porter les couleurs de la SAG et de venir aux entraînements retrouvez les coachs et mes coéquipiers pour continuer à progresser.

🌗Période de Coronavirus oblige, votre quotidien a du être chamboulé. Expliquez-nous votre journée type

- Alexandre : Effectivement, Le matin c’est biberon sport et maitrise d’œuvre (je suis en pleine construction, donc il faut gérer les entreprises durant ses moments, pas évident). L’aprem biberon, encore et toujours Netflix et la promenade d’1h, déjà contrôler 4 fois à Saint Brévin, il rigole pas. En bref, j’ai un congé pater rallongé😁👌

- Clément : Oui en effet, finit la petite vie parisienne, retour chez Papa et maman, car vivre dans un appartement de 25 m2 pas terrible, autant profiter de la famille et du jardin à Guérande. Levé vers 9h, télé travail toute la matinée, repas vers 12h30. Actuellement en vacances série ou jeu de société jusqu’à 15h sinon télé travail jusqu’à 15h. 15h -16h30 : petit foot-trampo (sport inventer par nous 3, qui consiste à se marquer des buts contre le filet du trampoline tout en sautant) Suivi d’un petit goûter puis jeu en ligne avec des copains, le soir lecture de mail et correction de mes élèves (oui il faut quand même que je travaille) puis Netflix ou alors une petite partie de Mario Kart avec une dizaines d’amis.

- Jules : Le matin devoirs et après-midi sport trampoline-foot avec mon frère (je gagne à chaque fois😅💪👌) puis défi foot avec des copains et pour finir fin d'après midi Ps4 avec mes amis et soirée Netflix

🌗Vous êtes tous les 3 sur des postes plutôt défensifs et pourtant vous êtes 3 profils différents et plutôt complémentaires, quel type de joueur êtes vous ?

- Alexandre : Je suis arrivé en seniors arrière gauche-milieu gauche et puis en 5. (Sous l’ère Glet, j’ai joué presque tous les postes) J’ai montré l’exemple aux 2 loustiques... je suis leur modèle il faut se l’avouer ahah. Mon modèle étant Philippe Lahm, je pense avoir le même style de jeu (propre, vision, technique). Avant tout, je suis un compétiteur. Ne pas oublier que nous avons tous les 3 le même point fort, le jeu de tête...🤷🏻

- Clément : N’oubliez pas qu’Alex à fini dans les meilleurs buteurs en étant replacé en attaquant pendant une saison. Très difficile de se juger soi-même. Je dirai que je suis un défenseur qui anticipe énormément qui essaye de relancer court (enfin pas toujours évident pour moi😂). J’adore aussi guider mes coéquipiers sur le terrain. Et puis comme vous le savez tous, mon atout majeur, c’est la vitesse 😂. En tout cas, je suis un joueur qui est là pour prendre du plaisir et qui ne lâchera rien quoi qu’il arrive.

- Jules : Je dirais que je suis un joueur de plus en plus serein avec et sans le ballon, j'aime encourager l'équipe et je suis souvent le dernier rempart de la défense. Mes principales qualités je dirais relances courtes et longues, anticipations et interceptions mais mon défaut je dirais la vitesse même si je pense être le plus rapide des frères 💪😂

🌗Parlons bien, parlons sérieux, on la retrouve quand la défense Volard en remparts guérandais de l’équipe Fanion ?

- Alexandre : Avec Clement on a joué pas mal de fois ensemble avec l’équipe fanion, mais le pauvre il est feignant. Et Jules bah on l’attend encore, comme sa vitesse. J’espère que ça arrivera quand Jules sera en seniors

- Clément : Alors on peut en parler, l’un des premiers matchs où j’étais convoqué en première, Alex sur le terrain, moi sur le banc jusque là tout à fait normal. Je me préparais à rentrer pour jouer avec Alex au cours d’un match en Vendée, manque de chance Alex s’est blessé, j’ai dû le remplacer oui il est fragile lui...🤦🏻

- Jules : Avec nos différences d'âges cela va être compliqué de jouer avec eux même si ça aurait été un grand plaisir à moins qu’en fin de carrière avec les vétérans nous jouerons peut être ensemble

🌗Que ce soit pour Alex ou Clément vous avez côtoyé beaucoup de joueurs. Pour vous 3 qui est le meilleur joueur avec qui vous avez joué sur le terrain ? Pour les majeurs, qui est le meilleur joueur après match ?

- Alexandre : Je commence par l’après match, c’est tellement naturel et il a déjà été cité par certains, M.Heligon Julian suivi d’un shooter par M.Talla Mody. Jérémy Ollivaud remplit toute les cases que j’aime dans le foot. Technique, vitesse d’exécution et surtout un temps d’avance sur la vision

- Clément : J’ai joué très peu de match avec lui, mais Julien Martaguet est très très fort, une aisance technique et une vision du jeu impressionnante. Pour ma part, avec ceux qui ont été dit auparavant, je rajouterai Damien Bersihand, qui lui en plus d’être fort le dimanche soir était aussi fort le samedi soir (oui je le croisais souvent 😂).

- Jules : En tout honnêteté je dirais mes 2 frères même si je pense être le meilleur

🌗XI de légende

Alexandre : Joueurs de la SAG avec qui j’ai joué plusieurs saisons et ambiance de folie
1-Tony Bénigué
2-Cyril Bernier
3-Julian Heligon
4- Benoit Audrain
5- Fabrice Thomas
6- Fabrice Glet
7- Jérôme Robillard
8- Benjamin Braire
9- Johann Colin
10- Jérémy Ollivaud
11- Jb Leroy
12- Seb Desbois (il me faut un gardien remplaçant avec ce fou de Bénigué,
Un couteau suisse au niveau des postes, et surtout un arbitre officiel si on veut improviser un match, ça lui fera plaisir de remplir les 3 fonctions ahah)
Coach : Stéph Mahé pour son professionnalisme et sa rigueur, étant son capitaine, j’ai eu la chance de beaucoup échangé avec lui sur les entraînements, les joueurs

Clément : 4-3-3 :
1- Adri Huré
2- Julien Chéron
3- Alex Volard obligé de le mettre
4- Benoit Audrain
5- Val Broudic
6- Julien Martaguet
8- Jérôme Robillard
10- Enzo Retif
7- JB Leroy
9- Jo colin
12- Fabian Deroualle : on a toujours besoin d’un boucher 
😂
13- Mody Talla : Quand il n’était pas blessé 😂
Coach : Stéphane Mahé mais je ne l’ai pas beaucoup eu.
Donc je mettrai aussi Pascal Verdier avec sa rage de vaincre.

Jules : 3-5-2
Gardien : Guillaume Harion
Def gauche : Jules Volard
Central : Antonin Lefloch
central droit : Ilan
Milieu gauche : Noah Thoby
Milieu droit : Brieg Redor
Milieux centraux : Elie Grouard et Tilio Blandin
Attaquants : Evan Thoby
et Johan Couvrand
Coach : Abdoullah

Questions bonus

🌗Simon Ecorchard : Qui est le meilleur à FIFA ?

- Alexandre : Sans hésitation, moi. Zéro défaite

- Clément : Sans aucun doute moi, à chaque fois, je gagne 6-0😂

- Jules : Il n'y a pas à réfléchir c'est moi je les bats avec Arsenal à chaque fois

🌗Dam Jaffré : lequel a le plus l’étoffe d’un capitaine ?

- Alexandre : Ah bah tu m’étonnes Dam, je t’ai refilé le brassard, tu te venges. Nous avons tous les 3 une sorte de leadership à notre manière

- Clément : Alex car il a plus d’expérience que moi au niveau régional, mais sinon je peux rivaliser avec lui, je pense.

- Jules : Il n'y a pas d'hésitation c'est le plus créatif de tous c'est à dire L'INCROYABLE JULES VOLARD

🌗Aymeric Guego : lequel a le plus de sang jaune et noir ?

- Alexandre : Nous l’avons tous les 3, mais je pense être le plus preux chevalier 😘

- Clément : Clairement nous avons tous le sang jaune et noir. Et il est très difficile de choisir celui qui est au dessus.

- Jules : Le choix est difficile mais je dirais Alexandre et Clément car ils sont restés à Guérande depuis plus longtemps que moi

🌗Simon Ecorchard : Pour Jules, tu préfères qui entre Alex et Clem ?

- Jules : Le choix est difficile mais je ne siterais pas de nom. Clément pour que je lui apprenne à jouer a fifa et Alexandre pour lui apprendre à jouer au foot

Val Broudic : Pour Alex, quand on y pense... le dernier petit frère va bientôt te dépasser en taille. Une réaction ?

- Alex : Tant que c’est que par la taille 😁

🌗Nico Haspot : Pour Jules, pendant ce confinement tu dois manger beaucoup de bonbons, penses-tu être en forme pour la reprise ?

- Jules : Il n'y a pas de ça à la maison mais le chocolat est là mais ne t'en fais pas pour ça je suis déjà à fond

🌗Gianni Grouard : pour Alex, que retiens tu de ta saison avec les U16 ?

- Alexandre : Très bonne année avec mon commis et adjoint Dam Jaffré, vous avez une génération très intéressante, qui se confirme avec vos apparitions en seniors. Si je peux donner un conseil, écouter et continuer vos efforts bisous les jeunes. On se reverra sur les terrains

🌗Simon Ecorchard : comment faites vous pour être si incroyables ?

- Alex : J’essaie de prendre exemple sur Clément

- Clément : C’est le naturel qui ressort je ne serai l’expliquer 😂

- Jules : C’est simple, c’est que du talent.

Tout d’abord, nous voudrions remercier les Yellow boys de leur engagement au près du club ainsi que de leur interview. Nous remercions aussi tous les coachs que nous avons eu tous les trois sans lesquels, rien n’aurait été possible. Une petite pensée pour Ronan aussi.
Restez chez-vous afin de retrouver les terrains le plus vite possible.
Vive le foot, vive les Yellow Boys, Vive la SAG.

TEAM YELLOW BOYS 🌗

 

 

 

30/ CONFINEMENT INTERVIEW

️ ÉMILIEN HOUSSAIS

🔥30ème Confinement interview et dernier épisode de cette saga, mais ne vous inquiétez on est toujours connecté !!
Pour ce dernier épisode, Mil’ n’avait pas le choix de passer devant les projecteurs. Après 29 interviews et 6 mois de publications, il se présente avec nous. Un coup derrière le bar, le match d’après au sifflet et à 15h sur le banc de la première avant de rejoindre le mulon dans la franche rigolade, vous le connaissez sans doute. Nostalgie, ambition, quotidien, retour sur une vie 100% SAG - Saint Aubin Guérande Football, c’est Emilien Houssais interrogé par Aymeric Guégo :

On sait que tu aimes aller à 100 à l’heure et on connaît ta passion pour le sport comment fais tu pour muscler ton gros boule pendant ce confinement ? Raconte-nous tes journées !

EH : Le réveil se fait vers 9h-9h30, gros petit déjeuner puis je me penche sur les interviews, ça me prend 1h-1h30 pour finaliser. Le midi petit repas en famille avant un film ou une série Netflix mais le plus souvent le film est remplacé par du travail pour la SAG ou pour les Yellow Boys. Ensuite j’enchaîne avec 2 heures de Football Manager, puis 18h30 je commence une séance de sport pendant 1h30. Le soir je me pose et je commence l’interview de l’invité du lendemain tout en regardant la télé. Les journées sont bien organisées et le confinement passe vite, on est bien occupé !! 🤷🏻

Tu es parti un petit moment sur Laval et tu as décroché un peu, tu es revenu parce que le club te manquait trop ou tu es fan de beaux bateaux ?

EH : Décroché est un grand mot, mais oui pendant 1 saison je me suis consacré en grande partie à l’arbitrage et à la vie mayennaise même si ne t’en fais pas j’avais toujours les bigleuses rivées sur Jean Ménager, le temps manquait pour être sur le banc cependant je restais toujours au bureau malgré les absences aux réunions.
Le retour de Romain Gnr et l’idée d’un trio avec Fab Sinopoli m’ont fait replonger comme un toxico en manque. On s’est rapidement trouvé dans un quatuor magique avec Denis, puis à trois et pour finir une belle fin de saison avec une osmose entre staff et joueurs, cette fin de saison en est sans doute pour beaucoup dans la naissance des Yellow Boys. A coté de ca après 10 ans d’arbitrage j’ai refermé la parenthèse je remercie d’ailleurs vivement Yvon et Roland qui ont avec moi sillonné le 44 pour m’accompagner à mes matchs après avoir un peu trop aimer aller à 100 à l’heure, j’ai fini ma carrière d’arbitre comme je l’avais commencé en me faisant conduire.
Il faut dire aussi que la Presqu’ile me manquait quand on est guérandais, on est attaché à ses marais, ses remparts, c’est dans nos gênes.
Le manque du pays, le projet club et l’idée d’être sur le banc de l’équipe fanion m’ont rapidement fait revenir dans les remparts !!
🔥

Joueur, arbitre, statisticien, membre du bureau, Yellow, tu es vraiment partout au club et on ne dit pas ça parce que tu n’as plus de cheveux mais quelle est ta prochaine casquette ? Président ? Raconte-nous comment tu as vécu et ton futur au club ?

EH : Ma prochaine casquette je me le demande toujours mais c’est vrai qu’en y repensant j’en ai appris des choses au club : serveur, arbitre, joueur, staff des équipes jeune et moins jeune, membre du bureau, organisateur de tournoi, statisticien, Yellow et désormais plombier aussi.
Pour revenir à l’origine j’ai commencé en débutants, mon talent n’aura jamais éclaté, malgré une frappe de balle auteure de beaux buts mais j’étais trop limité. Donc à mes 14 ans puis j’ai eu cette idée folle de me lancer dans l’arbitrage et je crois que c’est à ce moment là que j’ai chopé le virus, et que j’étais vraiment piqué. Je remercie les différentes personnes de l’époque Brigitte Leroy, Yvon Despres, Daniel Médard, Éric Lacroix et Franck Bertho de m’avoir accompagné dans cette idée. J’ai fait un magnifique voyage de 10 ans d’arbitrage et de sifflets, au delà de l’aventure humaine et sportive j’en ai appris des choses. Je vais reprendre les mots de Antoine Lamour (Interview du 8 avril), mais je confirme avec l’arbitrage vous gagnez en maturité, vous prenez confiance en vous mais surtout vous grandissez en tant qu’humain. Je retiens ces tournois du SNAF, ces soirées chez Madame Baptiste, ces derbys La Turballe - Le Croisic en 90 minutes vous prenez 3 ans de maturité, des Porto-Marseille aux matchs de district c’était toujours un plaisir. Pensée à Georges Rivière et l’UNAF, car l’arbitrage s’est aussi une très grande famille !
Les stats et le staff c’est une autre histoire, avec la doublette Rom et Amo, on a rapidement compris que le banc s’était fait pour nous, on était complémentaire, on connaissait notre rôle et j’avais déjà ce rôle d’œil extérieur, d’observateur, donc c’était une évidence quand Kali a fait appel à moi que j’allais avoir cette fonction. Et cette saison en R2 fut un réel plaisir et une belle expérience, l’aventure continue et c’est que le début.
Je suis un Yellow de la première heure, en 2010/2011 je me rappelle être aller à Challans, c’était un jour de fête du travail pour aller supporter la PH, à 3 journées de la fin on allait gagner là-bas, 1 semaine plus tard on validait notre ticket pour la DRH alors qu’on avait 13 points de retard à mi-championnat. Des déplacements mémorables entre le bus, des arrêts dans les caves du vignoble et j’en passe. J’étais baigné dedans, chaque dimanche peut importe où j’avais match, je contactais quelqu’un pour avoir le résultat de nos équipes. J’ai ce sang jaune et noir en moi et j’aime le transmettre à mes Yellow Boys !!
Président pourquoi pas un jour, mais pour le moment le président actuel et son équipe font un excellent boulot. J’ai commencé à 22 ans dans le bureau, sous les ordres de Sylvain Geffray je le remercie pour la confiance qu’il a toujours fait aux jeunes Made in SAG que ce soit moi ou Romain, Fabio, Aymeric, Amaury par exemple. C’est beaucoup d’investissement, mais on le fait par amour du club, pour nos jeunes, nos légendes, on veut faire perpétuer cette race !!!
💥

Dans 10 ans où te vois tu ?

EH : Pour parler de moi, je me vois a Guérande, c’est mon fief on s’y sent tellement bien, vous pouvez aller au bout du monde mais vous serez toujours mieux au milieu des marais à ramasser du sel, ou au Mulon à chanter un « t’es Ok » en buvant de menthe pastille, ou à un café dans les remparts un jour de marché.
Pour parler du club, on s’interdit rien, on est en droit de rêver, alors je le vois comme un club formateur, labellisé, avec des lionceaux encadrés par de jeunes lions Made in SAG diplômés et aux valeurs guérandaises. Je le vois aussi comme un club en R1 ou en N3 ou plus haut n’arrêtons pas le progrès, pour cela nous aurons besoin de soutiens mais là on rentre dans des détails dont on ne maîtrise pas tout. On doit garder cet esprit de famille, de tradition entre les légendes et les minots. En tant que membre du bureau, je peux vous garantir que le club a plein de projets !
🌗

XI de légende

Je m’autorise le droit d’en faire 3

Une première team les Yellow Boys, une seconde team avec le bureau. 2 équipes différentes mais où chacun à trouver sa place et se complète

En tant que supporter, une équipe de légende que j’ai pu voir jouer :

1- Toto Bénigué
2- Cyril Bernier, ses touches c’étaient des corners, jamais vu ça
3- Alex Volard
4/5- Ben’ Audrain et Fab Thomas, DES remparts !!!!!!!!!!
6- Julien Martaguet
7- Ju’ Héligon, tu savais qu’un coup-franc s’était comme une bière de Bebert, il ne laissait pas passer l’occasion
8- Fab Glet, pour tout ce qu’il a apporté au club, maîtrise sur et en dehors du terrain
9- Jerome Robillard, le renard des surfaces qu’on aime tous avoir dans son équipe
10- Titi Ollivaud, la vista
11- Guillaume Pasdeloup, je m’en rappelle encore d’un déplacement à Chemillé, les adversaire étaient tombés sur Guillaume Pauleta

Remplaçants : tout ceux qui ont porté le maillot jaune et noire avec grand plaisir et qui l’ont fièrement mouillés. Les choix sont très compliqués à faire !

Coach : tout ceux qui ont permis au club de progresser chacun à leur façon

Les questions bonus par nos internautes Instagram

Matteo Gardie : Comment fais-tu pour que ton crâne brille autant ?

EH : Alors tu sais Mattéo, l’année dernière j’ai formé un duo avec Denis donc j’ai beaucoup appris puis avec Flo dans le bureau j’ai eu beaucoup de conseils. Ma méthode infaillible, c’est laisser le crâne au soleil le matin, casquette l’aprem pour éviter que ce soit trop rouge et shampooing le soir !

Alexis Goar : A quand un retour de Mimil sur les terrains en tant que joueur ?

EH : Si le coach fait appel à moi je serais présent. Donc si JB, Antho, Steve cherchent un arrière droit pour concurrencer le duo Roiné-Harnay, je suis leur nouveau couteau suisse !

Lucas Janson : Plutôt aller à BasicFit faire la story « LEGDAY » ou avoir la coupe de Damien Jaffré ?

EH : La coupe de Dam’ Jaffré, c’est déjà fait donc BasicFit, les packs d’eau c’est sympa mais les vrais squats j’en salives, je t’apprendrais à faire la coupe et les storys !!!

Matteo Gardie : Quelle année de coach t’as le plus plu ?

EH : Plusieurs mais pour des raisons différentes. En 2018-2019, avec les U18 car après une saison compliquée un gros groupe solidaire est né, refermé dans leur monde, parfois ingérable mais Ced Boiteux, Denis Perdrieau et Fab le confirmeront, ils étaient devenus imbattables, rien ne pouvait nous arreter.
Cette saison, car c’était la première en R2 avec un staff flambant neuf, là aussi une saison compliquée mais qui se finit bien avec le maintien en R2.
Forcément la saison 2016-2017, c’était l’apothéose, l’aboutissement d’un travail de plusieurs années avec un groupe et un staff soudés, un projet de jeu compris par tous, sans ce monstre dans les cages, on aurait sans doute été chercher le titre.

David Deroualle : Ça fait quoi de voir où vous en êtes rendu avec les Yellow Boys ?

EH : Forcément ça fait plaisir, surtout que pour l’histoire c’est parti d’une connerie quand je ramenais Alexis au Croisic après la soirée club. Après ça a pris une ampleur qu’on avait pas forcément mesuré. On prend tellement de plaisir à faire ce qu’on fait, qu’on se dit que c’est le début !!!!

Minna Vince : D’où tiens-tu ce talent pour l’écriture ?

EH : Excellente question aucune idée, parfois j’ai aucune inspiration puis 2 heures après là-haut ça va vriller, j’essaie de trouver ce ton décalé, fou et 100% SAG. La preuve, j’ai passé la première mi-temps de Lyon-Leipzig au Mulon à écrire, les gars s’en rappellent encore

Fabio Sinopoli : les cheveux ça ne te manque pas trop ? tu t’es bien adapté à cette boule à zéro ?

EH : Pas du tout, ça rafraîchit, les pensées sortent plus vite, je perds pas de temps à me coiffer, économie de gel puis avec la casquette ca passe tout seul. Après avoir fait la blondasse je te conseille la boule à ZZ.

Amaury Aupiais : Pourquoi ne pas avoir étudier le journalisme ?

EH : En effet, j’aurais pu être journaliste, je n’ai jamais osé aller dans cette voie, dans mon journalisme je suis libre donc c’est encore plus plaisant, j’écris sur ce qui me passionne

Antoine Lainé : Les coachs savent que c’est toi qui m’engrène au bidule le samedi soir ?

EH : En tant que statisticien et susperticieux, j’y accrodais de l’importance après chaque Bidule du samedi soir, nous n’avons pas perdu le dimanche, hasard ?! je ne pense pas, j’ai trouvé ta motivation mais à consommer sans abus …..

Leo D’abbundo : Te considères tu comme une star de la SAG ?

EH : Pas du tout !! La star c’est le la SAG !

Mélanie Michel / JP Caillard : qui est le joueur le plus drôle en première ?

EH : Vous mettez un trio Alban, JP, Antoine Lainé, là vous n’avez pas besoin d’aller au Zenith c’est comme vous y étiez. Meme Stephane Plaza s’en rappelle il s’en était pris plein la gueule. Pour être au volant du minibus les soirs de défaite, je pense que sans le duo JP/Antoine, mais je plains les gamins U19, ils n’étaient pas tous prêts à subir tout ça.

Romain Garnier : Quand est-ce que l’on revoit le Roberto Carlos des Marais Salants dans un XI titulaire ?

EH : Ayant pris ta retraite, je vais être obligé de revenir en charnière donc surement l’année prochaine si le coach m’appelle ! Mais ce serait bien que tu rechausses les crampons pour rejouer dans la même équipe

Merci aux Yellow Boys, on a désormais beaucoup de choses en commun on ne nous enlèvera jamais ça, on nous prend sûrement pour des fous mais oui on aime, puis vous le savez sans doute déjà mais je vous aime les petits frères. Merci à tous ceux qui portent fièrement nos couleurs, qui nous suivent, nous encouragent, se battent pour la SAG !
Énorme pensée pour Ronan, tu as fait parti de cette aventure, tu nous as quitté, tu nous manques à tous, on t’aime 
💛

RESTEZ CHEZ VOUS et à la saison prochaine 🖤

TEAM YELLOW BOYS 🌗